les cures de détoxination – SÉVE DE BOULEAU – LAVEMENT AU CAFÉ – CURE BREUSS –

LA SÈVE DE BOULEAU

La chimie du corps exige que nous absorbions 75% d’aliments riches en sels minéraux, 25% d’aliments générateurs d’acides et que nous buvions de l’eau pure (sans adjonction) de préférence à température du corps très régulièrement dans la journée.

La sève de bouleau remplit tous ces critères en apportant une eau pure à forte charge magnétique, des minéraux végétalisés donc hautement assimilable et qui permet d’éliminer toxines et acides. Elle se compose essentiellement d’ « eau vivante » puisqu ‘elle est dynamisée par son passage à l’intérieur de l’arbre. Du point de vue de la bio-électronique, cette « eau biologique » est comparable au champagne et à la gelée royale !!

Mais elle perd toutes ses qualités enzymatiques à la pasteurisation et il est impératif de se procurer une sève non pasteurisée, non filtrée. La sève de bouleau vendue en bouteille de verre est pasteurisée sinon elle ferait exploser la bouteille à cause de la fermentation qui se poursuit grâce aux enzymes présents dans la sève.

La sève de bouleau contient beaucoup de Potassium qui sert à la croissance intense du bourgeon (le lait maternel contient 30% de Potassium) . La sève de bouleau est utilisée dans les pays du Nord pour remplacer le lait maternel s’il vient à manquer. Elle contient également du mucilage, du sucre (0,5 à 2% d’hétérosides), et des minéraux dont la composition varie suivant la nature géologique du sous-sol.

La sève de bouleau est à la fois reminéralisante et drainante. Elle possède  :

  •     Des propriétés diurétiques et s’utilise avec succès chez les personnes faisant de la rétention d’eau, de la cellulite et de l’obésité. Elle accompagne tout régime amincissant avec succès.
  •     Elle dissout les calculs rénaux, nettoie le sang des déchets uriques. Elle s’utilise avec succès dans le traitement de l’azotémie (rétention de l’urée dans le sang)
  •     Elle aide l’organisme à éliminer le cholestérol
  •     C’est un remède précieux dans les maladies articulaires qu’elle soulage en drainant le corps de ses déchets
  •     Elle s’emploie depuis des siècles comme dépuratif en cas de surcharges diverses
  •     En cas de maux de tête, névralgies, vertiges.
  •     En bain de bouche, elle guérit les ulcérations
  •     C’est un purificateur de la peau : appliquer sur le visage, elle ôte les tâches
  •     Elle est vermifuge
  •     Elle dissout les calculs biliaires.

En médecine énergétique, elle sera conseillée au Printemps pour nettoyer et nourrir le Foie et les voies digestives, et à l’Automne pour le Poumon, le gros intestin, la peau et les articulations. Mais on peut la boire tout au long de l’année et faire régulièrement des cures de 2 à 3 mois suivant les besoins.

La sève de bouleau a un goût neutre, elle peut être associée au bourgeon de bouleau et de cassis pour renforcer son action au niveau des articulations, des reins et de la vésicule biliaire.

Elle peut être consommée à n’importe quel moment de l’année et chaque fois que l’on se trouve en surcharge toxémique : après une maladie longue ou chronique – après une intervention chirurgicale et prise d’anesthésiques – après une antibiothérapie – en cas de maux de tête et de migraines qui sont des signes de surcharges hépatique ou générale – quand on voudra perdre du poids – avant et après un jeûne …

On la consomme à raison de 1 verre 2 fois par jour mais on peut aussi en prendre jusqu’à 1 litre/jour.

Ce qu’il faut comprendre : le processus d’intoxination, de maladie et de vieillissement

L’équilibre acido-basique est au coeur du système électrolytique. La descente vers l’acidose se manifeste par des douleurs musculaires et articulaires, de l’inflammation, de la fatigue, des troubles intestinaux, la peau et les cheveux qui perdent leur éclat … etc.

Quand une cellule malade meurt, elle relargue les corps étrangers qu’elle a stockés et qui doivent être éliminés grâce au bon fonctionnement des émonctoires. En cas de déficience de ceux-ci, ces déchets iront polluer d’autres cellules. Lorsque les cellules relarguent les corps étrangers, ils se retrouvent dans la circulation sanguine. Ils parviennent jusqu’au foie, qui est chargé de les éliminer.

Si le foie fonctionne correctement, ils passent dans l’intestin avec la bile. Ils doivent alors trouver une flore intestinale en bonne santé qui permet de les éliminer. À défaut ils traversent la barrière intestinale et se retrouvent à nouveau dans la circulation sanguine puis repassent par le Foie et le cycle recommence, saturant et vidant le foie de ses réserves vitales. Les déchets resteront alors dans la circulation sanguine.

Un organisme sain produit des déchets métaboliques acides dus à la dégradation des protéines.

Du gaz carbonique dû à la décomposition des glucides et des sucres.

Lors d’activité musculaire, il y a production d’acide lactique.

Les sucreries et les graisses sont métabolisés en acide acétique ;

Le thé noir, le café (qui absorbent de grandes quantités d’Oxygène) en acide tannique et chlorhydrique, la nicotine en acide sulfurique,

La viande de porc et les laitages génèrent des acides sulfurique et nitrique capables de dissoudre l’or ! Ces 2 acides ramollissent les disques intervertébraux. L’acide sulfurique dissout les îlots de Langerhans du Pancréas responsables de la production d’insuline ! …

La rhubarbe, les épinards génèrent de l’acide oxalique et le cacao de l’acide acétique et oxalique.
Les boissons gazeuses de l’acide carbonique.
Les flatulences retenues dans les intestins pénètrent dans les liquides organiques et produisent de l’acide sulfurique à partir de l’hydrogène sulfuré qu’elles contiennent.
Le stress, la peur, la contrariété, les expériences difficiles génèrent de l’acide chlorhydrique.

                         Les 3 stratégies du corps pour neutraliser et évacuer ses déchets

    Les 5 émonctoires

Le Foie dégradent et envoient les déchets volatiles aux poumons, les déchets liquides aux reins et les déchets solides au colon.

La peau est un émonctoire de secours et quand le film hydrolipidique de la peau devient le camion poubelle des acides de l’organisme, apparaissent alors boutons, eczémas, démangeaisons, tâches dites de vieillesse, allergies, acné, verrues, voire cancer de la peau .

La peau et les pieds sont des « reins » de secours.

L’acide sulfurique, tout comme l’acide nitrique que l’on retrouve dans les viandes salées, sont éliminés par les pieds ce qui crée des sensations de brûlures.

Les règles chez la femme sont un émonctoire naturel des acides et des toxines.

Les hommes qui n’ont pas cette solution, ont besoin de bouger et transpirer, et se sentent ainsi en bien meilleure condition.

La faiblesse de nos émonctoires laissent la porte grande ouverte aux maladies.

1. Pour neutraliser ses acides le corps utilisent les réserves minérales et alcalines des os, des dents, des cheveux, de la peau, du sang, des cartilages etc

Chaque atome de substances minérales qui neutralise une molécule d’acide urique se transforme en molécule de calcium urique susceptible de créer un calcul.

L’acide oxalique se transforme en calcium oxalate, l’acide sulfurique en calcium sulfurique … etc, c’est ainsi que le corps dans son intelligence sacrifie son calcium et autres minéraux pour la survie du corps tout entier.

SELS MINÉRAUX + ACIDES = SELS NEUTRES = DÉCHETS

La plupart de ces déchets résiduels sont éliminés par les émonctoires.

En cas d’échec, le corps les déposent :

2. Le tissu adipeux est le premier à servir de dépotoir, les déchets sont enrobés dans la graisse. Les gros sont des gens qui n’éliminent plus et donc n’assimilent plus non plus. Ils ont tout le temps faim.

3. Le corps dilue dans l’eau les déchets non évacués et l’œdème apparait.

4. Puis vient le tissu conjonctif, puis les muscles et les articulations : rhumatisme- arthrite puis arthrose sont le lot des gens qui n’éliminent plus non plus. L’inflammation, le feu, vient tenter de brûler tout ces déchets; la chronicité de la surcharge toxémique engendre la destruction des cartilages, articulations et autres tissus qui sont littéralement brûlés par l’inflammation.

Puis les os, les organes, les glandes, les organes des sens et enfin les organes vitaux…

 Le processus de vieillissement du corps est ainsi amorcé et/ou la maladie. L’un comme l’autre sont le résultat d’une accumulation de déchets dans le corps, d’une perte graduelle et lente de nos réserves minérales et d’une descente vers l’acidose.

Les maigres sont des déminéralisés-acidifiés qui n’assimilent pas et éliminent trop.

Les symptômes sont les signaux d’alarme lancés par le corps : maux de tête (ceux-ci sont le 1er symptôme du transport des acides et toxines dans le cuir chevelu pour y être neutralisés par les sels minéraux), perte des cheveux et cheveux qui blanchissent, transpiration malodorante, langue chargée, infections, gencives rétractées, plaque dentaire, mycoses, parasites, contractures, inflammations, varices, hémorroïdes, règles douloureuses, ostéoporose, dents cariées, rides, vergetures, rhumatisme, goutte, arthrite-ose, obésité, raideur et plus encore les maladies auto-immunes où un dérèglement immunitaire est mis en cause alors que l’on oublie que les acides corrosifs sont capables de corroder les gaines des nerfs, les îlots de Langerhans, les cartilages, les tendons etc ….

La dissolution des déchets résiduels déposés dans les tissus doit impérativement se faire en même temps que la reminéralisation.

Cette dissolution peut se faire en buvant de l’eau et des tisanes amères : gentiane, camomille, centaurée … qui dissolvent les déchets résiduels accumulés.

La sève de bouleau, par son eau pure, ses enzymes et ses minéraux vient recharger les réserves épuisées de l’organisme.

Le Lithothamme recharge également les réserves minérales du corps.

L »Afa-Klamath apporte tous les nutriments nécessaires à sa régénération.

Les bains alcalins permettent aux acides de sortir directement par la peau sans passer par le long parcours de émonctoires.

Les bains à détoxination ionique provoquent une décharge des toxines, acides et métaux lourds par les pores de la peau des pieds. Ils sont un peu déminéralisant et les cures de jus verts, jus Breuss, sève de bouleau seront un accompagnement idéal.

Les jus de légumes et les jus verts sont des plus bénéfiques au corps :

LES CURES PROPOSÉES PAR GERSON ET BREUSS

Dans les pathologies avancées, les cures proposées par Gerson et Breuss permettent de déloger les déchets et les toxines accumulés et de les éliminer totalement. Ces cures s’appuient aussi sur des régimes alimentaires à base de fruits et de légumes frais et mieux encore de jus verts. L’adage d’Hippocrate qui disait en son temps : « Que ta nourriture soit ton médicament » est plus que jamais d’actualité.

LA CURE du DOCTEUR GERSON : LE LAVEMENT AU CAFÉ VERT

Le docteur Gerson, d’origine allemande, a commencé sa carrière en 1928 au centre hospitalier de Bielefeld (Allemagne). 30 années d’expérimentation clinique lui ont permis la mise au point d’une thérapie Gesonextraordinairement efficace pour les personnes souffrant de maladie à un stade avancé. 39% des malades en phase terminale pouvaient encore être sauvés.  Voici un beau témoignage de sa fille qui a 90 ans aujourd’hui et avait repris la succession de son père dans sa clinique de soin   :                 https://www.youtube.com/watch?v=syQGbI1RhME#t=51

Le docteur Kelley fut atteint d’un cancer du pancréas à l’âge de 37 ans. En phase terminale avec une atteinte hépatique jugée incurable, et alors qu’il n’en avait plus que pour quelques semaines, il teste la cure Gerson. Il vécut jusqu’à l’âge de 79 ans une existence riche et remplie en coopérant avec le Docteur Gerson.

« Le Dr Max Gerson utilisait les lavements au café pour réaliser la détoxification du corps. Il précisait que 98% des personnes atteintes  des organes internes ainsi que de maladies graves, ne meurent pas de la maladie elle-même, mais des surcharges de toxines et   d’éléments de décomposition des tumeurs qui, ne pouvant plus être éliminés, viennent saturer  le foie et provoquer la mort.

La caféine administrée par voie rectale stimule l’action du foie, augmente le flux de bile chargée de toxines, ouvre les canaux biliaires, stimule le système enzymatique connu sous le nom de « glutathion S-Transférase » (GST).

L’élimination des radicaux libres est augmentée de 650 à 700%. .

Pendant le lavement, le café est retenu dans les intestins et durant ce temps, tout le sang du corps est filtré au moins 5 fois par le foie.

Le lavement au café fait baisser le taux de toxines du sérum sanguin, débarrasse de leurs poisons toute la micro-circulation qui nourrit les cellules. Les systèmes enzymatiques du foie et de l’intestin grêle assurent la neutralisation des toxines.

Le rôle de ces systèmes est fortement activé par les lavements au café. Ceux-ci soulagent la tension nerveuse, la dépression, les symptômes allergiques et surtout permettent la sédation des fortes douleurs…

La bile est normalement réabsorbée jusqu’à dix fois avant de sortir des intestins. L’intensification de l’activité enzymatique que permettent les lavements au café ne permet plus la réabsorption de la bile toxique par le foie au travers de la paroi intestinale. Elle constitue un moyen extrêmement efficace de détoxifier le sang.

Le lavement est généralement tenu 15 à 20 minutes. Comme tout le sang traverse le foie toutes les 3 minutes, les lavements au café présentent véritablement une forme de dialyse.

La diminution du taux des toxines dans le sang par l’administration des lavements au café contribue de façon majeure à la production d’énergie, à l’amélioration de la circulation, de l’immunité, à une meilleure réparation et régénération cellulaire.

Préparation de la décoction

Mettre 3 cuillerées à soupe de café moulu Arabica biologique dans 1 litre d’eau ou 1 à 2 cuillères à soupe de café vert biologique moulu. Le café vert contient plus de caféine.

Faire bouillir 5 minutes.

Laisser reposer 15 minutes, puis filtrer.

Après la filtration du café, celui-ci est très chaud mais il ne reste pas 1 litre de liquide, on rajoute donc un peu d’eau froide pour avoir 1,1Litre ce qui a pour avantage de le ramener à une température correcte.

Le lavement :

Verser cette préparation dans le bock à lavement.

Procéder comme pour tout lavement ordinaire, se coucher sur le côté droit, replier légèrement les jambes, se relaxer, puis insérer la canule légèrement lubrifiée dans l’anus et laisser le liquide s’écouler dans l’intestin. Il est avantageux de le faire dans son bain car la pression de l’eau du bain permet de garder plus facilement la décoction.

Rester couché sur le côté en respirant calmement. Essayer, en se relaxant, de garder le liquide en soi de un quart d’heure minimum à 20 minutes.

Retirer la sonde une fois installé sur le siège des WC. L’évacuation se fait généralement en 2 ou 3 fois. Il vaut mieux être patient pour éviter des surprises désagréables !

Précautions à prendre

Veiller à vider l’intestin avant le lavement. En cas de besoin, procéder au préalable à un petit lavement avec de l’eau tiède.

Durant tout le temps que dure l’opération, il est préférable de laisser la canule en place.

Celle-ci sert en quelque sorte de soupape de décompression. La pression des gaz intestinaux est très forte et vous pouvez avoir des spasmes. Si vous l’enlevez, vous risquez de ne pas pouvoir garder le liquide.

Pour celles et ceux que le bock rebuterait, il est plus simple d’utiliser une poire à lavement, mais la décoction ne parviendra pas aussi loin dans le colon.

Ce lavement peut être fait quotidiennement en cas de maladie, une fois/mois en mesure d’hygiène pour stimuler le foie.

LA CURE DU DOCTEUR BREUSS

Rudolf Breuss né le 24 juin 1899 et décédé le 17 mai 1990 était autrichien et exerçait la médecine naturopathique, Jusqu’en 1990, on a estimé à environ 45000 le nombre de malades atteints de  maladies dites incurables qui ont été guéris grâce à sa cure.

Le Dr Breuss estimait que le jeûne était le meilleur remède à toutes les maladies car la maladie est nourrie par le corps. Lorsqu’on jeûne et que l’on dispose de suffisamment de réserve vitale, le corps se débarrasse de tout ce qui ne fait pas partie de lui et ses pouvoirs de guérison naturels sont ainsi mobilisés.

Il préconisait des jeûnes de 42 jours accompagnés de prise de jus de légumes, très connus aujourd’hui sous le nom de cure Breuss.

En prenant des jus de légumes, on ramène un niveau minéral optimum pour neutraliser les acides et les toxiques et en réduisant l’alimentation solide, on permet à tous les émonctoires de s’ouvrir et décharger vers l’extérieur tout ce qui stagne dans le corps. La cure Breuss, partant d’une carence protéinique totale, oblige le sang à déclencher une autophagie, en particulier sur les protéines faciles et peu organisées que sont les tumeurs.

Ces jus contiennent principalement de la betterave rouge, carotte, céleri, radis et pomme de terre crus.

Le jus de pomme de terre a un effet bénéfique sur de nombreuses pathologies graves  et joue un rôle capital sur le fonctionnement du foie.

Il conseillait conjointement la prise de nombreuses tisanes et décoctions suivant l’état de la personne. : sauge- souci- herbe à robert – millepertuis – menthe – mélisse – …

La sauge – du latin Salvia : celle qui sauve – est bénéfique à tout et tous et permet de préserver la santé et la longévité. Elle assèche tous les « marécages » dans le corps, les excès d’eau et d’humidité. Elle sèche aussi les larmes et les chagrins.

La tisane de sauge peut être prise tous les jours de votre vie.

On la prépare en décoction :

bouillir 3mn puis infuser ensuite dans cette décoction du millepertuis, de la menthe et de la mélisse.

On prépare un mélange draineur et tonique des reins : prêle-ortie-renouée des oiseaux – millepertuis que l’on prépare en infusion : on remplit une casserole d’eau froide, on y ajoute le mélange de plantes et ensuite on met sur le feu ; dès que l’eau frémit, on éteint et on laisse infuser 10mn. On filtre puis on remet de l’eau dans le marc de plantes et on fait bouillir 10mn pour récupérer l’acide salicylique.

On filtre à nouveau, on mélange la décoction et l’infusion et on en boit 1/2 tasse matin et soir pendant 3 semaines uniquement.

On peut répéter cette cure 3-4 fois/an.

L’infusion d’herbe à robert est nécessaire en cas de chimio ou radiothérapie car elle contient du radium. On prépare l’infusion comme le mélange rein mais on ne fait pas de décoction.

Cure breuss : mode d’emploi

Le matin à jeun, 1 tasse d’infusion « rein » froide.

Une demi-heure à 1 heure plus tard, boire une à deux tasses d’infusion de sauge, chaudes.

Un quart d’heure à une demi heure plus tard, boire un peu de jus Breuss et en fonction de la sensation de faim, reprendre un peu de jus Breuss tout au long de la matinée et de la journée.

Boire à volonté la tisane de sauge.

Pendant l’après midi et le soir au coucher reprendre une tasse de décoction rein.

La tisane d’herbe à robert est prise par petites gorgées tout au long de la journée en cas de chimio ou radiothérapie.

Le docteur Breuss insistait sur le fait que, en cas de maladies,  la cure Breuss ne devait jamais se faire uniquement en prenant du jus de légumes mais en prenant également les tisanes et décoctions mentionnées ci-dessus.

La prise par petites gorgées permet d’insaliver ses boissons.

La stimulation de la veine porte qui conduit le sang provenant des organes digestifs vers le Foie est tellement forte qu’il se peut que tous les nutriments soient absorbés et qu’il n’y ait pas de selles pendant plusieurs jours.

Les lavements au café seront des plus bénéfiques pour éviter tout problème de constipation.

Dans l’idéal et en cas de maladies graves, la cure doit durer 42 jours mais vous pouvez la suivre sur un laps de temps plus court si vous le souhaitez et si vous êtes en bonne santé; elle est bénéfique aux personnes âgées et le Docteur Breuss l’a pratiqué également avec elles.

Le Docteur Breuss affirmait que les cellules malades ne peuvent survivre si l’on ne boit que des jus de légumes.

On peut y ajouter un peu de jus de fruits si le goût semble par trop désagréable.

Après les 42 jours, il est nécessaire de garder une hygiène alimentaire, manger beaucoup de fruits et légumes frais, biologiques et sains, renoncer à ses habitudes toxiques et opter pour une vie heureuse.

La cure Breuss au quotidien

On peut aussi boire le jus Breuss en complément de son alimentation ; il viendra apporter les oligo éléments-minéraux et vitamines qui manquent souvent dans notre alimentation moderne trop cuite – surgelée- »microondisée » à raison d’un verre à chaque repas.

Pour les personnes souvent en déplacement pour leur travail et qui n’ont pas le temps de se préparer à manger et/ou qui mangent aux restaurants des nourritures lourdes et encrassantes, le jus Breuss sera une excellente solution santé, préventive et curative.

Aujourd’hui les extracteurs de jus se font de plus en plus populaires et permettent de se faire des jus frais et des jus verts à haute valeur nutritionnelle. La société Santé globale propose des extracteurs à bas prix par rapport au marché.

Pour plus d’information sur les pathologies que le Docteur Breuss a guéri avec sa cure, voir son livre

Ouvrages de référence

Le livre du Dr Kelley : « Se guérir du cancer sans chirurgie, c’est possible ».

« La Cure Breuss » de Rudolf Breuss Édition labussière.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *