Laitages animaux ou végétaux ?

la misérable existence de nos vaches laitières.

Le lait et le miel ont été des symboles d’abondance, de santé et de vie heureuse. Il n’est plus !

Voici les références d’un reportage d’Erin Janus. http://www.notre-planete.info/actualites/4393-lait-calcium-elevage-souffrance-animale.

« Comme toute femelle, les vaches donnent seulement leur lait lorsqu’elles sont enceintes ou ont un nouveau-né à nourrir. Donc l’industrie insémine et féconde les vaches à partir de 12 mois sans discontinuer, pour qu’elles n’arrêtent jamais de faire du lait. Pour cela, on force la fécondation en extrayant le sperme des bœufs en leur enfonçant un électro éjaculateur dans l’anus pour le forcer à jouir. On insère le sperme collecté dans le vagin de la vache lorsqu’elle est attachée dans ce que l’industrie appelle un « rape rack » compartiment à viol. (…) Et quand la vache met au monde son bébé, il est immédiatement saisi pour

 être mis en isolement dans une cage, parce que s’il restait avec sa maman, il serait bien capable de boire son lait ! Et ça pas question : c’est juste pour nous ! Sachez que l’attraction entre la vache et son veau est très forte. Elle va crier et pleurer pendant plusieurs jours à la recherche de son bébé. Mais on s’en fout… tant qu’on mange du bon fromage. Elle deviendra une machine à lait, comme maman ! Le fait que les vaches laitières soient continuellement inséminées et en gestation toute leur vie pour produire du lait « non-stop » les conduit à la vieillesse prématurée, l’épuisement, les maladies dont les mammites, douloureuses inflammations et infections des mamelles. Ce pourquoi le sang et le pus sont fréquemment retrouvés dans le lait des vaches… il sera donc filtré, mais pas à 100%. En Europe, en Australie et au Canada, la loi autorise jusqu’à 400 000 cellules somatiques (pus) par millilitre de lait de vache, au USA, c’est 750 000 cellules somatiques (pus) par millilitre et au Brésil…un million. Les cellules somatiques sont identiques à ce qui sort d’un gros bouton sur la peau. C’est du pus. ET plus la vache a de bactéries, d’inflammation plus le nombre de cellules somatiques est élevé. Et lorsque notre chère vache est émotionnellement et physiquement trop épuisée pour continuer cette vie, elle s’effondre. On appelle ces vaches (elles finissent toutes comme ça) les lâcheuses (honte à elles). .. Elles sont donc envoyées immédiatement à l’abattoir pour être tuées et transformées en steak haché. Il est commun dans l’industrie, même en bio, que les vaches « tombent » de fatigue après 4 ou 5 ans de production de lait continue au lieu de vivre au moins 20 ans comme elles peuvent le prétendre. Pour les autres, leur production de lait déclinant après 4 ou 5 ans elles finissent à l’abattoir de toutes façons.

Ce qui signifie que l’industrie laitière et l’industrie de la viande sont indissociables puisque chacune des vaches laitière est aussi tuée pour sa viande après avoir été violée, exploitée émotionnellement et physiquement jusqu’à épuisement … » Tout cela pour informer que le lait est aussi rouge de sang et de souffrance que la viande… si ce n’est plus. »

Finalement manger la viande de veau mâle qui ont (peut-être) eu la chance de courir dans le pré quelques mois est moins cruel; il a eu le temps de s’ébattre un peu sous le soleil … peut-être …  et est tué d’un coup. La vache vit 4-5 ans de galère.

Comment peut-on être en bonne santé physique et psychique quand on mange de la souffrance animale ? ou végétale ?

Le mythe du lait et tous ses dérivés pour nos enfants a la peau dure; en fait nous buvons du jus de microbes et de pus stérilisé à 800° (UHT) mais ces déchets morts sont non filtrés et infiltrables !

encore un p’tit verre de lait ou un nuage dans votre café ?

L’humanité n’a jamais consommée les laits animaux; les premiers indices d’élevage de la chèvre et du mouton remontent à 12000ans autant dire hier sur une échelle de temps de plus de 7millions d’années d’apparition des premiers humains.

Les tribus sont alors devenues nomades et consommaient le lait CAILLÉ, le groupe sanguin originel (O) a alors muté et est devenu B en fonction des mutations génétiques et physiologiques qui se sont produites.

Il y a 9000 ans nous apprivoisions le boeuf pour cultiver la terre. L’homme a gagné son pain à la sueur de son front et la femme est partie cuisiner les féculents et les laitages; elle a fait de plus gros bébé et commencé à avoir des problèmes à les mettre au monde. La sédentarisation de l’humanité, la construction de cité, l »architecture, le commerce se sont alors répandu à toute allure avec le développement de la médecine et Hippocrate disait déjà des centaines d’années avant notre ère « Que ton aliment soit ton médicament » signifiant bien par là que nous allions déjà dans le mur.

70 ans d’ère culinaire industrielle et nous voilà tous cancéreux, dégénérés, intoxiqués aux produits chimiques de l’alimentation industrielle ….

Les solutions

Les femmes ont vécues l’aliénation aux fourneaux pendant des siècles, il serait temps de revenir aux valeurs éternelles de la femme nourricière et sacrée, gardienne de la santé de l’humanité et de son évolution spirituelle.

Si simple, et connue depuis la nuit des temps. Les oléagineux sont des sources précieuses de minéraux, oligo-éléments, vitamines, bons acides gras et protéines.

La graine de chanvre et de chia contiennent tous les acides aminés et ont un rapport oméga3-oméga6 en accord parfait avec la nutrition humaine.

Les oléagineux : noix, noisettes, amandes, macadamia, tournesol, sésame, noix de pécan, noix du brésil … nous permettent de réaliser des laits, des smoothies, des sauces, des fromages délicieux.

Ils ne se cuisinent pas mais se crusinent; l’alimentation vivante et crue est une libération de l’aliénation aux fourneaux, à l’alimentation industrielle, à l’exploitation des animaux et de la terre et aux maladies.

Santé globale propose des cours une fois par mois (voir cours et formation.)

Des recettes fabuleuses sont proposées dans l’excellent livre de Marie-Sophie L. « l’instant cru »

Café – stress et tigre à dents de sabre

D’abord une petite aparté sur les alcaloïdes

Ils forment un groupe très large et possèdent presque tous une molécule d’azote (NH-2) qui les rendent chimiquement très actifs comme :

– La pervenche de Madagascar qui contient des alcaloïdes (vincristine et vinblastine) utilisés comme traitement des leucémies de l’enfant et de la maladie de Hodgkin.

– La belladone qui contient de l’atropine qui réduit les spasmes et les douleurs.

Les alcaloïdes du tabac inhalés ou absorbés par la peau sont loin d’avoir des effets bénéfiques. Les alcaloïdes sont des substances végétales combinées aux tanins et aux acides organiques, entraînant de nombreuses intoxications chroniques. Ils sont actifs à faible dose et provoquent chez ceux qui y touchent, un désir puissant de continuer à les consommer. Le bien-être physique momentané qu’ils provoquent, en est une cause mais surtout le mal-être qui s’ensuit – dû au manque – qui vient s’ajouter au mal de vivre .

L’acotinine – l’atropine – la caféine – la ciguë – la cocaïne (feuilles de coca) – la mescaline (peyotl) – la nicotine – l’opium (codéine – héroïne – morphine) – la strychnine – la théobromine (cacao) – la vératrine sont tous des alcaloïdes toxiques…

Ils déclenchent surtout la réponse physiologique au stress acquise depuis nos ancêtres lointains lorsqu’ils se trouvaient confrontés à un prédateur, type tigre à dents de sabre.Face à un danger, nos surrénales sortent les hormones du stress : adrénaline, noradrénaline, puis cortisol, l’hormone du stress longue durée.

Que fait le cortisol ? c’est lui qui provoque un afflux de sang dans le cerveau et permet de stimuler toutes les fonctions cognitives : vigilance – mémoire – concentration – rapidité de jugement et d’action car il faut décider et choisir la meilleure option possible. Les vertus que l’on impartit faussement au café (sensation de coup de fouet) sont en fait une réponse physiologique archaïque à un stress perçu comme danger de mort. Vous ne vous sentez réveillé le matin qu’avec un café ? Vous avez simplement mis tout votre organisme sur le pied de guerre…

En même temps, le foie qui est la réserve de glycogène, sort les sucres dans le sang en vue d’un combat (le sucre afflue dans le haut du corps) ou de la fuite (le sucre afflue dans le bas du corps et je prend mes « jambes à mon cou).

En même temps, les hormones sexuelles sont court-circuitées  et la progestérone pour les femmes, la testostérone pour les hommes sont transformées en cortisol d’où, à la longue, une baisse drastique de la libido chez les hommes et des perturbations hormonales chez les femmes à cause des niveaux d’oestrogènes non régulés par la progestérone.

En même temps toutes les secrétions digestives s’arrêtent; elles reprendront plus tard lorsque je serais hors danger.

En même temps, les cellules immunitaires affluent à la peau, globules blancs et plaquettes car je risque fort d’être blessé-e.

En même temps le sang devient plus acide.

En même temps toutes les secrétions intestinales se ralentissent.

En résumé, la montée du cortisol par un stress ou une tasse de café-chocolat-thé noir provoque :

  1. la sortie du glycogène (glucose stocké dans le Foie) qui se déversent dans le sang d’où montée de la glycémie

  2. l’inhibition des enzymes digestives

  3. l’inhibition des hormones sexuelles

  4. la migration du système immunitaire, macrophages et plaquettes vers la peau.

  5. l’acidification du sang

  6. l’appauvrissement de la flore intestinale

Les systèmes de défenses internes sont inutiles et donc mis en veilleuse comme un pays attaqué à ses frontières qui mobilise toutes ses énergies intérieures vers les frontières. Le risque d’être blessé est important et les macrophages et plaquettes sont prêtes à agir. L’heure n’est pas au farniente ni à la digestion donc systèmes hormonal et digestif sont mis en veille

Le problème étant qu’après avoir pris votre café ou votre thé à la fin du repas, vous n’allez ni courir ni vous battre sinon dans votre fauteuil ou votre voiture ou dans votre tête.

Au niveau physiologique , c’est un coût énergétique énorme pour vos organes et votre santé …  et c’est ainsi que vous videz vos surrénales et vos réserves vitales. En médecine énergétique, les reins sont le bastion qui ne doit jamais lâcher, notre capital vital hérité de nos ancêtres, notre puissance créatrice et sexuelle. Quand les réserves surrénaliennes et vitales sont épuisées, c’est l’inflammation qui arrive (le cortisol est un anti inflammatoire naturel) et/ou le Burn-out.

encore un p’tit café ? regardez bien au fond de votre tasse !!

Ce qui recharge les surrénales ?

Tous ce qui vient des océans est bénéfique aux reins-surrénales, à commencer par l’eau de mer. Voir l’article sur le plasma de Quinton. Ainsi que les algues de mer, les légumineuses germées et les produits lacto-fermentés par vos soins, les fruits séchés noirs, rouges, bleus  …

Les surrénales sont de grosses consommatrices de Vitamine C, d’Oméga 3 et de silice.  (Voir boutique)

La réglisse (sauf cas d’hypertension) est très bénéfique au système rein ainsi que le ginseng, l’éleuthérocoque, la maca … etc toutes les plantes adaptogènes qui poussent dans des conditions extrêmes de froid, de sécheresse, d’altitude, d’ensoleillement intense nous redonneront cette force vitale ancestrale de résistance aux stress inhérents à la vie.

Fucus micronisé – ses propriétés

Cette algue très répandue brun olive foncé possède des vésicules gazeuses claires qui lui permettent de flotter tout en s’accrochant au substrat à l’aide d’un crampon. Les frondes peuvent atteindre de 20 à 100 cm de long sur 2 cm de large. Cette algue a une forte odeur iodée. on utilise le thalle séché. Le thalle est l’appareil végétatif de l’algue.

Principes actifs : Iode ; polyphénols (activité antibiotique) ; polysaccharides et mucilages (acide alginique, fucoïdine, laminarine, fucanes, fucose, acides uroniques, sucres neutres). Oligo-éléments : cuivre, zinc, sélénium, calcium, magnésium, potassium, sodium, soufre, silicium, fer. Protéines : tous les acides aminés. Vitamines : acide folique, vitamines C et B.

Ses propriétés  : Cette algue favorise une diminution du taux de sucres sanguins. L’iode y est présente en forte quantité et améliore la thyroïde. Le fucus diminue la vitesse de coagulation. Le fucus est un véritable coupe-faim. En bain, Il améliore la circulation sanguine et reminéralise. En utilisation externe, il est idéal pour lutter contre des problèmes de peau et particulièrement le psoriasis. Son efficacité est également prouvée, toujours en utilisation externe, pour traiter la cellulite et atténuer les douleurs liées aux rhumatismes.

Mode d’emploi :

1) pour le bain : verser 25gr de poudre micronisé entre 37° et 39°. Rester un quart d’heure/20 minutes dans ce bain, et sans se rincer prendre un temps de repos de 10mn ou plus.

2) pour l’enveloppement mélanger 200gr de poudre avec 400gr d’eau tiède jusqu’à obtention d’une pâte homogène et lisse. Appliquer sur tout le corps ou sur la zone et recouvrir d’un film plastique puis un peignoir ou un vêtement chaud. durée du soin ; 30mn. Bien rincer. Utiliser en enveloppement le fucus élimine les toxines, lutte contre la cellulite et raffermit la peau. Le fucus permet de lutter contre le vieillissement de la peau.

3) Par voie interne : L‘apport journalier en iode étant limité, il est recommandé de ne pas consommer plus de 250 mg de poudre de fucus par jour sur de longues durées

Poudre (à diluer) : de 100 à 250 mg par jour. – pour lutter contre l’ obésité et les goitres : décoction de 2 g par litre d’eau pendant cinq minutes. Consommer un litre par jour. Cette poudre micronisée est 100 % naturelle

Traitement des tâches pigmentaires et autres problèmes de peau

LE GEL KAQUN A HAUTE TENEUR EN OXYGENE

Basé sur l’eau Kaqun à très haute concentration en oxygène, le Gel Natural Kaqun apporte une solution 100% naturelle et extraordinairement efficace à tous les problèmes de peau. Il permet d’augmenter de façon très significative l’apport d’oxygène à la peau, lui redonnant éclat et souplesse.

Le Gel Kaqun, détoxifie, stimule la circulation, améliore la micro-circulation, guérit la peau, prévient les dommages cutanés, revitalise la peau, adoucit les rides et ridules. La peau est belle, lumineuse et claire. Vous avez un look parfait pour vos photos de vacances.

AVANTAGES DU GEL KAQUN

– Absence de tout produit chimique ou artificiel
– Convient à tout type de peau
– Agréable, rafraîchissent, régénérant
– Très apprécié des personnes qui n’aiment pas les crèmes sur le visage
– Inodore, non gras
– Un soin à l’oygène imple et accessible, pas de déplacement en institut
– Economique, un soin à l’oxygène pour une fraction du prix payé en institut

LA PEAU PRINCIPALE PROTECTION DE NOTRE ORGANISME

Notre peau, principal rempart de l’organisme contre les agressions, est constamment soumise à des attaques extérieures. En apparence simple dans sa composition, elle est en réalité en perpétuel renouvellement. Deux mécanismes y contribuent et se complètent : la régénération, qui relève d’un processus naturel, et la cicatrisation, qui intervient à la suite d’une lésion.

La régénération s’effectue de manière permanente et continue tout au long de la vie, alors que la cicatrisation intervient de façon ponctuelle et sur une durée relativement courte. Ces deux mécanismes sont fondamentaux pour que la peau puisse continuer à remplir ses fonctions de protection du corps contre les agressions extérieures.

CES PROCESSUS ONT BESOIN D’OXYGÈNE

Comme tous les êtres vivants, notre peau a besoin d’oxygène pour survivre, se reproduire et se régénérer. Quand nous sommes jeunes, ce processus est très efficace. Mais, comme nous vieillissons, la microcirculation capillaire diminue et notre peau ne reçoit plus la nourriture dont elle a besoin. En conséquence, le métabolisme des cellules de la peau ralentit, rides, taches et ridules commencent à apparaître. L’exposition au soleil, la pollution atmosphérique, les écarts de chauds et de froids extrêmes, les fluctuations de régime alimentaire, les inquiétudes quotidiennes, les tensions et contraintes affectent également la vie et la condition de notre peau.

LA PUISSANCE DE L’OXYGÈNE

L’ajout d’oxygène à notre soin du visage apaise, régénère, rafraîchit notre peau naturellement, comme aucun autre traitement. Nous avons tous besoin d’oxygène pour survivre. L’oxygène est ce qui ravive et régénère les cellules de notre corps, avec l’âge, l’oxygène n’atteint plus aussi efficacement les cellules de notre peau. Le résultat peut être une peau plus mince et l’apparation des rides et des taches de vieillesse.

illustraton-gel

L’OXYGÈNE A D’INCROYABLES POUVOIRS DE RÉGÉNÉRATION

Pendant des décennies, les médecins ont non seulement reconnu ce fait, mais l’ont utilisé dans le traitement de brûlures, de gangrène et de blessures qui ne seraient tout simplement pas guéris autrement.

Dans un environnement riche en oxygène, les bactéries, les virus et les infections fongiques ne survivent pas. De plus, des concentrations élevées d’oxygène déclenchent les processus propres à la guérison de nos fonctions biologiques. Quand vous êtes gravement brûlé ou coupé, la peau guérit rapidement dans un tel environnement favorable.

UTILISATION DU GEL KAQUN

75 ml, soit 1 mois d’utilisation

– Appliquer 1 fois par jour 1 mince couche de Gel Kaqun sur le visage

– Laisser la préparation prendre

– Ne pas mettre avant une exposition au soleil, mais extrêmement efficace après une exposition au soleil

Le Brahmi ou la plante du cerveau

Le Brahmi, aussi connu sous le nom de Bacopa Monnieri, est issu d’une plante adaptogène, l’hysope d’eau, poussant exclusivement en Inde, au Népal, en Chine et dans les pays tropicaux.  Ses feuilles sont traditionnellement récoltées à la main, puis séchées au soleil avant d’être broyées. Cette plante semi-aquatique qui est la meilleure amie de votre cerveau, fut largement décrite il y a plus de trois mille ans dans l’Atharva-Veda, un des nombreux livres composant les Vedas.

Un remède qui a aussi fait ses preuves en Occident

Après analyses, deux molécules actives ont été isolées et testées : les Bacosides A et B. Ainsi, leurs effets neurobiologiques se manifestant au niveau des cellules de la partie du cerveau présidant à la mémoire de longue durée, ont été confirmés. D’autres tests cliniques ayant été conduits en 1995, ont démontré qu’une dose de deux à trois cents milligrammes de Bacoside A et B, administrée pendant une période de quatre semaines, est parfaitement tolérée et n’entraîne aucune réaction désagréable ni effets secondaires. Jusqu’à présent de nombreuses autres études ont été menées, redécouvrant toujours plus scientifiquement ce qui est su et expérimenté depuis fort longtemps par les Indiens.

La plante des dieux

Empruntant son nom au sanskrit,Brahman ou Brahma, termes évoquant la conscience divine (Brahman) ou la réalité spirituelle (Brahma), le Brahmi est bien évidemment l’outil de prédilection des yogis, sâdhus et adeptes de la méditation. Il a d’ailleurs été démontré qu’en plus de développer l’attention et la concentration, il suscite une curiosité naturelle dans la psyché humaine, tout en la rendant plus vive et plus alerte. Par ailleurs, selon le Vedenta, le Brahmi facilite le développement de plans de conscience plus subtils en favorisant l’ouverture du septième chakra, porte énergétique située au sommet du crâne offrant une passerelle entre la conscience humaine et la Conscience Universelle.

Une pléthore de vertus thérapeutiques

Comme nous l’avons vu, au-delà de sa capacité à booster les facultés intellectuelles, améliorer le fonctionnement cérébral et renforcer la mémoire, l’ayant rapidement amené à devenir l’atout numéro un des étudiants en périodes d’examens ou de stress, le Brahmi a bien d’autres indications. En usage interne il améliore la communication interneuronale, inhibe la diminution de dopamine et régule la production d’acetylcholine, agissant ainsi principalement sur quatre organes ou fonctions organiques :

Le cerveau, qui pour un grand nombre de raisons demeure sa sphère d’activité principale, diminuant voire éliminant

→ la confusion mentale

→ le manque de concentration

→ l’hystérie

→ l’anxiété

→ la fatigue nerveuse

→ la colère

→ la dépression

→ les maux de tête

→ les obsessions d’ordre sexuel ou compulsif

→ et même les troubles épileptiques.

Le système nerveux central, conjointement avec le cerveau, en combattant efficacement

→ le stress

→ les douleurs menstruelles

→ les déséquilibres nerveux

→ les troubles de la peau liés au stress

→ les problèmes de rigidité musculaire d’origine nerveuse

→ l’insomnie

→ les palpitations cardiaques

→ la maladie d’Alzheimer

→ la maladie de Parkinson.

La vessie, en réduisant les inflammations dues aux cystites et les douleurs ressenties lorsque l’on a de la difficulté à uriner régulièrement ou que l’on souffre de dysurie. Le système intestinal, notre deuxième cerveau, en soulageant le S.I.I. ou Syndrome de l’Intestin Irritable. Mais ce n’est pas tout, puisque son pouvoir antioxydant en fait également un allié du système vasculaire prévenant les attaques cérébrales et cardiaques. Qui plus est, sans effet secondaire, il conviendra aussi bien aux enfants hyperactifs.

Le Brahmi et la beauté

Tout autant utile pour la santé que pour la beauté, en usage externe il peut être utilisé :

En infusion on l’emploiera pour

→ calmer les rougeurs

→ illuminer le teint et clarifier la peau

→ atténuer les rides et les effets du vieillissement

→ lutter contre les pellicules

→ prévenir la chute des cheveux

→ donner du volume à la chevelure.

En macérât aqueux, il servira à :

→ soulager les articulations douloureuses

→ confectionner une puissante crème cosmétique anti-âge et capillaire en mélange à l’infusion et à de la poudre d’Amla

→ préparer un shampoing pour les cheveux fragiles en l’ajoutant à de l’argile blanche

En macérât huileux, associé par exemple à de l’huile de sésame ou de chanvre, afin d’apaiser le cuir chevelu, de rendre beauté, force et souplesse aux cheveux fragilisés, de prévenir encore plus efficacement leur chute en l’appliquant une demi-heure avant le shampoing, tout en renforçant les soins antipelliculaires. Mais cette préparation sera également très appréciée en massage de l’intégralité du corps pour apaiser l’esprit, les muscles, les tendons, et prendre soin de la peau en général. En cataplasme ou pâte pour soigner les bobos des petits et des grands et éliminer les imperfections de la peau. Comme pour le macérât huileux, cette pâte peut être appliquée trente minutes avant le shampoing pour insister sur certaines zones particulièrement abîmées et fortifier en profondeur cheveux et cuir chevelu.
Les recettes et la posologie du Brahmi

Si l’on dispose de plante séchée, elle peut être bienvenue pour certaines des préparations telles que l’infusion. Si non la poudre de Brahmi servira aussi bien en  interne qu’en soins externes. En usage interne,  2 à 6 capsules soit 1 à 3 g de poudre par jour avec de l’eau chaude ou du lait végétal chaud. Consommer en une seule fois ou diviser en deux à trois doses à prendre au cours de la journée. Poids net : 42.5 g Quantité : 100 capsules végétales. Chaque capsule contient 350 mg de Brahmi Organic en poudre Sans conservateur et sans colorant. Déconseillé pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans

En usage externe : 100 ml d’huile végétale comme de l’huile de sésame ou de jojoba – 10 g de poudre

1 – Transférez l’huile dans un flacon propre.

2 – Pesez la quantité de poudre de Brahmi souhaitée.

3 – Versez la poudre dans l’huile.

4 – Remuez avec une fourchette ou un fouet pour disperser la poudre dans l’huile

5 – Laissez macérer 24 heures à l’abri de l’air et de la lumière en agitant de temps en temps

6 – Le lendemain, filtrez à l’aide d’un filtre à café ou d’un tissu propre.

7 – Récoltez le filtrat et transférez-le à l’aide d’une pipette propre dans un flacon hermétique.
Le macérât peut se conserver au frais pendant plusieurs mois sans aucun conservateur.

Du côté des protéines : nutrition, santé et sport

La question m’est souvent posée : « je voudrais arrêter la viande (pour des raisons éthiques et/ou d’hygiène alimentaire ou de santé) mais qu’est-ce que je peux manger qui la remplace et en quelles quantités ? » Le besoin du corps en protéines n’est pas une vue de l’esprit mais un besoin physiologique réel. Notre foie utilise les acides aminés et les recombine pour fabriquer ses hormones, ses cellules immunitaires, ses muscles, etc.

Mais pour ceux qui crie à tue-tête que seule la viande peut nourrir son homme, j’ai une question :

Comment peut-on être en bonne santé en se nourrissant d’animaux malades et en souffrance (élévages industriels ou semi-industriels) et j’irais même plus loin, des végétaux carencés et aussi en souffrance, poussés à coups de chimie et considérés comme des « outils  » de production… ???

Les besoins en protéines sont différents suivant l’âge, l’activité et le sexe.

Voici un tableau qui synthétise les besoins en protéines pour les différents types de personnes calcul fait en gramme par Kilo de poids :

Femme

Homme

Femme sportive

Homme sportif

0,8gr

1,2gr

1,5gr

2gr

Les protéines doivent être décomposées pour donner les 8 acides aminés indispensables à la construction du corps. Ils portent le nom de : isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine.

Si l’un des acides aminés est manquant, la protéine ne pourra être assimilée ; si l’un d’entre eux est en faible quantité, cela diminuera d’autant la capacité du corps à utiliser cette protéine.

Les inconvénients de la viande :

Les protéines animales couvrent tous les besoins en protéines ; mais leur dégradation par l’organisme donnent des déchets hautement toxiques (urée, acide urique, cadavérines, acide nitrique et sulfurique etc…) et acidifiants qui nécessitent des émonctoires en parfaite santé et obligent le corps à puiser sur ses réserves minérales pour les neutraliser. 

Les inconvénients des protéines végétales céréales-légumineuses

Dans toutes les civilisations, légumineuses et céréales on toujours été la nourriture de base car leurs protéines se complètent et sont d’un moindre coût. Les lentilles, le haricot mungo (soja vert), les haricots (sauf les verts), l’azuki (haricot rouge japonais), le fenugrec, les petits pois, le pois chiche, le trèfle apportent des protéines végétales.

Mais dans le monde végétal, l’acide aminé le plus rare est la lysine ; on en trouve très peu dans les céréales, un peu plus dans les légumineuses.

Mais les légumineuses sont très pauvres en Méthionine.

Elles se complètent effectivement mais, de surcroît, leur bonne digestion doit être assurée par un bon système enzymatique (Pancréas), une flore intestinale performante et une activité physique conséquente.
La digestibilité des protéines animales atteint 93 à 100%, celle des légumineuses comme pois, pois chiches ou blé entier atteint des valeurs intermédiaires de 86 à 92%, alors que les lentilles ou les haricots secs ont une digestibilité de 70 à 85%.

Les oléagineux consommés crus et pré trempés une nuit dans l’eau ont une très bonne digestibilité. Mais seules les graines de Chia et de chanvre ont des protéines complètes. Faciles d’utilisation, elles ont une place de choix chez les personnes en quête d’une alimentation de remplacement des protéines issues des animaux.
..

Il ne faut pas oublier que nos ancêtres avaient une bien meilleure capacité digestive au quotidien sans avoir besoin de faire du sport ou du jogging ; ils travaillaient aux champs, marchaient beaucoup, étaient capables de porter de lourdes charges ; leur quotidien était physiquement éprouvant et ils étaient capables de métaboliser des nourritures très lourdes comme le pain, les féculents, les graisses et protéines animales.

Le petit déjeuner de l’arrière grand-père était composé de pain noir et de lard bien gras et comme le chantait mon père né en 1916 :

« Ha Que nos pères étaient heureux

quand ils étaient à table,

et ils buvaient à leurs tonneaux

comme des trous, Morbleu !

Bien autrement que nous !!! »

Autre temps, autre vie, nous sommes aujourd’hui confrontés de plus en plus à des gens en mal de digestion et d’élimination, souffrant de douleurs, de constipation chroniques et de sédentarité.

Voici quelques tableaux synthétiques des richesses protéiques de diverses aliments d’origine végétale :

TENEUR EN PROTÉINES COMPLÈTES POUR 100GR

Afa Klamath

Alfalfa germé

Algues de mer

Brocoli

Bourse à pasteur

Champignon

Chanvre farine

Chanvre graine

65 gr

22 à 25 gr

7 à 35gr

2,8gr

4,2 gr

2,1 à 5 gr

40gr

20gr

Chénopode blanc

Chia

Herbe d’orge

Lentille béluga

Mauve

Miso

Nori algue de mer

Pollen

4,2 gr

17 gr

45 gr

28 gr

4,5 gr

11 à 21gr

35gr

11 à 35 gr

Ortie

Oléagineux

Olive

Oeuf

Poisson

Spiruline

Sunwarrior

Viande

9 gr

15 à 25 gr

1,6 gr

6 gr

20 à 25 gr

60 gr

25gr

20 à 25 gr

On voit bien dans ce tebleau que l’on trouve des protéines complètes et en quantité importantes dans bien des végétaux.

TABLEAU COMPARATIF DES TENEURS EN ACIDES AMINÉS

Analyse en mg par gramme de protéine

 

Arginine

Histidine

Isoleucine

Leucine

Lysine

Methionine + Cystine

Pheny

lalanine + Tyrosine

Threonine

Tryptophan (mg/100g)

Valine

Afa Klamat

4,12

1,37

3,3

5,4

3,35

1,29

2,48

3,7

15

3,23

Amande

 

26

33

70

27

16

74

28

10

39

Algues wakamé

 

5

29

85

37

30

53

54

12

69

Brocoli

 

21

28

46

48

23

59

31

12

44

Cajou

 

25

43

81

51

41

80

38

16

60

Chanvre graine

 

28

39

69

41

40

81

35

8

51

Chia

 

32

48

83

59

60

95

43

26

57

Carotte

 

43

83

110

109

111

112

205

13

74

Dulse

 

9

36

65

39

36

72

39

30

60

Fenugrec

 

29

54

76

73

31

81

39

17

48

Kelp

 

14

45

49

49

73

41

33

29

43

Lentille

 

29

36

70

79

49

77

37

10

45

Macadamia

 

25

40

76

2

4

149

47

8

46

Nori algues mer

6 à 16

1,18 à 1,4

4

7,68 à 8,7

2,56 à 4,5

1,7 à 3,36

3,9 à 5,2

3,2 à 4

1,12 à 1,3

6,42 à 9,28

Noisette

 

29

36

71

28

33

69

33

13

Sarrasin

 

23

38

63

51

30

57

38

14

51

Pollen

 

4,4 à 5,7

2 à 3,5

4,5 à 5,8

6,7 à 7,5

5,9 à 7

1,7 à 2,4

3,7 à 4,4

2,3 à 4

1,2 à 1,6

Sésame

 

29

43

77

32

53

95

42

22

58

Spiruline

  

5,6

5,6

8,7

4,7

3,2

4,5

5,1

1,5

SUN poudre

43

18

43,2

72

42

19

32,5

38

12

46

L’afa klamath est la seule micro algue capable de transformer les molécules d’azote de l’air (stockées sous forme de glutamine) pour produire des protéines et d’autres biomolécules contenant de l’azote. Cette particularité lui donne un taux exceptionnel de protéines d’une grande variété, dont tous les acides aminés essentiels en proportion idéale comparée aux besoins humains optimaux, les acides aminés du cerveau : Phénylalanine, Tryptophane et Tyrosine, et des neuropeptides précurseurs de neurotransmetteurs, notamment la Phényléthylamine (3 à 4mg/g), la Glutamine (100 à 140mg/g) et des acides aminés mycosporine.

L’alfalfa ou luzerne, Les graines d’alfalfa contiennent les huit acides aminés essentiels pour l’homme, elles sont riches en protéines végétales de haute qualité et contiennent les huit acides aminés essentiels pour l’homme, de la chlorophylle des vitamines A, B1, B2, B3, C, D, E, F, K et U, et des antioxydants. Elles peuvent être consommées chaque jour, elles aident à lutter contre le cholestérol. Très agréables au goût et très nutritives. Très facile à cultiver soi-même.

Si vous avez eu l’habitude de consommer de la viande midi et soir, suivant votre activité, sportive ou non, suivant votre état de santé, vous pourrez opérer la transition plus ou moins rapidement. Un organisme habitué à transformer les protéines animales aura besoin de temps pour apprendre à extraire ses acides aminés et ses acides gras essentiels du monde végétal. S’il y a perte de poids sans perte d’énergie, soyez patient avec vous-même et laisser votre instinct-intuition vous guider.

Les apports protéiques seront réalisés en mangeant :

Au petit déjeuner 1cc d’Afa klamath, 1csoupe de sunwarrior, de la spiruline, des fruits et oléagineux, pourquoi pas des graines germées.Nori des algues de mer, la Nori est la plus riche en Acides aminés. Porphyra tenera

Il existe de nombreuses variétés de Nori mais la Porphyra tenera est la plus populaire dans le monde et sert à la confection des sushis.
De culture délicate, elle est aussi la plus chère et ne pousse que dans les mers froides.
Elle est plus riche en protéines (30 à 35%) que les fromages, la viande et le soja et contient les 10 acides aminés en proportion équilibrée.
Sa richesse en minéraux en fait un aliment particulièrement reminéralisant : de 15 à 30 % de vitamine B12, 470mg de calcium, 44IU vitamine A, 510mg de phosphore, de la vitamine B1, B2, B6, Niacine, et acide folique. Tous les oligoélément : magnésium, soufre, silicium elle est l’algue légendaire des cheveux noirs des japonais.
Riche en EPA, taurine et chlorophylle, elle prévient le durcissement des artères et réduit l’hypertension.
Sèche, on l’émiette dans les salades après l’avoir passée au dessus d’une flamme pour la griller légèrement ou bien préparée en sushis, c’est un délice au goût de crevettes.
Fraîche, elle doit être coupée finement car elle est très fibreuses. On peut confectionner de délicieux tartares d’algues en la mélangeant avec d’autres algues, des cornichons, des câpres, des échalottes, de l’ail, du citron, de l’huile et d’autres épices de son goût.  Mixer avec un peu de graines de chanvre en plus, on obtient un délicieux pâté à tartiner.


Aux repas principaux : un verre de jus vert ou de supergreen ou d’herbe d’orge, des graines germées,

des sauces confectionnées avec des oléagineux et des graines de chia ou de chanvre, en plus bien sûr des fruits et légumes et,

si on le souhaite des féculents sans gluten comme le quinoa, le sarrasin, le millet, le souchet.

Ce n’est plus un secret pour nombre de personnes que la consommation de viande génère beaucoup de problèmes de santé et aussi des problèmes d’environnement. C’est toute notre tissu rural économique et social qui est concerné. Mais le sevrage des produits animaux, même lorsque l’on est motivé, prend d’autant plus de temps que ce sont des aliments addictogènes dont les molécules se fixent sur les récepteurs du cerveau à la place des neurotransmetteurs tout comme le gluten et les protéines laitières. Nous n’avons sans doute pas besoin de manger les animaux mais nous avons assurément besoin d’apports protéiques conséquents et de qualité.

Les acides aminés sont nécessaires à la formation des protéines comme le collagène, les enzymes, les anticorps, les neurotransmetteurs, les hormones, la musculature, pour la détoxication, pour la production d’énergie. Ils jouent un rôle important dans beaucoup de maladies, et ont un énorme potentiel en ce qui concerne la prophylaxie des maladies et même leur traitement. Les acides aminés en général sont efficaces pour lutter contre le diabète, les dépressions, l’ostéoporose, l’infarctus du myocarde, tous les troubles du métabolisme, les troubles de la sphère sexuelle, pour renforcer le système immunitaire. Ils ont leur place dans la lutte anti-âge, etc.

Comme tout changement, il est préférable de le faire en restant à l’écoute de soi, dans la bienveillance plutôt que dans la quête de performance et dans la volonté dure.

Se nourrir est un acte d’amour maternel pour soi-même.

l-homme-est-il-carnivore

Le Silicium Bio-Activé

Le silicium est l’élément électropositif le plus abondant dans la croûte terrestre.  il est beaucoup plus abondant que n’importe quel autre élément, indépendamment de l’oxygène. Il constitue 27.72% de la croûte terrestre solide, alors que l’oxygène constitue 46.6%;  l’aluminium que l’on trouve à 8.13% vient après le silicium.  On  trouve celui-ci dans de nombreuses roches : granits – sables – argiles.

Sa composition

Le silicium normal contient 92.2% de l’isotope 28, 4.7% de silicium 29 et 3.1% de silicium 30.  Le silicium élémentaire a les propriétés physiques des métalloïdes, semblables à ceux-ci et au germanium en particulier situé sous lui. Le silicium est un semi-conducteur sous la forme la plus pure, bien que l’intensité de sa semi-conduction soit fortement augmentée quand il contient de petites quantités d’impuretés. Le silicium est semblable aux métaux dans son comportement chimique.
On sait que le silicium forme des composés avec 64 sur les 96 éléments stables et forme  des siliciures avec 18 autres éléments ; en effet  il forme les composés avec  l’hydrogène, le carbone,  l’azote, l’oxygène et le soufre. Il est essentiel.

 Son utilisation dans l’industrie

Le silicium métallurgique avec la pureté 98-99% est employé comme matière première dans la fabrication des résines organosiliceuse et de silicium, des joints et des pétroles. Des puces de silicium sont employées dans les circuits intégrés. Les cellules photovoltaïques pour la conversion directe de l’énergie solaire emploient des tranches minces de coupe de cristaux simples de silicium de catégorie électronique. Du bioxyde de silicium est employé comme matière première pour produire le silicium et le carbure élémentaire de silicium. De grands cristaux de silicium sont employés pour les verres piézoélectriques. Des sables fondus de quartz sont transformés en verres de silicium qui sont employés aux laboratoires et aux usines de produits chimiques. Une dispersion colloïdale de silicium dans l’eau est employée comme agent enduisant et comme ingrédient pour certains émails ….

Le silicium et la santé

Véritable architecte du monde végétal, animal et humain, le silicium apporte structure, solidité, résistance et fonctionnalité. Il entre en combinaison avec l’élastine, le collagène, la kératine et les protéoglycanes et contribue à avoir des tissus conjonctifs (cartilage-tissus osseux, adipeux et vasculaires) forts et sains ;
Le corps humain en contient 7 grammes soit deux fois plus que le fer. On en retrouve des quantités importantes dans :   les cartilages, le thymus, les parois vasculaires, les surrénales, le foie, la rate, le pancréas et surtout dans l’aorte ainsi que dans la peau , les cheveux, les ongles. La quantité de silicium organique diminue chez l’être humain avec le vieillissement, et de façon irréversible, car  celui-ci est incapable de transformer le silicium minéral ingéré ( aliments et boissons) en silicium organique. À l’âge adulte notre capital silice a diminué de 80 % à cause d’une alimentation conventionnelle pauvre en fruits-légumes et grains complets. Notre capacité à extraire le silicium de nos aliments devient de plus en plus difficile d’où l’apparition de rides,  raideurs,  diminution des performances et fragilisation générale…

Son mode d’action

Le Professeur LAKHOVSKY a démontré la structure électrique de la cellule il y a plus de 60 ans. Dans certaines atteintes, la cellule n’a plus la capacité de compenser les différences de potentiels à l’aide de la pompe à Sodium. L’état idéal de perméabilité/imperméabilité de la membrane cellulaire est alors altéré et la cellule  s’affaiblit et devient le siège d’un développement pathologique. De par sa taille et son poids moléculaires, le silicium a la capacité de pénétrer dans l’intracellulaire et est totalement impliqué dans la vie de la cellule. C’est un catalyseur incontournable. Sa présence accélère tous les processus d’assimilation, de fonctionnement et de métabolisme au niveau de la cellule. Son absence empêche celle-ci d’absorber et d’utiliser les nutriments indispensables à sa survie et son activité et bon nombre de compléments alimentaires sont pris en vain car ils n’atteignent jamais leur cible, voire, comme pour le calcium, ils sont déposés là où ils ne devraient pas. Le silicium bio-activé est comme la « locomotive qui tire les wagons ». Ils entraînent tous les nutriments nécessaires à l’intérieur de la cellule.

Le laboratoire Dexsil offre une forme monomère (donc qui ne polymérise pas comme d’autres siliciums)),son pouvoir de pénétration à l’intérieur de la cellule est optimum  et les résultats sont étonnants sur :

  •  la reconstitution d’un tissu conjonctif normal
  • l’élasticité  des parois artérielles et la vascularisation  normale des tissus
  • la restructuration des fibres d’élastine et du collagène
  •  la minéralisation osseuse
  •  le métabolisme général de l’organisme
  • la fluidification des liquides synoviaux
  • la stimulation et la formation des lymphocytes et des globules rouges
  • la catalyse du Zinc et du Cuivre
  • la prévention de l’oxydation cellulaire
  • la cicatrisation des plaies
  • le renforcement des défenses immunitaires
  • anti-inflammatoire et un anti-douleur

 

L’huile de Nigelle Sativa ou Cumin noir

L’huile de Nigelle ou huile de cumin noir appartient à la famille des boutons d’or. Ses graines se distinguent du cumin brun (carum carvi) par leur couleur noire intense, leur taille beaucoup plus petite et leur goût plutôt piquant.
Connue depuis les Pharaons, elle était utilisée comme remède universel. On disait d’elle « qu’elle guérissait de tous les maux sauf de la mort ».

Composition et profil en acides gras

acide linoléique : 55,93 % – acide oléique : 24,88 % – acide palmitique : 10,57 % – acide stéarique : 2 % – acide icosénique : 0,37 % – acide alpha-linoléique : 0,28 %– acide myristique : 0,25 % – acide palmitoléique : 0,25 % – acide icosanoique : 0,20 % / 500 mg. Elle contient donc des acides gras mono-insaturés et poly-insaturés : acides linoléiques et acides gamma-linoléiques (GLA) indispensables à la synthèse des prostaplandines PGE 1 immuno-régulatrices, anti-inflammatoires et indispensables à la nigelle-black-cuminproduction hormonale.  L’huile de nigelle contient de nombreux principes actifs comme  du fer, du phosphore, de la vitamine E…. Elle contient également de la nigelline : principe amer qui stimule le système digestif et intestinal et de la nigellone : broncho-dilatatrice, elle est recommandée pour le système respiratoire. Elle agit comme un antihistaminique naturel (allergies). L’huile de nigelle est excellente pour les peaux matures grâce à ses propriétés assouplissantes et revitalisantes. Elle aide à maintenir une bonne hydratation de la peau et lui redonne souplesse et

Son champ d’action se manifestera sur

Toutes les complications allergiques quelles qu’elles soient : pulmonaires, cutanées ou inflammatoires.
Au niveau immunitaire, l’huile de Nigelle aide à stimuler les cellules de la moelle osseuse et du système immunitaire.
Elle augmente la production d’interférons .
Elle protège les cellules normales des effets nocifs causés par les virus.
Elle augmente le nombre des cellules B qui produisent les anticorps.
On a également constaté un effet préventif contre les refroidissement et les infections grippales. Elle est considérée en Chine comme un antibiotique naturel.

L’acide linoléique stabilise la membrane cellulaire, les prostaglandines ont un effet anti-inflammatoire, L’huile de Nigelle va donc stabiliser l’activité exagérée des cellules T et empêcher les réactions excessives du système immunitaire chez les allergiques.
On l’emploie, avec succès, dans toutes sortes d’allergies (+ de 70 %), d’inflammations, de bronchites, d’asthme, de maladies de peau, de dartres et mycoses.
Elle contient également du carvon qui renforce l’appareil digestif en stimulant la flore naturelle saprophyte de l’intestin et en détruisant les bactéries pathogènes. Elle agira donc sur les problèmes digestifs et les flatulences
Elle aurait également la propriété de faire diminuer le taux de glucose circulant.
Les troubles digestifs pouvant entraîner des complications cardio-vasculaires, elle a  une action favorable aussi sur ce plan et sur les taux de cholestérol.
Elle a prouvé ses effets positifs sur l’impuissance masculine et la lactation.

Qu’est-ce que l’eau Kaqun ?

Les études de conception de l’eau KAQUN ont commencé au début des années 60 dans les laboratoires de l’Université de Salt Lake City aux Etats-Unis et dans le Centre de Recherche de l’US NAVY. La technique a ensuite été perfectionnée par un chercheur américain, d’origine Hongroise, le Docteur Robert LYONS qui vit maintenant à Budapest – Hongrie. Les procédés KAQUN ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques. Elles ont toutes été faites dans des Instituts Nationaux accrédités pour cela. Certaines des plus hautes instances scientifiques ont produit des études sur l’eau KAQUN, dont la plus haute, l’Académie Nationale des Sciences.

Le procédé de production de l’eau KAQUN

kaqunCette eau est produite à travers un processus extrêmement élaboré d’électrolyse. Elle est la seule  au monde à offrir un taux de 15-25 mg/litre d’oxygène bio-disponible, c’est à dire absorbable par le corps. Ce taux d’oxygène est stable à long terme.
Le procédé KAQUN permet d’obtenir un taux élevé d’oxygène à partir de l’eau elle-même, sans aucun apport d’oxygène extérieur  comme on produit de l’eau gazeuse ou du soda en injectant du CO2 dans de l’eau.. Il n’y a pas d’oxygène extérieur injecté de force dans l’eau KAQUN

Cela est rendu possible en transformant les gros clusters d’eau en mini-clusters. Un cluster est un agglomérat de molécules d’eau. Ces clusters d’eau sont ainsi absorbables par la peau ou par la muqueuse intestinale. En physique/chimie, on sait que l’eau a une structure moléculaire particulière, caractérisée par des liaisons hydrogène/oxygène instables. Cette structure favorise la formation de grappes,. Ces grappes nommés « clusters » sont des rassemblements de H2O moléculaires, parfois petits, parfois grands, dont la taille varie de quelques dizaines à plusieurs milliers de molécules, et ce dans un équilibre électrodynamique constant. Lors du processus électrolytique KAQUN, une impulsion est envoyée dans l’eau qui désintègre les grappes moléculaires. En raison de sa forte charge électrique négative, l’oxygène est immédiatement recapté et incorporé dans une grappe. De son côté, l’hydrogène est pour une partie libre et pour une autre partie dissous positivement pour stabiliser le système.
L’analyse visuelle et l’analyse chimique montrent qu’il n’y a aucun oxygène libre ou d’oxygène sous forme de bulles.
La particularité du procédé KAQUN consiste ainsi à modifier partiellement l’organisation moléculaire des 2 éléments essentiels de l’eau, mais en conservant à l’arrivée la même composition physique, toujours H2O. La création de mini groupes particuliers provoque ainsi naturellement une concentration en oxygène allant de 14 à 26 mg/litre. Le taux d’O2 de 26 mg/litre étant la concentration la plus élevée possible pour maintenir un taux constant et stable.


Cet oxygène biodisponible pénètre et se diffuse dans le corps indépendamment du circuit traditionnel respiration/sang, permettant d’apporter cet oxygène aux cellules quels que soient les problèmes de santé.
Il est cliniquement établi que toute maladie dégénérative ou chronique se développe en l’absence d’oxygène. L’eau KAQUN permet ainsi d’oxygéner naturellement et effectivement tout le corps.

Conseils d’utilisation

L’eau KAQUN est disponible :
Sous forme d’eau de boisson, bouteilles de 0,5 l, 1l et 1,5 l, avec une concentration en oxygène de 15-24 mg/l.. l’eau est mise en bouteille en Hongrie. L’eau qui passe par le procédé est une eau de source peu minéralisée qui provient de la région des Dolomites dans le nord de l’Italie (de Posina exactement). Il est conseillé d’en boire 1L/jour.
3 packs de 6 bouteilles : 72,00€ et 24,00€ le pack de 6.
Sous forme de soins cosmétiques spécialement oxygénés, avec une concentration de 15-25 mg/l.
Sous forme de bains, en baignoire de 250 litres avec une eau bénéficiant d’une concentration en oxygène de 22-24 mg/litre. Il y a actuellement 11 centres de bains principalement en Hongrie.
Des mesures montrent que la teneur en oxygène est stable durant 2 ans environ

01_KAQUN-980x330

Ses indications

– L’eau en bouteille contient 2000 fois plus d’oxygène
– L’eau des bains en contient 4000 fois plus
Les principales indications sont les troubles du système immunitaire et les troubles digestifs.
Tout le système immunitaire dépend de l’intégrité de la paroi intestinale et de la qualité de la flore Sa dégradation appelée dysbiose  engendre toutes sortes de troubles immuns et auto-immuns. Or, la flore bactérienne pathogène est toujours anaérobie (se développe en milieu dépourvu d’oxygène).
Les « biofilms » sont  des colonies bactériennes devenues autonomes qui secrètent des composés organiques volatils plus ou moins toxiques. En devenant autonomes elles prennent peu à peu contrôle de notre écosystème.

Les troubles de l’humeur également, sont liés à la bonne santé de l’intestin puisque c’est là que sont fabriqués les neurotransmetteurs.

D’autre part le transport et la circulation de l’oxygène dans touut l’organisme étant améliorés,  la circulation, la microcirculation, la cicatrisation,  et la respiration bien sûr en bénéficient .

Ses effets

– détoxique et ré-énergétise
– potentialise le fonctionnement de tous les systèmes
– augmente les performances
– alcalinise
– réduit les processus inflammatoires dans le système digestif
– immunostimulante
– favorable au fonctionnement des reins

Avocat et autres oléagineux : des graisses qui vous veulent du bien

Les prodigieux effets des bonnes graisses

Savez-vous qu’il suffit de manger vos fruits et légumes avec un corps gras pour augmenter considérablement le taux d’absorption des antioxydants ? Non pas du beurre ou de la charcuterie mais de bonnes graisses : il s’agit des fruits à coque : noix, amandes, Avocatiernoisettes, cajou, macadamia, pacanes, noix du Brésil …  ainsi que l’avocat (ou l’huile d’avocat), les olives, et toutes les graines : courge,  lin broyé, tournesol, graine de chanvre, graine de chia, sésame, etc.
Dans une étude réalisée avec l’avocat, les chercheurs ont constaté qu’en le consommant en même temps que  des crudités dans une salade, on multiplie :
le taux d’absorption du lycopène par 4 (le lycopène est un antioxydant que l’on trouve dans les tomates) ;
le taux de bêta-carotène par 2,6 (le bêta-carotène est un précurseur de la vitamine A que l’on trouve en abondance dans les carottes et  dans les légumes verts à feuille).

Lorsque c’est de l’huile d’avocat qui a été ajoutée aux crudités, ils ont constaté une multiplication :

  • du taux d’alpha-carotène par 7,2 ;
  •  du taux de bêta-carotène par 15,3 ;
  •  du taux de lutéine par 5,1 (la lutéine est un antioxydant rouge-orangé que l’on trouve dans le jaune d’œuf, le maïs, les carottes, les épinards et l’oseille, et qui protège  la rétine).

 

Un avocat au petit-déjeuner

Les avocats sont une puissante source d’acides gras mono-insaturés qui contribuent à :

  • contrôler la glycémie (sucre sanguin) ;
  •  entretenir la paroi des artères .
  •  réduire l’hypertension artérielle.
  • Assaisonné d’un jus de citron et d’un filet d’huile d’olive, si vous n’avez pas gros appétit, il fait un excellent petit déjeuner très nourrissant et facile à digérer.

 

Avocats et vitamines

Les avocats sont pleins de vitamines très importantes :

  • La vitamine K est importante pour la coagulation du sang. Elle contribue aussi à la solidité de vos os ;
  •  Les folates, ou vitamine B9, sont importantes pour une bonne reproduction cellulaire et le développement de vos tissus ;
  • La vitamine E protège les tissus contre les radicaux libres et peut protéger le cœur ;
  • La lutéine est nécessaire pour protéger les yeux et la peau ;
  • La vitamine C renforce le système immunitaire et neutralise les radicaux libres ;
  • La vitamine B6 renforce elle aussi le système immunitaire, aide aux fonctions nerveuses et à la synthèse des globules rouges.

 

Truc pour que vos avocats soient toujours bons

Lorsque vous achetez des avocats dans le commerce, ils sont en général durs et non mûrs. Parfois des tâches noires auront colonisé la chair de l’avocat avant de mûrir. Des fils noirs et filandreux se seront formés à l’intérieur  qui rendent la chair insipide.
Pour éviter cela, il suffit d’ emballer les avocats dans du papier journal et de les mettre  dans un tiroir ou une armoire fermée. Ceci accélère la maturation en  deux ou trois jours et vous pourrez les  manger  comme si vous les aviez cueillis sur l’arbre au bon moment.