Salon Vivre Autrement – du 15 au 18 Mars 2019

Pour une rencontre sur Paris, je vous invite au salon Vivre Autrement qui a lieu à Paris au Parc floral de Vincennes du 15 au 18 Mars.

Je vous proposerai le bilan de vitalité et mes conseils santé-bien-être ainsi que de nouveaux produits performants.

Au plaisir de nous rencontrer

Emmanuelle

Le 3ème pilier : le système immunitaire


Les maladies infantiles ont toute leur utilité. C’est en forgeant son immunité que le petit d’homme jette également les bases de sa personnalité

RÔLE ESSENTIEL DES PROTÉINES POUR L’IMMUNITÉ

Les anticorps, les interleukines, les interférons, les divers lymphocytes, les macrophages et l’ensemble du système immunitaire sont élaborés à partir des acides aminés provenant de la digestion des aliments protéiques ! Toute carence protéique s’accompagne d’une chute des défenses immunitaires.

Par ailleurs, l’organisme utilise les acides aminés au prorata de celui qui est en moindre quantité. C’est ce que l’on appelle la loi du minimum.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-11.png.
Natural killer

L’association céréales-légumineuses n’est pas idéale car très appauvrie en certains acides aminés. De plus, la bio-disponibilité des amino-acides d’origine végétale est faible, car ils sont enfermés dans une cutine de cellulose et difficilement extraits par le tube digestif en particulier par les groupes sanguins O.

Le fromage a perdu tous ses acides aminés soufrés et est très pauvre en fer. Il faut prendre en compte également que les protéines lactées empirent les allergies cutanées et respiratoires, les kystes, les mastoses, les processus inflammatoires … etc …

RÔLE ESSENTIEL DE L’INSULINE POUR L’IMMUNITÉ

La digestion déclenche la sécrétion de 2 hormones : le glucagon et l’insuline. L’insuline est l’hormone de la nutrition ; c’est elle qui fait entrer non seulement le glucose dans la cellule, mais également les acides aminés et les acides gras. Sans insuline, pas de nutrition et baisse immunitaire.

RÔLE ESSENTIEL DES ACIDES GRAS ESSENTIELS DANS L’IMMUNITÉ

Ils sont indispensables à l’élaboration des prostaglandines, de la myéline, et des membranes cellulaires. Pas de membrane cellulaire, pas de protection contre les virus. Il faut un apport équilibré :

. en oméga 3 : huiles de Chanvre – cameline – germe de blé – lin – noix – poisson – rose musquée du Chili – colza …

. en oméga 6 : Chanvre – bourrache – cameline – colza – onagre – rose musquée du Chili …

LES ENNEMIS DE VOTRE IMMUNITÉ

  1. La dépersonnalisation : le système immunitaire repose sur l’identification et la reconnaissance de ce qui est SOI et de ce qui est NON SOI par les cellules immunitaires.

Un climat familial engendrant la confusion, le manque de repères ou des repères négatifs, fera le lit de nos maladies immunes et plus grave encore des maladies auto-immunes où le système immunitaire ne reconnaissant plus ses propres cellules (SOI) les détruit (diabète de type1 – lupus érythémateux – polyarthrite rhumatoïde – sclérose en plaque – fibromyalgie )

  1. Une mauvaise gestion de votre stress
  1. La fatigue : 1er facteur d’intoxication
  2. La fatigue digestive (grignotage)
  3. Le déséquilibre alimentaire
  4. Le recours incessant aux antibiotiques et aux médications qui détruisent nos défenses immunitaires. Nous sommes infiniment immuno compétents mais infiniment intoxiqués…

LES AMIS DE VOTRE IMMUNITÉ

La sérénité :

Cultiver le contentement de ce que l’on est et de ce que l’on a

La méditation

La relaxation

Le contact avec la Nature

La marche

Les bains de soleil gradués

La mer

Le sommeil

L’exercice physique

Toute activité qui vous passionne

Les couleurs

Les sons

Les parfums

Fleur d’ylang ylang

Les fréquences lumineuses

Le partage

Et bien sûr, l’Amour donné et reçu.

LES SOUTIENS NUTRITIONNELS SPÉCIFIQUES DE L’IMMUNITÉ

Le SÉLÉNIUM – Noix du Brésil – Pollen frais

Propriétés antivirales et rôle immunitaire. Propriétés antivirales et rôle immunitaire.

Il existe une double origine de la carence en sélénium :

  1. inadéquation des besoins et des apports
  2. surconsommation du fait de la présence de radicaux libres en grandes quantités (augmentation des TNF)

La diminution du sélénium entraîne la diminution de son enzyme dépendante : la glutathion peroxidase. La carence en sélénium entraîne une perte musculaire générale.

Le ZINC – Eau de mer (bains et prise par voie interne) – Fruits de mer

L’hormone thymique sérique ne devient active qu’en présence de zinc.

Il a un rôle régulateur dans la transcription des gènes par l’intermédiaire des protéines. La mort cellulaire programmée (ou apoptose) des cellules T dans l’infection à VIH est la conséquence d’une lyse de l’ADN qui se fragmente.

Le zinc augmente la production de l’interleukine 4 qui stimule les cellules T Helper.

Il favorise également les synthèses protéiques, contribuent à la stabilité de l’insuline et joue un rôle de cofacteur avec la vitamine A en particulier.

La carence en zinc accélère le processus catabolique c’est à dire tous les processus de destruction du corps.

La VITAMINE A ou BÊTACAROTÈNE – Spiruline – afa klamath – Pollen frais – légumes et fruits rouges, oranges, jaune…

Rôle important dans l’immunité, fonctions lymphocytaires B et T.

Les épisodes infectieux itératifs épuisent les réserves, diminuent l’absorption, augmentent l’utilisation et l’élimination urinaire.

La VITAMINE B 6 et la VITAMINE D – levure de bière vivante – pollen frais – Les oléagineux apportent toutes les vitamines du groupe sauf la B12- Le soleil qui permet de synthétiser la vitamine D, la meilleure étant extraite de Lichen. Rôle immunitaire établi.

La VITAMINE B 12 – La B12 se trouve principalement dans les produits animaux, les végétaliens en prennent en supplémentation mais de synthèse ! L’être humain n’est pas physiologiquement végétarien ou végétalien et la consommation de laitages-céréales-légumineuses au cours des siècles a considérablement affaibli son immunité. Mal absorption, régime sans protéine animale, processus infectieux évolutif ou cancer gastrique génèrent des carences.

LA VITAMINE C  – légumes et fruits frais – vitamine C liposomale

La faculté de synthétiser l’acide L-ascorbique à partir du d-glucose et grâce à une enzyme : la L-gulonolactone-oxydase, fait défaut à l’être humain. Sa survie dépend donc d’un apport alimentaire quotidien.

La vitamine C franchit la barrière du tube digestif vers la fin de l’intestin grêle et pénètre dans le sang. Elle est alors répartie régulièrement dans les différents tissus de l’organisme. Les glandes surrénales et l’hypophyse en contiennent des quantités records : de 30 à 50mg/100gr.

Teneur en vitamine C des principaux organes

teneur en mg/100g de tissu

Surrénales 35

Hypophyse 45

Oeil 28

Foie 14

Pancréas 13

Rate 12

Coeur 10

Rein 10

Poumon 7

L’ensemble du corps en contient de 2 à 5mg/100gr. La concentration dans le sang varie de 8 à 14mg/litre.

Son action est extrêmement vaste (voir l’article vitamine C en cliquant sur l’onglet « boutique » )

L’HUILE DE NIGELLE ou cumin noir –

originaire d’Égypte et connu depuis plus de 5 000 ans.

Panacée au temps des Pharaons et antibiotique en Chine, il possède des vertus immuno-stimulantes indéniables, harmonise la digestion – assainit la flore intestinale.

Il augmente l’amplitude respiratoire – détruit les cellules cancéreuses – participe à l’équilibre hormonal chez la femme – supprime les allergies …

C’est une plante qui contribue à nous maintenir en bonne santé face aux défis de la vie.

Vous trouverez dans notre boutique : l’eau de mer, la vitamine D, l’huile de Nigelle, les poudres Vegan protéinées, des extracteurs de jus, la vitamine C….


en vous souhaitant pour cette nouvelle année 2019 une belle santé toute neuve, des bactéries et des enzymes performants et des cellules immunitaires en pleine forme !


PROCHAIN ARTICLE : LE QUATRIÈME PILIER : LE SYSTÈME ENDOCRINIEN


Le 2ème pilier : le système enzymatique

La clé de l’efficacité nutritionnelle vient de la vie contenue dans les aliments et qui se caractérisent par la présence d’ enzymes et de ferments.

De même que les bactéries, les enzymes nous permettent de digérer et d’absorber les substances complexes que sont les protéines, lipides, glucides ; on dit qu’ils sont capables de digérer les cellules cancéreuses.
Elles n’ont pas de « corps » mais tout comme l’électricité, elles sont capables d’activer ces substances. Elles sont une énergie magnétique, un principe de vie impliqué dans l’activité de chaque atome vivant , animé ou inanimé. Elles provoquent une action chimique par vibration dans les atomes et les molécules qui modifient ces derniers mais cette activité ni ne les altère ni ne les détruit elles-même. Elles sont présentes depuis la nuit des temps et sont responsables du développement et de la transformation de la vie sur terre.

La qualité des enzymes présents dans les tissus, le foie par exemple, constitue un élément caractéristique de l’âge d’un animal ou d’un être humain. Elles règlent le rythme des événements cellulaires, elles participent à la réaction et transformation cellulaire en restant intactes et inchangées.

Par ailleurs, les gènes dits de la longévité contrôlent la production d’enzymes dits « éboueurs » c’est à dire chargés de débarrasser notre organisme des « radicaux libres » que le corps ne cessent de fabriquer à cause d’une alimentation inadéquate ou pléthorique, et qui le plastifient littéralement. Quand ces enzymes sont fatigués ou débordés, c’est le vieillissement et la maladie assurés.

Elles sont sensibles à la chaleur, à 50° elles deviennent léthargiques, à 55°, elles meurent.

Dans les semences, les enzymes responsables de la germination peuvent rester en dormance des centaines de milliers d’années tant que les conditions ne sont pas favorables.

Par contre, elles ne sont pas détruites par les froids intenses, la vie est revenue après des millions d’années d’ère glaciaire. Elles peuvent donc être conservées à basse température sans en souffrir.

Notre nourriture doit être vivante ou organique et comporter ainsi une grande quantité d’enzymes afin que nos tissus et nos cellules puissent se nourrir et se régénérer.

Les sels minéraux, les oligoéléments et les vitamines ne pourront être activés qu’en présence d’enzymes ; de même la digestion des protéines-lipides et glucides, toute la réparation, régénération du sang, des tissus, des cellules, des organes et des glandes ne peuvent se faire sans elles et si elles sont en carence, c’est un état d’empoisonnement grave, de TOXÉMIE qui s’installe avec stagnation des déchets dans le sang, la lymphe, les liquides extra et intracellulaires et par là, dans tous les organes. En effet, au niveau des capillaires sanguins, il se produit un suintement ou transsudation du plasma et des globules blancs formant le liquide interstitiel qui baigne directement nos cellules . Celle-ci vont y puiser leurs substances nutritives et y rejettent leur déchets. Ce liquide interstitiel retourne au système veineux par LES VAISSEAUX LYMPHATIQUES, celui-ci présentant par endroit des gonflements que l’on nomme ganglions lymphatiques. La lymphe est du sang dépourvue de globules rouges !

Lorsque nous cuisons un aliment, les enzymes meurent, l’oxygène est perdu ainsi que la plupart des éléments nutritifs. Les molécules sont modifiées et perdent de leur efficacité.

Le fait que l’humanité mange cuit depuis quelques milliers d’années (elle a mangé cru pendant des millions d’années) n’est pas un argument prouvant sa bonne santé ; et nos ancêtres proches fabriquaient et consommaient beaucoup de produits lacto-fermentés : légumes conservés dans la saumure, choucroute, œufs conservés dans le sel, vin, saucisson, fromages à pâte crue, miso, tamari, prunes umébosis au Japon, Kwas et Kombucha dans les pays de l’Est, lait caillé chez les nomades du désert …etc

Toutes ces nourritures faisaient appel aux enzymes pour être élaborées !

Aujourd’hui ils contiennent moult produits de synthèse et conservateurs toxiques. Ils ne contiennent plus aucun enzymes à part le miso non pasteurisé et certains produits biologiques.

Les fruits, légumes et oléagineux crus sont nos meilleurs alliés. Par contre ils contiennent de grandes quantités de fibres insolubles qui, sur un organisme malade ou affaibli, peuvent contrarier l’assimilation et l’activité des atomes, molécules et nutriments qui se trouvent cachés dans leurs fibres.

On trouve une solution idéale à cette difficulté, ce sont les jus extraits avec un extracteur qui sépare la fibre et les éléments vivants.

Quand les aliments sont cuits, ces fibres sans vie dépourvues de leur magnétisme se déposent dans les intestins et y laissent un dépôt qui va s’accumuler, fermenter, provoquer le développement de bactéries pathogènes, de l’inflammation et toute une kyrielle de symptômes que l’on va étiqueter de noms de maladies diverses et variées alors qu’il s’agit de TOXÉMIE par envasement métabolique.

Notre corps possèdent un grand capital enzymatique, le plus important étant celui du pancréas avec ses enzymes protéases, lipases et sucrases et qui est l’organe centre de la digestion. De même une grande quantité d’enzymes travaillent au niveau pulmonaire au moment où l’air arrive dans les alvéoles profondes. Les oxydases isolent l’oxygène et les nitrates réductases isolent l’azote de l’air. L’air que nous inspirons contient 20 % d’oxygène et 80 % d’azote !

L’oxygène est récupérée, mise en circulation dans le sang et sert au transport du fer et l’azote servira à la construction des protéines.

Une douzaine d’enzymes différentes participent à la digestion et l’assimilation dans la salive, l’estomac, les intestins ; et font co-équipage avec les enzymes apportées par la nourriture vivante.

Si cette dernière est cuite, il y aura défaut de transformation et d’assimilation et ÉPUISEMENT des réserves du corps.

La nourriture cuite devrait être occasionnelle surtout en cas de dysfonctionnements importants du corps. Sinon la dégénérescence et la mort ne sauraient tarder. Nous ne naissons pas tous égaux en terme de capital enzymatique et énergie vitale ; les générations nées après les années 50 ont vu leur environnement et leur nourriture dégradées et polluées par des produits de synthèse de toutes sortes et hautement toxiques qui ont envahis l’eau, l’air et la terre. Les nourritures artificielles, sucrées, la présence d’hormones dans les viandes, les modifications génétiques au seul nom du profit ont provoqués de véritables épidémies de cancers, de diabètes, de maladies auto immunes incurables.

La solution n’est pas plus de produits chimiques mais bien un retour aux origines de la vie et à ses lois.

Manger vivant, introduire les légumes et fruits crus sous forme de jus beaucoup mieux tolérés par nos organismes affaiblis et en dégénérescence.

Les jus de légumes et fruits ne sont pas des concentrés ; on appelle aliment concentré un aliment auquel on a enlevé son eau ou que l’on a réduit en poudre comme les farines ou dont on a extrait un seul principe comme le sucre blanc (issu du jus de canne à sucre ou de betterave) qui est un produit hautement concentré et acidifiant. Les jus extraient toute l’eau du fruit et du légume et n’enlèvent que la partie cellulosique qui freinent l’assimilation des principes actifs ; La quantité d’eau naturellement contenue dans un aliment est la base de détermination de son taux de concentration.

Les jus de légumes-fruits frais fabriqués soi-même avec un extracteur sont une réponse parfaite à nos soucis de santé et de bien-être. À l’heure où il devient difficile de savoir quelle eau boire puisque l’eau du robinet est polluée de toutes sortes de substances chimiques qui viennent des terres agricoles et que l’eau de bouteille contient des résidus plastiques, les jus apportent une solution parfaite. Ils sont de l’eau dynamisée, vivante, riche en enzymes, oligo-éléments, vitamines et minéraux non modifiés par la chaleur. Les substances toxiques, quant à elles, restent emprisonnées dans les fibres et ne peuvent empêcher l’activité moléculaire et enzymatique de la Vie.

Les jus remplacent avec bonheur le lait de vache qui, riche en caséine, est le premier responsable d’accumulation de mucosités dans l’organisme ; le corps va régulièrement déclencher des processus de nettoyage de ces mucosités que l’on appelle curieusement : gastro – migraines – diarrhées – allergies – eczéma – acné – règles douloureuses – rhume – grippe …. qui ne sont que les manifestations d’un corps qui se défend en sortant ses poubelles et se protège ainsi de maladies.

Lire l’excellent livre « les jus de légumes et fruits frais » du Dr Walker. (en vente sur le site)

La sève de bouleau lactofermentée trouve encore une fois sa place légitime dans votre alimentation quotidienne !

prochain article : le quatrième pilier, le système endocrinien

Salon des plantes à Trangis du samedi 11 au dimanche 12 Mai 2018

Venez nous rendre visite au salon des plantes; nous y serons présents et proposons des bilans de vitalité avec l’appareil à résonance magnétique et des conseils santé.

Nous proposerons aussi nos produits de santé : extracteurs – fontaines à eau – huiles essentielles – sève de bouleau – silicium organique – algues fraîches – soufre organique – magnésium transdermique – diffuseurs d’ambiance  …

 

.

La Nacre

Extraite d’un mollusque nacrier géant, la Pinctada Maxima, qui vit dans l’océan Pacifique depuis 35 millions d’années, il fabrique son squelette de nacré à l’identique du foetus dans le ventre de sa mère. La nacre contient la quasi-totalité des protéines, des acides aminés, des minéraux et d’oligoéléments intervenant dans toutes les réactions biologiques du métabolisme cellulaire et nécessaires au bon équilibre et au bon fonctionnement de l’organisme.
Les vertus de la poudre de Nacre sont connues de toutes les civilisations anciennes aussi bien Égyptienne, Maya, Aztèque que Chinoise.
Depuis 30ans la Nacre a fait l’objet de recherches par les Docteurs Serge et Georges CAMPRASSE. Dès 1988, ces deux chirurgiens français ont publié leurs travaux mettant en évidence l’action de la Nacre sur l’os, aboutissant en 1994 à la reconnaissance de leurs découvertes par l’Académie des Sciences de New York. Leurs travaux ont démontré l’implication de la Nacre dans tous les processus de cicatrisation, de protection et de régénération de tous les types de tissus, durs comme l’os et le cartilage, ou mous comme les muscles, les muqueuses, les tendons et le derme (Relevés d’observations cliniques au CHU Béclère et Côte de Nacre de Caen).
Composition de la poudre de Nacre :
La Nacre est un complexe organo-minéral aux propriétés exceptionnelles dues à sa composition mais aussi à sa structure.
17 acides aminés dont 7 essentiels (Analyse de l’Institut Pasteur de Lille) : Ces acides aminés permettent la formation de nombreuses protéines (collagène, kératine, médiateurs chimiques, hormones, enzymes…) ; certains possèdent des propriétés anti-radicalaires ; d’autres ont une action plus spécifique sur les fibres musculaires et la synthèse des protéines du muscle squelettique.
De nombreuses protéines :
Protéines fibreuses comme les collagènes (la trame de l’os est elle-même constituée de collagène à 90%).
Des protéines de faible poids moléculaire apparentées aux facteurs de croissance ayant une action au niveau du système immunitaire, en particulier sur la maturation des lymphocytes.
Des glycoprotéines ou protéoglycanes : la décorine est impliquée dans la régénération des tissus osseux et cartilagineux ainsi que des tissus mous, comme les tendons, les ligaments et les muscles.
13 minéraux et oligoéléments (Etude du CNRS de Saclay) :
dont 38.8% de Calcium naissant sous forme d’Aragonite marine ; celui-ci, fabriqué par  la Pinctada Maxima, est directement et totalement assimilable. De plus, le Calcium naissant ne consomme pas de Vitamine D pour être incorporé par le squelette et fixé dans la trame osseuse.
du Brome, du Cuivre, du Fer, du Sodium, du Manganèse, du Potassium, du Strontium Tous ces oligoéléments et minéraux interviennent dans  l’ostéoformation, la production des globules rouges, des hormones ou de certains  médiateurs chimiques, l’équilibre phosphocalcique…
Des glycosaminoglycanes : molécules majeures qui stimulent la synthèse de la matrice cartilagineuse.
Des caroténoïdes : précurseurs de la Vitamine A anti-oxydantes.
Tout ce ci contribue à  :
1. la régénération et la cicatrisation ostéo-articulaire et musculaire.
2. Les glycosaminoglycanes et de glycoprotéines (décorine), présent dans la nacre, stimulent l’activité des chondroblastes et des ostéoblastes.
3. la nutrition, la contraction, l’endurance, le développement, la récupération, la réparation et la respiration cellulaire de la fibre musculaire.
Présentation : Boite de 30 gélules.
Composition pour 1 gélules/jour :
Poudre de Nacre 800 mg dont 38,8% soit 310,4 mg de calcium. Le produit est 100% Nacre est ne contient pas de coquille. Le process pour isoler la Nacre de la coquille est totalement respectueux de la substance active.
* Apports Journaliers Recommandés (Directive 2008/100/CE)
Conseil d’utilisation : 1 gélule par jour le matin. Les bienfaits sont perceptibles à partir de 3 à 4 semaines ou plus selon les personnes.
Aucune Toxicité et Excellente tolérance. Seules contre indications : stents et valves métalliques et calculs rénaux.
VEGMARINE  garantit la qualité de ses huîtres cultivées dans des zones protégées dont le broyage et la micronisation sont réalisés au sein du Laboratoire Français « PROPHAR » certifié internationalement ISO 9001 et ISO 22 000.
De plus, tous nos produits répondent à des exigences de contrôle et ne contiennent aucun conservateur ni additif. gélules d’origine végétale (Pulpe de cellulose : 61mg/gélule).

Salon des Médecines douces du 1er au 5 Février

Nous serons présents sur ce salon au stand A79.

Nous ferons des bilans de vitalité

des séances de Zviolyne et des conseils personnalisés.

De nouveaux produits haut de gamme vous seront présentés.

Venez découvrir aussi la fasciapulsologie avec Stephan Techer, nous vous accueillerons avec gratitude

Viser la bonne cible

La plupart d’entre nous avons des problèmes de santé dus, certes à notre environnement délétère dans lequel notre biologie a bien du mal à s’adapter; et/ou à notre alimentation.

MAIS NE NOUS TROMPONS PAS DE CIBLE !

Je vois des gens vivre en plein Paris qui n’ont pas d’intoxication aux métaux lourds, et d’autres vivre à la campagne et être particulièrement intoxiqués.

Les capacités enzymatiques sont au coeur de notre capacité à éliminer et synthétiser mais surtout nos pensées génèrent des émotions et ces émotions provoquent des réactions biochimiques en cascade qui spasment le corps : la peur, la colère, le chagrin, la culpabilité, la jalousie, la honte, le sentiment d’abandon, de solitude …  nous errons  sur terre aveuglés et dirigés par nos émotions sans sens et sans but vrais.

 

Lorsque certaines zones de notre corps se contractent d’une manière permanente, la micro circulation ne se fait plus normalement et les cellules ne sont plus hydratées, nourries, oxygénées,  nettoyées comme elles le devraient. Le métabolisme s’envase et ce que nous appelons « maladie » apparaît.

Il existe des milliers de maladies, courantes, chroniques, rares … avec des appellations extraordinaires … Mais ne nous trompons pas de cible, ne partons pas en guerre contre ce que fait notre corps, contre les symptômes, les virus, les bactéries, les parasites … !

Les symptômes sont des signaux d’alarme du corps et des tentatives de gestion de conditions adverses.

Après tout, c’est toute l’histoire de l’évolution depuis le grand Big Bang, depuis le petit poisson qui est sorti de l’eau et qui a du s’équiper de poumons en passant par l’inflammation de ses branchies…. La vie s’exprime et cherche des moyens biologiques pour vivre dans tous les environnements les plus hostiles, du plus chaud au plus froid, dans les profondeurs des mers et aux cimes des plus hautes montagnes, dans les environnements les plus sains et les plus pollués. Mais il lui faut des millions d’années pour que cette adaptation se fasse …

L’ennemi n’est pas là . Le corps n’est JAMAIS la source, la cause, le responsable. Il est le MOYEN de l’évolution de la Conscience.

« Nous sommes des êtres spirituels faisant une expérience humaine »  Teilhard de Chardin

La « maladie » est  la tentative du corps pour retrouver son équilibre et survivre dans des conditions contraires et hostiles, qu’elles soient physique, environnementale, relationnelle ou spirituelle. ?

Nous n’avons que peu de pouvoir sur les conditions environnementales et relationnelles.

Le seul responsable à interpeller c’est notre vision intérieure, notre façon de voir et de ressentir le monde, les autres. Nous regardons en permanence à travers les filtres de notre éducation, des événements de notre enfance, de tous les conditionnements subis pendant nos années les plus vulnérables.

Changer son regard sur le monde, les autres, soi-même, notre passé n’est pas une mince affaire, c’est un travail quotidien de même qu’un sportif a besoin d’entraîner son corps chaque jour sinon il perd tous les bénéfices acquis pendant des années… .

Le corps n’est que mémoires héritées et vécues. Seul un travail de mise en conscience et d’ouverture du coeur peut nous permettre de guérir ces mémoires, de « GAI-RIRE » profondément le coeur et le corps.

L’introspection, l’ouverture du regard intérieur avec le soutien de la Nature et des éléments, le feu, la terre, l’eau, les arbres, les montagnes sont les conditions parfaites pour retrouver notre intégrité et accomplir notre chemin de vie avec une bonne santé physique et psychique qui est notre droit de naissance.

 

 

 

Produits de santé et chemin de guérison – éclairages importants

 

Nombre de produits conseillés sur ce site ont des propriétés remarquables; néanmoins je souhaite faire aujourd’hui une clarification simple sur le sujet des compléments, plantes et autres. Face à l’intelligence du vivant qui opère depuis 4milliard850millions d’années sur terre, je me sens pleine de respect et d’humilité. La direction interne et cachée du vivant nous échappe.

Le plasma marin en isotonique (l’océan des origines !) a la même composition que notre plasma cellulaire où nos 10 000Md de cellules trouvent tous leurs nutriments. Il est donc une aide précieuse dans le maintien ou le retour à un meilleur état de santé.

La sève de bouleau est un remarquable draineur.

Les algues de mer sont des aliments exceptionnellement riches en tous les nutriments nécessaires au corps.

La silice organique, la bromélaïne, les champignons médicinaux, les jus de légumes, les huiles essentielles, le brahmi, les champs magnétiques et les thérapies fréquenciels   etc … sont des atouts de santé et de vitalité remarquables    M A I S

Les causes de la maladie sont multifactoriels. les posologies et les résultats sont dépendants du problème de santé, du poids,  de l’alimentation, de l’hygiène de vie, de l’âge, des héritages, du contexte affectif et matériel  etc.

La santé est un état d’équilibre entre des paramètres biologiques, environnementaux, psycho-affectif, sociaux, personnel ET spirituel, c’est à dire le sens et la direction que nous donnons à notre vie. Nous sommes un esprit dans un corps et un corps-esprit.

Il m’est donc difficile de  répondre d’emblée et encore plus de « confirmer » les résultats si vous prenez telle ou telle chose.

Je ne peux affirmer qu’un produit quel qu’il soit  va résoudre un problème précis,  j’ai besoin d’éclairages plus profonds pour pouvoir  vous guider et  vous conseiller.

Pour des besoins importants et des conseils sérieux,  je vous invite donc à me contacter au 02 32 39 45 85 afin de prendre un rendez-vous téléphonique pour une consultation d’investigation.

Merci d’avance

Emmanuelle

bilan de vitalité

Ce bilan  utilise un appareil basé sur le principe de la médecine quantique. Un capteur manuel enregistre les signaux électriques du corps pour en faire une analyse. Les résultats donnés sont sous forme de textes et de valeurs numériques. Des conseils en alimentation, phytothérapie, aromathérapie et soins énergétiques sont donnés en fonction des résultats.
La détection permet de voir l’état de tout vos systèmes, les carences potentiels, les métaux lourds ainsi que le système énergétique et émotionnel qui lui est corrélé, les pathologies ou les risques potentiels.
séance d’une heure sur rendez-vous : 60€ avec bilan remis en main propre.
Possibilité d’acheter l’appareil pour les professionnels de santé

Sève de bouleau lactofermentée 2018

Nouvelle sève de bouleau du  domaine des Cazottes.

La récolte est réalisée par une spécialiste respectant scrupuleusement la nature, dans les forêts françaises en zone préservée de toutes pollutions. Celle-ci est mise en bouteille de verre et est lactofermentée dans une cave en pierre au coeur du Cantal par une amoureuse de la Nature.              Vous pouvez la réserver dès maintenant en allant sur la boutique du site.

La sève de bouleau est une eau hautement dynamisée et nutritive qui contient tous les minéraux, les oligo éléments et des vitamines nécessaires à la pousse des tiges, bourgeons, feuilles, fleurs et fruits. Elle a, de ce fait, un effet puissamment reminéralisant ET détoxifiant. Le bouleau est un arbre de lumière avec son tronc blanc et son feuillage qui persiste très longtemps même à l’entrée de l’hiver avec ses couleurs dorées et lumineuses.

Prise au printemps, elle aide plus particulièrement le foie dans son travail de nettoyage de l’organisme;                                            Prise en été elle aidera le coeur et la circulation générale; en automne, le poumon et le colon et en hiver les reins et la vessie …

Elle peut être prise à chaque nouvelle saison et pas seulement au printemps comme beaucoup le croit.

– sans conservateur
– sans procédé de pasteurisation
– sans nano-filtration
– sans micro filtration
– sans flash pasteurisation
– sans alcool

 

Les espèces de Bouleau les plus utilisées sont le Betula Alba (Betula Verrucosa) et le Betula Pubescens.

Pas de franco de port.

Conseils d’utilisation

Un verre le matin à jeûn pendant un mois ou +. La cure de sève de bouleau peut être accompagné avec bonheur pour votre santé de jus de légumes (voir articles sur enzymes et jus)