Café – stress et tigre à dents de sabre

D’abord une petite aparté sur les alcaloïdes

Ils forment un groupe très large et possèdent presque tous une molécule d’azote (NH-2) qui les rendent chimiquement très actifs comme :

– La pervenche de Madagascar qui contient des alcaloïdes (vincristine et vinblastine) utilisés comme traitement des leucémies de l’enfant et de la maladie de Hodgkin.

– La belladone qui contient de l’atropine qui réduit les spasmes et les douleurs.

Les alcaloïdes du tabac inhalés ou absorbés par la peau sont loin d’avoir des effets bénéfiques. Les alcaloïdes sont des substances végétales combinées aux tanins et aux acides organiques, entraînant de nombreuses intoxications chroniques. Ils sont actifs à faible dose et provoquent chez ceux qui y touchent, un désir puissant de continuer à les consommer. Le bien-être physique momentané qu’ils provoquent, en est une cause mais surtout le mal-être qui s’ensuit – dû au manque – qui vient s’ajouter au mal de vivre .

L’acotinine – l’atropine – la caféine – la ciguë – la cocaïne (feuilles de coca) – la mescaline (peyotl) – la nicotine – l’opium (codéine – héroïne – morphine) – la strychnine – la théobromine (cacao) – la vératrine sont tous des alcaloïdes toxiques…

Ils déclenchent surtout la réponse physiologique au stress acquise depuis nos ancêtres lointains lorsqu’ils se trouvaient confrontés à un prédateur, type tigre à dents de sabre.Face à un danger, nos surrénales sortent les hormones du stress : adrénaline, noradrénaline, puis cortisol, l’hormone du stress longue durée.

Que fait le cortisol ? c’est lui qui provoque un afflux de sang dans le cerveau et permet de stimuler toutes les fonctions cognitives : vigilance – mémoire – concentration – rapidité de jugement et d’action car il faut décider et choisir la meilleure option possible. Les vertus que l’on impartit faussement au café (sensation de coup de fouet) sont en fait une réponse physiologique archaïque à un stress perçu comme danger de mort. Vous ne vous sentez réveillé le matin qu’avec un café ? Vous avez simplement mis tout votre organisme sur le pied de guerre…

En même temps, le foie qui est la réserve de glycogène, sort les sucres dans le sang en vue d’un combat (le sucre afflue dans le haut du corps) ou de la fuite (le sucre afflue dans le bas du corps et je prend mes « jambes à mon cou).

En même temps, les hormones sexuelles sont court-circuitées  et la progestérone pour les femmes, la testostérone pour les hommes sont transformées en cortisol d’où, à la longue, une baisse drastique de la libido chez les hommes et des perturbations hormonales chez les femmes à cause des niveaux d’oestrogènes non régulés par la progestérone.

En même temps toutes les secrétions digestives s’arrêtent; elles reprendront plus tard lorsque je serais hors danger.

En même temps, les cellules immunitaires affluent à la peau, globules blancs et plaquettes car je risque fort d’être blessé-e.

En même temps le sang devient plus acide.

En même temps toutes les secrétions intestinales se ralentissent.

En résumé, la montée du cortisol par un stress ou une tasse de café-chocolat-thé noir provoque :

  1. la sortie du glycogène (glucose stocké dans le Foie) qui se déversent dans le sang d’où montée de la glycémie

  2. l’inhibition des enzymes digestives

  3. l’inhibition des hormones sexuelles

  4. la migration du système immunitaire, macrophages et plaquettes vers la peau.

  5. l’acidification du sang

  6. l’appauvrissement de la flore intestinale

Les systèmes de défenses internes sont inutiles et donc mis en veilleuse comme un pays attaqué à ses frontières qui mobilise toutes ses énergies intérieures vers les frontières. Le risque d’être blessé est important et les macrophages et plaquettes sont prêtes à agir. L’heure n’est pas au farniente ni à la digestion donc systèmes hormonal et digestif sont mis en veille

Le problème étant qu’après avoir pris votre café ou votre thé à la fin du repas, vous n’allez ni courir ni vous battre sinon dans votre fauteuil ou votre voiture ou dans votre tête.

Au niveau physiologique , c’est un coût énergétique énorme pour vos organes et votre santé …  et c’est ainsi que vous videz vos surrénales et vos réserves vitales. En médecine énergétique, les reins sont le bastion qui ne doit jamais lâcher, notre capital vital hérité de nos ancêtres, notre puissance créatrice et sexuelle. Quand les réserves surrénaliennes et vitales sont épuisées, c’est l’inflammation qui arrive (le cortisol est un anti inflammatoire naturel) et/ou le Burn-out.

encore un p’tit café ? regardez bien au fond de votre tasse !!

Ce qui recharge les surrénales ?

Tous ce qui vient des océans est bénéfique aux reins-surrénales, à commencer par l’eau de mer. Voir l’article sur le plasma de Quinton. Ainsi que les algues de mer, les légumineuses germées et les produits lacto-fermentés par vos soins, les fruits séchés noirs, rouges, bleus  …

Les surrénales sont de grosses consommatrices de Vitamine C, d’Oméga 3 et de silice.  (Voir boutique)

La réglisse (sauf cas d’hypertension) est très bénéfique au système rein ainsi que le ginseng, l’éleuthérocoque, la maca … etc toutes les plantes adaptogènes qui poussent dans des conditions extrêmes de froid, de sécheresse, d’altitude, d’ensoleillement intense nous redonneront cette force vitale ancestrale de résistance aux stress inhérents à la vie.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *