Qu’est-ce que l’eau Kaqun ?

Les études de conception de l’eau KAQUN ont commencé au début des années 60 dans les laboratoires de l’Université de Salt Lake City aux Etats-Unis et dans le Centre de Recherche de l’US NAVY. La technique a ensuite été perfectionnée par un chercheur américain, d’origine Hongroise, le Docteur Robert LYONS qui vit maintenant à Budapest – Hongrie. Les procédés KAQUN ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques. Elles ont toutes été faites dans des Instituts Nationaux accrédités pour cela. Certaines des plus hautes instances scientifiques ont produit des études sur l’eau KAQUN, dont la plus haute, l’Académie Nationale des Sciences.

Le procédé de production de l’eau KAQUN

kaqunCette eau est produite à travers un processus extrêmement élaboré d’électrolyse. Elle est la seule  au monde à offrir un taux de 15-25 mg/litre d’oxygène bio-disponible, c’est à dire absorbable par le corps. Ce taux d’oxygène est stable à long terme.
Le procédé KAQUN permet d’obtenir un taux élevé d’oxygène à partir de l’eau elle-même, sans aucun apport d’oxygène extérieur  comme on produit de l’eau gazeuse ou du soda en injectant du CO2 dans de l’eau.. Il n’y a pas d’oxygène extérieur injecté de force dans l’eau KAQUN

Cela est rendu possible en transformant les gros clusters d’eau en mini-clusters. Un cluster est un agglomérat de molécules d’eau. Ces clusters d’eau sont ainsi absorbables par la peau ou par la muqueuse intestinale. En physique/chimie, on sait que l’eau a une structure moléculaire particulière, caractérisée par des liaisons hydrogène/oxygène instables. Cette structure favorise la formation de grappes,. Ces grappes nommés « clusters » sont des rassemblements de H2O moléculaires, parfois petits, parfois grands, dont la taille varie de quelques dizaines à plusieurs milliers de molécules, et ce dans un équilibre électrodynamique constant. Lors du processus électrolytique KAQUN, une impulsion est envoyée dans l’eau qui désintègre les grappes moléculaires. En raison de sa forte charge électrique négative, l’oxygène est immédiatement recapté et incorporé dans une grappe. De son côté, l’hydrogène est pour une partie libre et pour une autre partie dissous positivement pour stabiliser le système.
L’analyse visuelle et l’analyse chimique montrent qu’il n’y a aucun oxygène libre ou d’oxygène sous forme de bulles.
La particularité du procédé KAQUN consiste ainsi à modifier partiellement l’organisation moléculaire des 2 éléments essentiels de l’eau, mais en conservant à l’arrivée la même composition physique, toujours H2O. La création de mini groupes particuliers provoque ainsi naturellement une concentration en oxygène allant de 14 à 26 mg/litre. Le taux d’O2 de 26 mg/litre étant la concentration la plus élevée possible pour maintenir un taux constant et stable.


Cet oxygène biodisponible pénètre et se diffuse dans le corps indépendamment du circuit traditionnel respiration/sang, permettant d’apporter cet oxygène aux cellules quels que soient les problèmes de santé.
Il est cliniquement établi que toute maladie dégénérative ou chronique se développe en l’absence d’oxygène. L’eau KAQUN permet ainsi d’oxygéner naturellement et effectivement tout le corps.

Conseils d’utilisation

L’eau KAQUN est disponible :
Sous forme d’eau de boisson, bouteilles de 0,5 l, 1l et 1,5 l, avec une concentration en oxygène de 15-24 mg/l.. l’eau est mise en bouteille en Hongrie. L’eau qui passe par le procédé est une eau de source peu minéralisée qui provient de la région des Dolomites dans le nord de l’Italie (de Posina exactement). Il est conseillé d’en boire 1L/jour.
3 packs de 6 bouteilles : 72,00€ et 24,00€ le pack de 6.
Sous forme de soins cosmétiques spécialement oxygénés, avec une concentration de 15-25 mg/l.
Sous forme de bains, en baignoire de 250 litres avec une eau bénéficiant d’une concentration en oxygène de 22-24 mg/litre. Il y a actuellement 11 centres de bains principalement en Hongrie.
Des mesures montrent que la teneur en oxygène est stable durant 2 ans environ

01_KAQUN-980x330

Ses indications

– L’eau en bouteille contient 2000 fois plus d’oxygène
– L’eau des bains en contient 4000 fois plus
Les principales indications sont les troubles du système immunitaire et les troubles digestifs.
Tout le système immunitaire dépend de l’intégrité de la paroi intestinale et de la qualité de la flore Sa dégradation appelée dysbiose  engendre toutes sortes de troubles immuns et auto-immuns. Or, la flore bactérienne pathogène est toujours anaérobie (se développe en milieu dépourvu d’oxygène).
Les « biofilms » sont  des colonies bactériennes devenues autonomes qui secrètent des composés organiques volatils plus ou moins toxiques. En devenant autonomes elles prennent peu à peu contrôle de notre écosystème.

Les troubles de l’humeur également, sont liés à la bonne santé de l’intestin puisque c’est là que sont fabriqués les neurotransmetteurs.

D’autre part le transport et la circulation de l’oxygène dans touut l’organisme étant améliorés,  la circulation, la microcirculation, la cicatrisation,  et la respiration bien sûr en bénéficient .

Ses effets

– détoxique et ré-énergétise
– potentialise le fonctionnement de tous les systèmes
– augmente les performances
– alcalinise
– réduit les processus inflammatoires dans le système digestif
– immunostimulante
– favorable au fonctionnement des reins

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *