Les Oxalates ? bon ou pas bon ?

L’ion oxalate, aussi appelé éthanedioate C2O42-, est la dibase conjuguée d’un diacide, l’acide oxalique (ou acide éthanedioïque) C2O4H2. Les couples acide/base concernés sont :

  • l’acide oxalique et sa base conjuguée l’ion hydrogénoxalate C2O4H2 / HC2O4
  • l’ion hydrogénoxalate et sa base conjuguée l’ion oxalate HC2O4 / C2O42-
  • Les oxalates cristallisés sont dans certaines conditions toxiques.

De l’oxalate en poudre est utilisé comme pesticide dans les élevages apicoles pour combattre les acariens qui parasitent les abeilles.

Le point de vue médical

Dans le corps humain, l’acide oxalique se combine avec des cations métalliques divalents comme le calcium (Ca 2 + ) et/ou le fer (II) (Fe 2 + ) pour former les cristaux d’oxalates correspondants, qui sont ensuite excrétés dans L’urine sous forme de petits cristaux.

Parfois ces oxalates forment des concrétions plus importantes (calcul rénal pouvant douloureusement obstruer les tubules rénaux. Environ 80 % des calculs rénaux seraient formés à partir d’oxalate de calcium.

Les patients concernés par certains troubles rénaux, la goutte, la polyarthrite rhumatoïde, ou certaines formes de douleur vulvaire chronique (vulvodynie) devraient éviter les aliments riches en acide oxalique. Diverses études portent sur des moyens de limiter les risques liés à l’ingestion d’aliments contenant beaucoup d’acide oxalique (rhubarbe, épinards par exemple).

L’oxalate de Magnésium (Mg 2 + ) est de 567 fois plus soluble que l’oxalate de calcium. Ce dernier est donc plus susceptible de précipiter. L’oxalate de magnésium est un million de fois plus soluble que l’oxalate de mercure. Parmi les oxalates de métaux, la solubilité du cristal diminue selon l’ordre suivant Mg> Ca> Cd> Zn> {Mn, Ni, Fe, Cu}> {As, Sb, Pb}> Hg

L’oxalate de fer est très insoluble. Il semble jouer un rôle majeur dans la goutte, dans la nucléation et la croissance du très soluble acide urique (urate de sodium), ce qui explique que la goutte apparaisse après 40 ans, quand le taux sanguin de ferritine dépasse 1 ug/L. La bière est riche en oxalate et en fer, et l’éthanol augmente l’absorption du fer ainsi que l’élimination de magnésium, c’est pourquoi la consommation de bière augmente considérablement le risque d’une crise de goutte.

le Cadmium catalyse la transformation de la vitamine C en acide oxalique, ce qui est une source de risque pour les personnes dont l’organisme est contaminé par le cadmium via leur alimentation, eau de boisson, le lieu de travail, ou le tabagisme.

Une étude basée sur le modèle animal (rat de laboratoire) a conclu qu’une supplémentation en calcium associée à des aliments riches en acide oxalique peut faire précipiter l’oxalate de calcium dans l’intestin et fortement réduire le niveau d’oxalate absorbé par le corps (de 97 % dans certains cas)

Une réaction métabolique impliquant l’éthylène glycol (antigel pour voitures), l’acide glyoxylique (acide acétique) ou l’acide ascorbique (vitamine C) peut aussi produire de l’acide oxalique.

Quelques champignons (du genre Aspergillus ) produisent de l’acide oxalique.

Des données préliminaires semblent montrer que l’administration de probiotiques peut significativement diminuer les taux d’excrétion d’acide oxalique.

Le point de vue Naturopathique    

L’acide oxalique fait partie de l’acide carbonique et se forme à partir de natrium, de potassium et de sel d’ions d’ammonium. L’apport en oxalate provient presque exclusivement de végétaux. Les aliments riches en oxalates sont : l’amarante, le pourpier, le thé, le feuilles de menthe, la patte d’oie (chénopodium), les épinards, le chou Kale, le chou frisé, la carambole, le cacao, le rhubarbe, le son, le blé et les noix…

Cependant, ces aliments riches en oxalates que les médias adorent tenter de diaboliser sont si puissants dans leurs effets pour inverser les conditions digestives auto-immunes et inflammatoires que vous auriez bien envie de les exclure (ils provoquent une détoxination du corps qui est bien connue en Naturopathie avec des symptômes désagréables comme : ballonnements, diarrhées, éruptions cutanées que l’on prend pour des allergies!, nausées etc.

L’augmentation de l’ingestion de magnésium et de calcium génère une augmentation du pH urinaire et une diminution de l’impact des oxalates.

En ce qui concerne la recherche, il semble exister des preuves irréfutables montrant que la quantité d’oxalates métabolisés n’a pas d’incidence importante sur la probabilité que vous souffriez d’affections à base d’oxalates. De loin le plus gros précurseur des maladies à base d’oxalates est un trouble digestif préexistant ou une maladie auto-immune : maladie de Crohn, hyper perméabilité intestinale, etc. OU une maladie génétique telle que la fibrose kystique ou l’hyperoxalurie.

Aucune recherche n’a été menée auprès de grands groupes contrôlés est capable de démontrer qu’un régime riche en oxalates présente plus de risque qu’un régime pauvre en oxalates pour les calculs rénaux ou les problèmes de thyroïde. En fait, les principaux déterminants de la recherche semblent être :

1) la malabsorption des graisses – les personnes souffrant d’affections digestives inflammatoires telles que la maladie de Crohn et les intestins poreux présentent un risque plus élevé de malabsorption des graisses qui est souvent causée par une forte consommation de gluten. L’incapacité du corps à absorber les graisses a un impact considérable sur sa capacité à excréter l’oxalate.

2) La consommation de fructose – le métabolisme du fructose produit beaucoup plus d’oxalates que de manger des aliments riches en oxalates. Aux États-Unis, la consommation de fructose ne se fait pas vraiment à partir de fruits, mais davantage à partir de jus de fruits, de sodas et d’une myriade d’aliments édulcorés. Mais même la surconsommation massive de sucre ordinaire (composé de 40% de sucre – comme le miel, le sirop d’érable, le sucre brun, etc.) est probablement le principal facteur contribuant aux problèmes posés par les oxalates.

3) La mauvaise alimentation, c’est-à-dire une faible consommation de magnésium et de calcium par manque de végétaux frais et crus. -Dans plusieurs études, les chercheurs ont constaté de gros problèmes en raison de carence de magnésium et de calcium dans les régimes alimentaires contrôlés de participants volontaires. Dans une étude de 2008, les chercheurs ont donné aux participants un régime omnivore à faible teneur en oxalates, un régime végétarien à faible teneur en oxalates et un régime végétarien à haute teneur en oxalates. Les résultats obtenus une fois l’étude achevée montraient un impact moindre du régime végétarien riche en oxalates. Pourquoi? Parce que le régime alimentaire riche en oxalates contenait également des niveaux élevés de magnésium et de calcium provenant des légumes verts!

De même, dans une étude de 2014 – 57 participants ont été assignés au hasard à un régime 1) de type DASH (régime végétarien régulier riche en légumes) et 2) à un régime pauvre en oxalates – et on a constaté qu’il n’y avait aucune différence entre l’excrétion d’oxalates du régime pauvre en oxalates et celle du régime comprenant beaucoup de légumes verts riches en oxalates, les résultats du régime DASH a eu un impact énorme.

Les oxalates ne sont un problème que si vous avez :

1) une maladie génétique rare

2) une maladie auto-immune ou inflammatoire – surtout digestive – causée par une mauvaise alimentation et un mode de vie médiocre; pour en sortir, il faut manger beaucoup plus de légumes verts – oui, même ceux qui sont riches en oxalates

3) un régime riche en fructose c’est-à-dire du sucre et non des fruits. Le métabolisme du sucre génère des oxalates !! (lire le paragraphe plus haut)

Le message est simple: Traitez la cause, pas les symptômes.

1) éliminer le sucre et le gluten

2) Ayez une alimentation riche en légumes – indépendamment de leur teneur en oxalates – les reins AIMENT les légumes-feuilles et la thyroïde en a besoin pour bien fonctionner.

3) assurez-vous de consommer suffisamment de ces minéraux alcalins importants – magnésium, calcium, potassium, sodium 4) et beaucoup d’hydratation – si vous avez un risque ou une inquiétude de calculs rénaux ou de problèmes de thyroïde, la déshydratation est extrêmement préjudiciable. Encore une fois, quand vous voyez du battage publicitaire, n’y croyez pas tant que vous n’avez pas retiré quelques couches. Regardez les faits. Les médias et les gens ont adoré écrire que soudainement le chou Kale était MAUVAIS pour vous, car ils attirent votre attention et génèrent énormément de trafic sur leur site web. Mais il n’y a aucun fait avéré derrière ce battage médiatique.

Il n’y a rien dans les aliments verts à feuilles qui sera jamais mauvais pour vous! Une cure de jus de 7 jours et en consommant beaucoup de légumes verts vous donnera des ailes! Vous constaterez des résultats étonnants: plus d’énergie, peau plus claire, digestion soignée, perte de poids ou gain de poids (mais le bon), envie de se lever tôt, sensation d’un haut niveau d’énergie, c’est incroyable ce que le jus peut faire… Le jus des légumes c’est leur sang vert qui nourrit votre sang rouge et va directement dans vos cellules pour les nourrir, les hydrater, les protéger, les nettoyer et les oxygéner. Le propos de se nourrir n’est’il pas de nourrir nos cellules qui ont le pouvoir de transformer la nourriture en ÉNERGIE !

Si 7 jours de simple consommation de JUS de légumes chaque jour sont si puissants, pouvez-vous imaginer ce que 7 jours de nettoyage alcalin complet – avec des jus de légumes, des fruits frais et des soupes crues pourrait faire pour vous !

Bon appétit et bonne santé !


0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *