Viser la bonne cible

La plupart d’entre nous avons des problèmes de santé dus, certes à notre environnement délétère dans lequel notre biologie a bien du mal à s’adapter; et/ou à notre alimentation.

MAIS NE NOUS TROMPONS PAS DE CIBLE !

Je vois des gens vivre en plein Paris qui n’ont pas d’intoxication aux métaux lourds, et d’autres vivre à la campagne et être particulièrement intoxiqués.

Les capacités enzymatiques sont au coeur de notre capacité à éliminer et synthétiser mais surtout nos pensées génèrent des émotions et ces émotions provoquent des réactions biochimiques en cascade qui spasment le corps : la peur, la colère, le chagrin, la culpabilité, la jalousie, la honte, le sentiment d’abandon, de solitude …  nous errons  sur terre aveuglés et dirigés par nos émotions sans sens et sans but vrais.

 

Lorsque certaines zones de notre corps se contractent d’une manière permanente, la micro circulation ne se fait plus normalement et les cellules ne sont plus hydratées, nourries, oxygénées,  nettoyées comme elles le devraient. Le métabolisme s’envase et ce que nous appelons « maladie » apparaît.

Il existe des milliers de maladies, courantes, chroniques, rares … avec des appellations extraordinaires … Mais ne nous trompons pas de cible, ne partons pas en guerre contre ce que fait notre corps, contre les symptômes, les virus, les bactéries, les parasites … !

Les symptômes sont des signaux d’alarme du corps et des tentatives de gestion de conditions adverses.

Après tout, c’est toute l’histoire de l’évolution depuis le grand Big Bang, depuis le petit poisson qui est sorti de l’eau et qui a du s’équiper de poumons en passant par l’inflammation de ses branchies…. La vie s’exprime et cherche des moyens biologiques pour vivre dans tous les environnements les plus hostiles, du plus chaud au plus froid, dans les profondeurs des mers et aux cimes des plus hautes montagnes, dans les environnements les plus sains et les plus pollués. Mais il lui faut des millions d’années pour que cette adaptation se fasse …

L’ennemi n’est pas là . Le corps n’est JAMAIS la source, la cause, le responsable. Il est le MOYEN de l’évolution de la Conscience.

« Nous sommes des êtres spirituels faisant une expérience humaine »  Teilhard de Chardin

La « maladie » est  la tentative du corps pour retrouver son équilibre et survivre dans des conditions contraires et hostiles, qu’elles soient physique, environnementale, relationnelle ou spirituelle. ?

Nous n’avons que peu de pouvoir sur les conditions environnementales et relationnelles.

Le seul responsable à interpeller c’est notre vision intérieure, notre façon de voir et de ressentir le monde, les autres. Nous regardons en permanence à travers les filtres de notre éducation, des événements de notre enfance, de tous les conditionnements subis pendant nos années les plus vulnérables.

Changer son regard sur le monde, les autres, soi-même, notre passé n’est pas une mince affaire, c’est un travail quotidien de même qu’un sportif a besoin d’entraîner son corps chaque jour sinon il perd tous les bénéfices acquis pendant des années… .

Le corps n’est que mémoires héritées et vécues. Seul un travail de mise en conscience et d’ouverture du coeur peut nous permettre de guérir ces mémoires, de « GAI-RIRE » profondément le coeur et le corps.

L’introspection, l’ouverture du regard intérieur avec le soutien de la Nature et des éléments, le feu, la terre, l’eau, les arbres, les montagnes sont les conditions parfaites pour retrouver notre intégrité et accomplir notre chemin de vie avec une bonne santé physique et psychique qui est notre droit de naissance.

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *