Articles

Le miso – santé, beauté et nutrition

LE MISO

Le Miso est fabriqué par la fermentation du soja. La protéine de soja n’est pas complète mais la fermentation en fait un aliment qui possède tous les acides aminés sous forme libres. Alors que les protéines animales provoquent putréfaction et acidose, le miso chasse la putréfaction causée par la protéine animale dans le colon descendant.

Par suite de la fermentation qui dure entre 3 et 5 ans, le Miso contient une quantité considérable d’acides aminés de la même qualité que celle qui est recherchée dans la viande.
Alors que les gens carnivores absorbent les acides aminés indispensables en mangeant de la viande, les japonais d’autrefois en faisaient autant en mangeant traditionnellement du Miso.
Le Soja qui est la matière principale du Miso est très riche en éléments nutritifs comme les protéines, la graisse, les hydrates de carbone, et des vitamines

Préparation artisanale traditionnelle, le miso est une pâte obtenue par le mélange fermenté d’orge, d’avoine, de sarazin ou de riz complet et de soja, additionné d’une enzyme de démarrage de fermentation appelé koji, avec du sel comme régulateur.

Le Miso et la santé
Le miso est un aliment aux très nombreuses propriétés fonctionnelles. En fait, il est probablement celui qui en offre le plus large éventail. Il peut contribuer de manière exceptionnelle au maintien et à l’amélioration de la santé et de la vitalité et ce, de toutes sortes de façons. À ce titre, le miso fait donc l’objet de recherches et d’observations scientifiques depuis plusieurs dizaines d’années déjà.

Le Miso contient beaucoup de bactéries. Ces bactéries favorisent le travail des intestins et montrent également une efficacité dans les inflammations.

Aide à la digestion et santé gastro-intestinale
Le miso agit sur le fonctionnement du système gastro-intestinal. En effet, son contenu en plus d’une cinquantaine d’enzymes différentes (digestives, entres autres), en lactobacilles et autres micro-organismes utiles en font un aliment qui:
* améliore sensiblement la digestion ainsi que l’absorption et l’assimilation des aliments (action des enzymes);
* régularise l’ensemble des fonctions digestives, tout au long du tractus (action des enzymes et des lactobacilles);
* enrichit la flore intestinale (action des lactobacilles);
* permet d’atténuer les symptômes de la plupart des troubles gastro-intestinaux : reflux gastrique, acidité, brûlements, ulcère, syndrôme du colon irritable, diarrhée, constipation, flatulence, maladie de Crohn et symptômes de la candidose (action des enzymes, des lactobacilles et des composés obtenus par leurs interactions);
* permet de surmonter certaines intolérances alimentaires, par exemple : les intolérances au lactose et au gluten (action des enzymes). Du fait que ce dernier contient des bactéries et des enzymes vivantes qui favorisent la digestion, il est préférable de ne l’ajouter qu’à la fin de la cuisson et de le laisser mijoter quelques minutes avant de servir plutôt que de le laisser bouillir.

Désintoxication du tabac et de l’alcool
Le ferment du Miso contient un élément fortifiant du foie qui s’appelle, « Méthionine ». Celui-ci désintoxique des poisons comme la nicotine du tabac et l’aldehyde qui se forme à partir de l’alcool.
L‘acide dipicolinique, un alcaloïde qui offre la particularité de chélater les métaux lourds tels que le strontium radioactif, le plomb, le mercure, le cadmium est également présent dans le miso.
Les gros fumeurs ont besoin de manger de la soupe Miso plus souvent que les autres pour neutraliser les mauvais effets de la nicotine. La soupe Miso au wakamé est un aliment excellent pour se défendre des empoisonnements par l’alcool et le tabac.

Rajeunissement de l’épiderme
Une peau saine et douce est le reflet de l’état du sang car c’est lui qui nourrit nos cellules. Si le sang est anormalement acidifié, la peau sera terne, atone, boutonneuse ou ridée. Un sang sain légèrement alcalin crée une peau résistante et éclatante.
Si l’on veut donc avoir une peau jeune et douce il faut avant tout un véritable nettoyage fondamental des intestins car les toxines produites par suite d’une putréfaction intestinale sont absorbées directement dans le sang .

Prophylaxie d’artériosclérose et d’hypertension
On recommande couramment de prendre de l’huile végétale pour les cas d’artériosclérose et d’hypertension. L’efficacité provient de l’acide linoléique. Le Miso contient cet acide linoléique aussi bien que la lécithine. Ces deux éléments dissolvent le cholestérol qui se colle dans les vaisseaux sanguins, et en même temps, ils rendent les vaisseaux sanguins souples.
Le sel qui se trouve dans le Miso est complètement transformé et différent du sel ordinaire. La soupe Miso devrait être au contraire recommandée contre l’hypertension malgré son sel. Celui-ci n’a pas d’effet hypertenseur.

Les allergies
L’allergie est causée par l’absorption en excès de protéines (laitages-oeufs-viandes) non digérées dans le sang. La condition allergique donne l’asthme, l’eczéma, le rhume des foins, etc.
Si les intestins fonctionnent normalement, il ne se produit pas d’indigestion des protéines. Il est donc de première nécessité de réparer la muqueuse intestinale. La soupe Miso est la nourriture la plus appropriée pour ce but.
Il faut aussi supprimer ces aliments.

La longévité par la soupe Miso
D’après une enquête dans certains villages Japonais, connus pour la longévité de leurs habitants, les villageois sont tous des mangeurs de soupe Miso à l’algue wakamé, dont ils prennent de 6 à 7 bols par jour en moyenne.

Élimination des éléments radioactifs
À cause des explosions expérimentales des bombes nucléaires et de la pollution par les sous-marins atomiques, il est devenu impossible de vivre sans être contaminés, que nous le voulions ou non, par la radio-activité. Celle-ci cause nombre de maladies dites de civilisation tels que le cancer mais aussi les dérèglements endocriniens et les maladies auto-immunes si répandus.

Plusieurs éléments tels que l’acide cholique que contient le ferment du Miso ont le pouvoir d’assimiler la radioactivité et de l’évacuer hors du corps. Un bol de soupe Miso chaque jour serait recommandé pour prévenir la nocivité de la radioactivité.

Prévention et traitement des cancers
Les recherches sur les propriétés anticancérigènes du miso sont très nombreuses, notamment au Japon et aux États-Unis.

Prévention du cancer du sein
Le miso peut jouer un rôle important dans la prévention du cancer du sein. Il aurait notamment des effets anti tumoraux potentiels lorsqu’il est combiné avec la tamoxifène, un des agents utilisés en hormonothérapie pour traiter cette maladie. C’est ce que concluent Gotoh et autres (1998), dans un article publié par le Département de Recherche sur le Cancer de l’Université de Hiroshima, au Japon.

Cependant, l’Institut National de Recherche sur le Cancer du Japon (Tokyo, 2003) va plus loin, dans une étude menée sur plus de 21 850 femmes pendant 10 ans. On y affirme que la consommation de deux portions de miso par jour réduit de 50 % le risque de cancer du sein (Yamamoto et autres, 2003).

Le miso contient, entre autres, des mélanoïdines, groupe de mélanines végétales qui tendent à stopper la croissance des cellules cancéreuses. C’est ce qu’ont observé Kamei, H. et autres (1997) sur des cellules de carcinome du côlon.

De leur côté, Ohara, Lu, Shiraki, Watanabe et autres (2001) ont observé que la consommation régulière de miso de longue fermentation pourrait agir comme agent de prévention des cancers gastriques.

Chélation : élimination des métaux lourds et protection contre la radioactivité
En 1945, la bombe A est lâchée sur Nagasaki. L’hôpital du Dr. Shinichiro Akizuki est détruit. Au cours des années qui suivent, le Dr. Akizuki et le personnel de son hôpital travaillent en contact rapproché constant avec les victimes ayant survécu au bombardement, dans des secteurs de la ville sévèrement détruits et hautement radioactifs. Quoiqu’il en soit, ni lui ni ses collègues, médecins et infirmières, ne souffrent des effets habituels et redoutés de l’exposition aux radiations. Intéressé au plus haut point par ce singulier phénomène, il avance alors l’hypothèse que cette heureuse situation soit le fait de leur consommation quotidienne de soupe au miso. Il sait bien, cependant, que seule une étude scientifique sérieuse dudit phénomène fournira une réponse complète.

Ce n’est qu’en 1972 que des chercheurs japonais, parmi lesquels le Dr. Morishita Keiichi, découvrent enfin que le miso contient de l’acide dipicolinique, un alcaloïde qui offre la particularité de chélater les métaux lourds tels que le strontium radioactif, le plomb, le mercure, le cadmium... et de les éliminer par les voies urinaires. À l’époque, cette découverte fait la Une des grands journaux japonais. Depuis, les autorités des grandes villes japonaises ont recommandé aux agents de la circulation – ceux qui règlent le traffic des voitures aux grandes intersections – de prendre leurs 2 bols de soupe au miso quotidiens, afin de favoriser l’élimination des polluants auxquels ils sont exposés. Cette histoire des docteurs Akizuki et Morishita est citée dans « The Book of Miso » de William Shurtleff et Akiko Aoyagi (1976, 1983 et 2001).

Depuis, d’autre études ont été menées sur cette question. En 2001, Ohara et son équipe ont observé que plus la fermentation du miso était longue et plus il offrait une protection efficace contre les radiations.

FABRICATION DU MISO

Koji
Aspergillus oryzae est cultivé et inoculé dans la première masse appelée koji contenant le riz ou l’orge qui après trempage à 25°C pendant 16 à 18 heures est cuit à la vapeur pendant 70 minutes et ramené à 35°C pour l’ensemencement. Le koji sera prêt après 48 heures à 28°C.

Miso
Le koji est alors mélangé au soja trempé, le tout et cuit à la pression. Après ajout de sel marin on laisse fermente 7 jours à 28°C et ensuite 2 mois à 35°C pour laisser mûrir la masse à la température ambiante (pas trop chaude). Cette maturation pourra durer jusqu’à 3 ans toujours en anaérobie.
C’est dans le koji que se développent les amylases, les protéases et lipases qui vont procéder aux différentes dégradations enzymatiques conférant au miso ses capacités de digestibilité avec libération d’acide glutamique lui donnant le goût caractéristique.

 

Type

Variété

Fermentation

%protéines

%glucides

%sel

Mison de riz

brun-rouge

6-12 mois

13,5

19,1

13,0

jaune

12-24 mois

13,5

19,6

12,5

doux blanc

1-4 semaines

11,1

35,9

5,5

Miso d’orge

brun clair

12-36 mois

12,8

21,0

13,0

doux

10-20 jours

11,1

19,8

10,0

Miso de soja

Hatcho miso

18-36 mois

21,0

12,0

10,6

 

Les principales variétés de miso sont les suivantes:

  1. Le miso d’orge. Le miso obtenu à partir d’orge, de haricots de soja et de sel de mer fermentés ensemble est le plus doux et le plus convenable pour la cuisine quotidienne.

  2. Le miso de riz. Le miso de riz brun préparé avec du riz complet, du soja et du sel de mer est habituellement le plus doux de toutes les variétés de miso. Le riz koji qui entre dans sa composition est la même variété que celle qui sert à la fabrication du saké, de l’amazaké et du vinaigre de riz. Traditionnellement, le miso de riz ou komé-miso est fait à partir de riz poli parce que la dure peau extérieure empêche la fermentation.

  3. il existe une très grande diversité de variétés de miso fabriqués par massawipi à base de sarrasin, d’avoine, d’algues etc. ..

LE MISO DOIT ÊTRE CONSOMMÉ TEL QUEL, NON PASTEURISÉ ET NON CUIT

AFIN DE GARDER SA FORCE ENZYMATIQUE.

Le miso permet de préparer des sauces et des jus savoureux. Cependant, pour quelques préparations, comme les oignons entiers, le miso est ajouté dès le début. Le miso permet également de réaliser des assaisonnements pour salade, des sauces, des crèmes à tartiner, des jus pour tremper les aliments, tous très parfumés ainsi que de délicieux et doux pickles. Il se marie bien avec les saveurs douce, acide et piquante et est souvent utilisé avec les graines et les noix grillées, les édulcorants naturels, le vinaigre de riz complet, le citron et le gingembre. Nappé sur des poissons grillés, le miso constitue un excellent assaisonnement. Il peut également être utilisé dans les marinades.

Le Psyllium blond : votre allié digestion

Ses origines

Le terme « psyllium », à l’origine, concerne trois espèces distinctes :

  • le plantago psyllium ;
  •  le plantago indica ou plantain des sables ;
  • le plantago ovata ou plantain des Indes, le plus riche en mucilages.

Le plantain des Indes (Plantago ovata), ou ispaghul, est une variété de plantain originaire des Indes.  L’ispaghul de la pharmacopée française désigne la graine ou le tégument de la graine.
De la famille du plantain, le psyllium est connu depuis l’Antiquité comme laxatif. Les Égyptiens  et les Chinois l’utilisaient aussi pour traiter les inflammations des voies urinaires. Le psyllium blond  pousse  en Inde et au Pakistan où il était traditionnellement utilisé  pour soigner les diarrhées, les hémorroïdes et l’hypertension.
Le psyllium noir pousse au Moyen-Orient et dans le bassin Méditerranéen,  Ses qualités thérapeutiques  sont sans intérêt, en effet il est plutôt irritant pour l’intestin.

Le psyllium blond au secours de l’intestin

Presque 30% de la population souffre de constipation chronique ou occasionnelle  et plus de 50 millions de boîtes de laxatifs sont vendues chaque année ! Ce n’est plus un secret pour personne aujourd’hui que les innombrables microbes & résidus Intestinschimiques qui infestent notre système digestif nous intoxiquent en permanence et créent un état d’empoisonnement chronique des tissus et du sang. Notre sang se charge des nutriments qui après avoir été micronisés par notre flore bactérienne, traversent notre muqueuse intestinale pour aller dans le réseau de micro-capillaires qui se trouvent juste derrière cette muqueuse . En fait avant d’arriver dans le sang, les nutriments sont malaxés, triturés, émulsionnés en fines particules et nettoyés de ce qui pourrait les infester. Il y a pour cela 7 barrières naturelles  à franchir :

  1. la flore buccale
  2. la salive
  3. la flore laryngée
  4. l’acide chlorhydrique de l’estomac
  5. les sels biliaires, (la vésicule biliaire est notre centre anti-poison et la bile est normalement capable de détruire la plupart des virus, bactéries, champignons, parasites…)
  6. les sucs pancréatiques
  7. la flore intestinale

Notre corps prend beaucoup de précautions avant que les nutriments n’arrivent dans le sang pour aller nourrir nos cellules. Le problème est que ces barrières sont, à cause d’une mauvaise alimentation ou de prise de médicaments en excès, soit endommagées, soit inefficaces, soit complètement détruites. La réabsorption au niveau intestinal des toxines, bactéries, levures et autres fait le lit de toutes les maladies : eczémas, douleurs, candidoses, allergies, diabète, rhumatisme, arthrite, cancers …  etc ..
En empêchant que celles-ci passent dans le sang, le psyllium blond  prévient, empêche la maladie de se développer. Sa richesse  exceptionnelle en fibres lui permet de restaurer un fonctionnement normal du côlon.

  • Il améliore le péristaltisme
  • Il régularise la fréquence et la qualité de selles
  • Il apporte  les bactéries bienfaitrices à la flore intestinale

Le psyllium blond contient 15 fois plus de fibres que le son d’avoine. Il apporte les fibres végétales dont  notre alimentation est déficiente. Il est sans gluten et sans lactose.  Il est riche en mucilages végétaux, principe actif du psyllium, qui se trouve  dans le tégument de l’enveloppe. « Les mucilages sont des fibres  qui gonflent au contact de l’eau et ont des propriétés épaississantes, adhésives et adoucissantes. Les mucilages  du psyllium contiennent 70% de fibres solubles qui se transforment en une masse un peu visqueuse, douce et gélatineuse qui va agir comme une éponge, entraînant avec elle les substances toxiques. »
Les déchets, les toxines, les métaux lourds et les substances chimiques sont littéralement absorbés par les mucilages du psyllium ainsi l’intestin est complètement assaini. Contrairement aux laxatifs chimiques, le mucilage du psyllium n’est pas irritant car il enveloppe l’estomac et le gros intestin. Le psyllium blond va réguler l’intestin, en cas de constipation comme de diarrhée.
Il rend les selles plus molles et facilite leur passage en cas de constipation; en cas d’hémorroïdes, de fissures anales, de diverticulite, après une intervention chirurgicale, pendant la grossesse et après l’accouchement, mais également lors d’alitement prolongé et en période de convalescence, son action ne se dément pas. Il est idéal pour les personnes âgées.
Sur les problèmes de diarrhées ou de dysenterie, grâce à son action mécanique il restaure le fonctionnement normal du côlon, en structurant et en moulant les selles. Glaires, mucus dans les selles, incontinence fécale ou diarrhées causées par la prise de médicaments ou par présence de bactéries, peuvent être résolus. En fait le Psyllium blond absorbe les toxines, apaise les tissus enflammés et aide au développement de bactéries bénéfiques pour le côlon.  Il est le compagnon idéal de vos voyages exotiques et autres.

S’il  contribue au confort digestif, il agit également sur le maintien du poids et au bien-être cardiovasculaire.

Mon poids et moi !psyllium minceur femme

Le psyllium blond a la propriété de gonfler  jusqu’à 20 fois sa taille au contact de l’eau. Le mucilage enveloppe l’estomac, ce qui  réduit le passage des graisses et du sucre dans l’organisme. La sensation de faim disparaît . Lorsque le transit fonctionne bien, le corps se débarrasse aussi des matières fécales non éliminées, ce qui contribue à la perte de poids. On  prend une cuillère à café  ou 1 cuillère à soupe une heure avant le repas dans un grand verre d’eau dans lequel on le laisse gonfler au minimum 10mn,

Cholestérol et cardio

Il a été confirmé par l’OMS que  le  psyllium est bénéfique en cas d’ l’hypercholestérolémie et peut réduire  les risques de maladies cardio-vasculaires.
Pris  quotidiennement à partir de 5 g par jour, le psyllium contribue à diminuer le taux de cholestérol total et à équilibrer HDL et LDL ainsi que les triglycérides pour les personnes qui ne sont pas atteintes sévèrement.
De même pour les maladies cardiovasculaires et l’hypertension, les personnes bénéficieront d’un apport de 10g/ jour . Le psyllium blond est bien toléré par tous et ne présente pas d’effets secondaires indésirables.

Autres bienfaits du  psyllium

Diabète de type 2 :  à raison de 5g de psyllium par jour , on peut normaliser le taux de lipides dans le sang et à faire baisser la glycémie. L’index glycémique diminue car le psyllium modifie la structure, la texture et la viscosité des aliments dans l’intestin.
Candidoses :  les matières fécales qui stationnent trop longtemps dans le côlon sont le terrain idéal pour le développement de Candida et de levures. De plus, pour survivre dans le côlon, les levures produisent des toxines qui peuvent causer des réactions allergiques. Le psyllium empêche que les déchets métaboliques des levures ne soient ré-absorbés par l’organisme,

Son utilisation

Ce sont les graines du psyllium et leur enveloppe que l’on consomme. I faut faire tremper les graines  ou la poudre  dans l’eau tiède pendant 20 minutes avant de les consommer,
Il est beaucoup plus aisé de l’utiliser dans la cuisine et de le travailler comme un aliment ; ainsi on pourra le mettre comme épaississant dans les potages mais après cuisson des légumes ; le psyllium ne doit pas être cuit.
On pourra l’utiliser comme épaississant dans les sauces, les smoothies, les desserts, les gâteaux, les  tartes, les nappages. Sa texture peut être très ferme ou bien très souple suivant la quantité d’eau ajoutée. Il n’a aucun goût particulier et ne modifiera donc pas votre préparation de base. On l’utilisera en secours quand la préparation prévue est trop liquide…

Recette: smoothie du matin

Smoothie au psyllium

  • une pomme ou une poire ou des fraises,  ou tout autre fruit de saison de votre goût
  • une poignée de noix de cajou ou d’amandes prétrempées et épluchées
  • une petite poignée de baies goji
  • une cuillère à soupe rase de psyllium
  • 3 tasses d’eau tiède

 

 

  1. Mixer le tout.  Attendre un peu que le mélange prenne la consistance souhaitée et déguster après avoir  ajouté quelques noisettes hachées.