Articles

Mutuelles : lesquelles remboursent vos soins en médecines naturelles

Logo en forme de coeurDepuis des années, nos patients nous demandent comment se faire rembourser les prestations reçues. L’accès aux soins naturels pour les personnes en difficulté financière a longtemps été un problème. Mais depuis quelques années, on voit apparaître des offres de mutuelles pour le remboursement de vos soins en naturopathie, diététique, aromathérapie, etc. Vous n’aurez plus d’excuse pour ne pas vous faire soigner au naturel !

 

Petit tour d’horizon de quelques mutuelles

CCMO: filiale de la Mutualité Française

La CCMO propose un contrat « complémentaire santé » prenant en charge les frais de consultation des praticiens de médecines naturelles : acupuncture, médecine traditionnelle chinoise, ostéopathie, étiopathie, naturopathie, chiropractie, massage Ayurveda, réflexologie, shiatsu, sophrologie, yoga Iyengar, kinésiologie, etc. Le contrat complémentaire « Médecines douces ». Un site internet spécialisé présente trois différentes offres, toutes permettent, pour un soin en naturopathie, d’être remboursé jusqu’à hauteur de 35€ par séance et par personne pour un maximum de 10 par an. Ainsi le contrat de base Naturalia Zen, pour des mensualités de 33,42€ [février 2014], propose un remboursement de 35€ par séance de naturopathie. En outre ils couvriront vos frais d’hospitalisation.

Le site de la CCMO dédié aux médecines naturelles : www.medecines-douces.ccmo.fr

La plaquette détaillant l’offre : Plaquette PDF de la CCMO

Amavie: la plus orientée « médecines naturelles »

Amavie a été crée en 2009, c’est une association 1901 qui compte dans ses rangs 1293 praticiens affiliés. Sa formule est sensiblement la même que celle de la CCMO : la séance de naturopathie est remboursée jusqu’à 35€ par mois, à raison de 10 séances par an.

Le site d’Amavie : www.amavie.fr

Site d’adhésion à Amavie : www.amavie.fr/pages/adherer-association-amavie.php

Alptis

Alptis propose un contrat DIVINÉA TNS remboursant les séances de naturopathie et phytothérapie (entre autres). Les mensualités de base sont de Oiseau de feu20,76€ par mois et par personne. Le pack Bien-Être renforce les remboursements des médecines naturelles et l’automédication.

  • -10% pour les couples
  • Hospitalisation, optique et dentaire bien couverts
  • Remboursement des dépassements d’honoraires
  • Médecines naturelles
  • 2 packs en option pour une couverture encore meilleure

Le site d’Alptis :  www.alptis.org

La formule DIVINÉA TNS : www.alptis.org/assurance/professionnels/assurance-sante/petits-prix

Prémavals

Cette mutuelle offre une réponse très attractive pour les personnes qui souhaitent d’importants remboursements en optique en dentaire ou pour la médecine douce.

  • Optique : Jusqu’à 350€ par oeil pour la chirurgie de la myopie
  • Dentaire : Jusqu’à 250% pour vos prothèses dentaires
  • Médecine douce : Jusqu’à 400€ de remboursement + 250€ pour les actes de prévention.

Le site de Prémavals : www.libreassurances.fr

Assurances AXA

Un forfait « médecine douce » de 75 euros par an (25 euros par séance pour un maximum de 3 séances par an.

Le site : www.axa.fr

L’offre : www.axa.fr/mutuelle-sante/Pages/assurance-complementaire-esprit-famille-onglet1.aspx

Assurances AGF

Selon le choix de mutuelle santé, remboursement médecines douces  4 séances par an à 30 euros ou 4 séances par an de 50 euros.

Le site : www.agf.fr

L’offre : www.allianz.fr/allianz/index.jsp?BesoinId=SANTFAM

Novia mutuelle

Elle rembourse les consultations en médecines douces  : ostéopathie, acupuncture, chiropractie et homéopathie  jusqu’à 240 euros/ an.

Le site : www.novia-sante.fr

L’offre : www.novia-sante.fr/medecines_douces.php

Santé PSI

Elle rembourse les actes d’ostéopathie, chiropractie, naturopathie, psychothérapie, acupuncture, phytothérapie et Méthode Feldenkrais de 25 à 35 euros par an et par bénéficiaire dans la limite de 5 séances par an.

Le site :  www.assurancespsi.fr/

Les offres :  www.assurancespsi.fr/formules-mutuelle-sante

Groupe ASSUREMA / Contrat Vie Verte

Elle rembourse l’acupuncture, la naturopathie, la chiropractie, l’ homéopathie, la naturopathie, l’ostéopathie, la podologie, la sophrologie…  : remboursement jusqu’à 8 actes par an et par bénéficiaire auprès des praticiens de santé agréés « asca International  »

Les remboursement des dépenses de phytothérapie se font uniquement sur prescription écrite jusqu’à 500 euros par an et par bénéficiaire.

Le site :  www.assurema.fr

L’offre : particuliers.assurema.fr/vie-verte-complementaire-sante-avec-prise-en-charge-medecines-douces-phytotherapie-accueil.htm

MUTELLE GENERALE de Paris

Acupuncture, Ostéopathie, Chiropractie, Homéopathie : remboursement de 30 à 100 euros par an et par bénéficiaire selon la mutuelle santé : Plénitude santé, Perenity).

Le site : http://www.mutuelle-generale-paris.fr/

La Vitamine C : naturelle ou synthétique ?

On la trouve largement dans les fruits et légumes particulièrement s’ils sont colorés : persil, cresson, choux, roquette, poivron rouge, brocoli, amla, tomate, orange, citron, pamplemousse, kaki, kiwi, pomme de terre …  et frais…
Les légumes cuits perdent  beaucoup de leur teneur en vitamines et particulièrement en vitamine C …
Le stockage des fruits et légumes pendant trop longtemps leur fait perdre toute leur richesse minérale ; le chou, très riche en vitamine C, perd 50 % de celle-ci 2 heures après avoir été cueilli.

La Vitamine C  synthétique

Depuis les travaux de Linus Pauling concernant la vitamine C, les laboratoires se sont mis à fabriquer une vitamine C synthétique pour répondre à une demande explosive. Mais la production se fait avec des bactéries génétiquement modifiées qui permettent un meilleur rendement… Également de l’acide ascorbique, de l’acide sulfurique et de l’acétone au cours de la fabrication … Comme tout produit de synthèse, la substance obtenue n’est pure qu’à 99 %  et l’analyse révèle des traces de métaux lourds.  L’acide ascorbique de synthèse est très acide.
Le glucose également peut être d’origine OGM, car souvent extrait du maïs. Contrairement aux fabricants du secteur agroalimentaire, les laboratoires pharmaceutiques ne sont pas tenus de le spécifier. Les termes « acide ascorbique » ou « ascorbate de sodium », « sodium ascorbate », « vitamine C », « esther C », « préparation de vitamine C » signifie que c’est  de la vitamine de synthèse. Lorsque la vitamine C synthétique n’est pas de l’acide ascorbique mais un ascorbate de sodium ou de calcium, elle peut constituer une source d’excès de sels qui peut nuire aux reins.Formule chimique de la vitamine C
Mais c’est surtout l’assimilation de la vitamine C qui pose problème. Une molécule synthétique est un mélange de molécules lévogyre et dextrogyres (D). Cette dernière forme est beaucoup moins efficace et rejetée par l’organisme.
Certains consomment des doses importantes : 20 à 30grammes/jour. La vitamine C ne peut pas être toxique mais, sous forme synthétique elle est difficile à assimiler . Moins active, elle demande un surcroît de travail à l’organisme afin d’être éliminée. Nombre de personnes, dont aujourd’hui beaucoup de scientifiques, estiment que ces molécules étrangères à la vie que nous consommons toujours plus sont source de nouveaux problèmes de santé. C’est la raison pour laquelle il apparaît souhaitable, pour celui qui a choisi de consommer  de la vitamine C d’en sélectionner une qui provienne de fruits.

La cerise acérola, la vitamine C naturelle.

Image de cerises acérolaElle pousse  au Brésil et contient une très haute teneur en Vitamine C : 40 g de cerise acérola en contiennent autant qu’un kilo d’orange.
La molécule de vitamine C naturelle est dite dextrogyre (L). Elle est totalement assimilable et totalement reconnue par l’organisme.
Des expériences faites ont prouvé qu’elle favorise le sommeil lorsque l’organisme s’y est habitué.
De hautes doses sont très vite éliminées par les reins mais on les retrouve  dans les urines sous une forme oxydée prouvant que la vitamine C a bien joué son rôle anti-oxydant dans l’organisme. Certains pensent qu’elle peut être à l’origine de calculs rénaux mais aucune étude n’est venue le confirmer.

Mode de fabrication

La lyophilisation consiste à évaporer l’eau à très basse pression, sous vide d’air, pour conserver toutes les composantes biologiques du produit. L’humidité est enlevée du produit en utilisant une température très basse (- 20C) et le vide. Le processus maintient intact le goût, la fraîcheur et la couleur. Il permet de préserver 80% des vitamines et des enzymes, principalement le carotène, les anthocyanes et la vitamine C.
L’extrait obtenu contient 10 % de vitamine C. Lorsque le laboratoire chargé de l’extraction est éloigné du lieu de culture de la cerise, le travail se fait alors sur des fruits verts, ou mûrs mais congelés. Lorsque l’extraction se fait sur place, au Brésil, avec des fruits à maturité optimale, l’extrait peut contenir jusqu’à 25 % de vitamine C.
Certains fabricants de comprimés  peu scrupuleux rajoutent de l’acide ascorbique, de la farine de manioc et de la maltodextrine de maïs à la préparation.
La poudre commercialisé par Solsemilla ne contient pas d’acide ascorbique,  pas de conservateur, pas de colorant, pas de solvant.
Elle contient seulement 2 % de support de silice qui sert d’anti-agglomérant. Elle est de très bonne qualité.

Les teneurs en Vitamine C

La teneur en vitamine C naturelle d’un comprimé de 2 grammes ne peut contenir plus de 120 mg de vitamine C extraite de la cerise acérola.  Un  comprimé d’acérola  dosé à 500 mg contient en fait 120mg de vitamine C naturelle.
Préférer toujours  une poudre obtenue au Brésil.

Progestèrone : hormone et santé au naturelle

Cycle féminin corrélé aux taux de progestérone et d'oestrogène.

Cycle féminin corrélé aux taux de progestérone et d’oestrogène.

Synthétisée à partir du cholestérol dans le corps jaune ovarien, le placenta, les surrénales et les testicules, la progestérone était anciennement appelée lutéine. C’est l’hormone du bien-être, de la détente et de l’optimisme. C’est l’hormone des projets. Grâce à son action, nous pouvons nous projeter vers nos objectifs et les réaliser. En son absence, les reins s’affaiblissent, les taux de cortisol augmentent, le système immunitaire ne fait plus face, nous perdons nos racines et nos ailes.

Au maximum pendant la 2ème partie du cycle, elle chute brutalement au bout de 12 jours environ, provoquant les règles et à partir de 48 ans les symptômes de la pré-ménopause.

Son action sur le corps physique

Elle a une influence positive sur la masse osseuse car elle stimule les ostéoblastes, cellules chargées de la reconstruction osseuse. Elle permet l’implantation de l’ovule, l’alimentation du foetus et la lactation. Une femme enceinte a, normalement des taux de progestérone très élevées. La progestérone naturelle inhibe les contractions utérines et modère le tonus utérin. Elle est diurétique, anti-dépressive et sédative. Précurseur des androgènes, des oestrogènes et du cortisol, elle est la mère des hormones et elle restaure également la libido. Elle stabilise les hormones thyroïdiennes, accroit la production d’énergie dans les neurones et prévient le déclin des fonctions cérébrales. Elle aide à réguler le taux de sucre dans le sang ainsi que les taux de zinc et de cuivre.
Elle participe à la protection contre cancer de l’endomètre et du sein. Elle favorise l’exploitation des graisses au bénéfice de l’énergie.
Elle améliore la respiration cellulaire.

En période de stress, la progestérone est directement convertie en corticostéroïdes, c’est à dire en hormones du stress. L’insuffisance progestative entraîne une hyperfolliculinie, c’est à dire une augmentation des taux d’oestrogènes. En période de pré-ménopause et en période de stress, la progestérone est la 1ère hormone qui chute ce qui peut entraîner de la dépression (la progestérone régule les états psychiques), des troubles du sommeil et de l’appétit, de la prise de poids et de la rétention d’eau (elle ne peut plus équilibrer l’action des oestrogènes). La pré-ménopause aggrave tous les symptômes du SPM, celui-ci étant le signe précurseur, à ne pas négliger , d’un dérèglement au niveau  de la progestérone. Lorsqu’une femme est enceinte, le manque de progestérone peut déclencher des pertes de sang, des contractions et même une fausse-couche ou un accouchement prématuré.

Les hommes souffrent des mêmes problèmes lorsque, à l’andropause, ils transforment trop leurs androgènes en oestrogènes, à cause de la sédentarité, de l’alcool, d’une alimentation inadaptée ou de stress mal gérés.
Pour synthétiser la progestérone, le corps a besoin :

  • du cholestérol,
  • des prostaglandines PGE1 et PGE 2 : Oméga 3 et 6,
  • de zinc, de magnésium, de la vitamine B6 et du béta-carotène.DNA

On peut aussi apporter la progestérone par des plantes, la plus connue étant le yam mexicain mais il est de toute façon indispensable de s’assurer que le foie reçoit bien toutes les briques dont il a besoin pour fabriquer sa progestérone. La progestérone de synthèse, comme toutes les molécules de synthèse, chimiquement identiques à la molécule naturelle n’est pas accompagnée de tout ses co-facteurs et de ses co-enzymes qui la modulent, la tempèrent, permettent au corps de l’utiliser en évitant les effets secondaires indésirables.

Les précurseurs alimentaires de la progestérone

Vitamine B6

  • augmente la synthèse de la progestérone
  • diminue les oestrogènes en renforçant le catabolisme au niveau hépatique.
  • favorise la production de la dopamine et de la sérotonine à partir de la     phénylalanine et du tryptophane, d’où diminution du besoin de sucre , de la dépression et de l’insomnie.
  •  aide à la conversion des prostaglandines.
  • ses sources : lait maternel – graines germées – levure de bière fraîche – jaune d’oeuf – légumes verts – chlorella ………….
  • ses inhibiteurs : la pilule – l’alcool – la cuisson –

Dose conseillée : 200 à 500mg/j dans la 2ème partie du cycle.

Magnésium

  • évite l’élévation de la glycémie en période prémenstruelle ou de préménopause.
  •  favorise la synthèse de la sérotonine et de la dopamine et la conversion des prostaglandines.
  •  évite la constipation.
  • ses sources : céréales complètes – amandes – noisettes – noix –
  • ses inhibiteurs : l’alcool – le stress – l’acide oxalique (épinard) – l’acide phytique (céréales non germées ou non lactofermentées) – surgelés –
  • le calcium, les protéines, les sucres et les phosphates augmentent les besoins en Mg.

Dose conseillée : 250mg à 1,5g/j

Zinc

  • est essentiel à la conversion de l’acide gammalinolénique en prostaglandines PGE1 qui entrent dans la composition des hormones stéroïdiennes des glandes surrénales.
  • ses sources : tous les fruits de mer – les plasmas marins
  • ses inhibiteurs : le stress – la pilule.

Dose conseillée : 50mg/j ; zinc + betacarotène renforcent l’immunité.

Vitamine E

  • augmente la synthèse de la progestérone à raison de 200 ui/j pas plus.
  • ses sources : germe de blé – amandes – noisettes – végétaux verts et graines germées – celloxygène
  • ses inhibiteurs : la pilule – la grossesse et la ménopause.

Vitamine A

  • diminue la synthèse des oestrogènes
  • augmente la synthèse de la progestérone
  • ses sources : les microalgues : chlorella, spiruline, dunaliella salina
  • légumes verts – les fruits secs – tous les fruits et légumes jaunes, rouges, orangers –
  • ses inhibiteurs : médicaments contre le cholestérol.

Dose conseillée : 50 à 75 ooo ui/j 15 jours avant les règles ou en préménopause sous forme de betacarotène

Les omégas 3 et 6 que l’on trouve dans un rapport parfaitement équilibré dans l’huile et les graines de chanvre ainsi que dans les graines de Chia.

Les plantes sources de progestérone

Le Dong quai
L’Alfalfa (germé ou en poudre)
L’Alchemille vulgaire
Le chardon marie
l’Achillée millefeuille
Le Grémil (antioestrogènes)
Le Gattilier (vitex agnus castis) antioestrogène
L’huile essentielle de cumin  (Cuminum cyminum op semences)
L’huile essentielle de coriandre ( coriandrum sativum op semences)
Le bourgeon de cassis
Le bourgeon de framboisier
Le bourgeon d’airelle