Des conseils alimentaires pour les trois repas de la journée ! Des substituts savoureux pour vous nourrir sans vous nuire.

LE PETIT DÉJEUNER

fruitdejLe petit déjeuner français est étonnamment déminéralisant et déséquilibré ! Sucré et acidifiant, il fatigue l’organisme sans le nourrir : pain, beurre, confiture, jus d’orange, café, lait, chocolat, etc. Le petit déjeuner français est un composé d’acidifiants et de mauvaises graisses.

L’objectif de celui-ci est pourtant bien de nous préparer à une journée active, physiquement et/ou intellectuellement. Il doit donc comporter une charge minérale importante :

Les fruits et légumes de saison devraient avoir la place d’honneur. En commençant par 1 verre de jus de légumes-fruits (par exemple pomme, carotte, fenouil, citron).

Les oléagineux – Noix, noisettes, amandes, tournesol, courge, lin, sésame, chanvre, chia, noix de cajou, noix du Brésil … (il y en a pour tous les goûts ) sont  des sources de minéraux, acides aminés et acides gras d’excellentes qualités ( voir l’article sur la valeur des laits et tableaux comparatifs ) . Consommés en grains pré trempées la veille, mixer en purée ou en lait, ils enrichissent un petit déjeuner d’une manière unique. On peut fabriquer de délicieux fromages d’amande, de cajou, de tournesol, de noisette, etc.

Les laits végétaux châtaigne, amande, noisette, quinoa, riz, coco, sarrasin, etc., feront d’excellentes boissons à boire chaudes ou froides. Le lait de soja contient des phytoestrogènes et ne convient à personne, sauf peut-être aux femmes en période de pré-ménopause. Rappelons que les asiatiques n’ont commencé à consommer le soja lorsqu’ils ont  su le lactofermenter. Les yaourts de vache-brebis ou soja refroidissent le corps.

Le pollen frais fait partie des super-aliments, riche en tout, il convient parfaitement au petit déjeuner et couvre tous les besoins nutritionnels par sa richesse en vitamines, oligo éléments, minéraux, acides aminés, acides gras essentiels, principes probiotiques et prébiotiques mais aussi et surtout par sa richesse en enzymes et ferments vivants. Toute la qualité de notre digestion dépend d’eux…; à raison d’une cuillère à soupe, à mélanger dans de l’eau, dans une compote, à prendre avec des oléagineux ou du pain sans gluten. Absolument délicieux !

Les pains même au levain sont des sources d’acide phytique et responsables de gazs, ballonnements, embarras digestifs ; le pain blanc est une catastrophe nationale… Préférer les pains sans gluten : pain des fleurs à la quinoa, la châtaigne ou au sarrasin (attention celui-ci peut constiper un peu ) et le pain Essene fait de grains germés. Les féculents sont des colles et des amidons qui , pour être correctement métabolisés demandent que vous mastiquiez et saliviez longtemps et que vous vous activiez physiquement. Si vous choisissez de pratiquer l’alimentation vivante, c’est à dire 100% crue, vous apprendrez à faire de délicieuses galettes, des crackers, des crêpes, des cruzzas … qui n’ont rien à envier aux plats de riz ou pâtes ou patate dont nous avons l’habitude; les saveurs de l’alimentation vivante sont 100% plus riches.

Jamais de confiture (mauvais sucre acidifiant) mais des purées de fruits, des smoothies préparés dans un blender. Le sucre est le grand voleur de minéraux silencieux du corps ; il déminéralise, acidifie, fait monter la glycémie et stresse l’organisme. L’association de pain blanc et confiture au sucre blanc détériore l’écosystème intestinal.

Les fruits secs sont très nourrissants. Pour les inconditionnels des saveurs sucrés et pour remplacer les bonbons chimiques des enfants , ils sont parfaits ; personnellement je conseille les baies de goji qui sont peu sucrées, riches en minéraux et en minéraux rares comme le germanium.fruitssecs

En boisson, les yogis teas composés de cannelle, girofle, gingembre, curcuma, cardamone …etc, sont excellents car ils attisent le feu digestif et permettent que une bonne assimilation des aliments . On peut les prendre à la fin de chaque repas.

On peut utiliser ces thés dans des préparations culinaires..

Les thés verts, rouges, blancs sont acceptables si l’on aime. Les thés de plantes à votre goût.

On peut aussi manger 1 cc ou + de spiruline avec les noisettes ou amandes, qui ajoute une note supplémentaire protéinée.

Les matières grasses

Les purées d’oléagineux peuvent paraître un peu lourdes pour certains ; on peut les émulsionner et donc les alléger avec un peu d’eau et quelques gouttes de citron. Je vous invite à goûter le beurre de coco qui a beaucoup de propriétés notamment celle d’assainir la flore intestinale. Pour les amoureux du goût du coco, succès assuré.

Les repas

Par temps froid, on ne mange pas  froid  en entrée ce qui contrarie le feu digestif. On commence l’entrée par un plat chaud : légumes –  protéine végétale. On incorpore la crudité au milieu.

Les légumes peuvent être mangés crus mais tièdes, c’est à dire qu’on les laisse près d’une source de chaleur pour qu’ils perdent leur froid avant de les consommer et on les sort du frigo à l’avance.

Les cuissons vapeur et à l’étouffée sont bonnes mais détruisent aussi une grande partie des principes nutritifs et toue la richesse enzymatique des aliments qui permettent une vraie digestion-assimilation;                                                                                                 Bannir micro-onde et cocotte à pression, cuisson à l’eau qui font de vos légumes … de pauvres choses sans âme et sans valeur… Les soupes crues sont réalisées en mixant dans un Blender des légumes crus avec de l’eau très chaude, voire bouillante ; on obtient une soupe crue très rapidement et simple à faire . Par exemple : 1 courgette-1 carotte- 1 concombre – un peu de basilic et un peu d’huile. La courgette amène l’onctuosité ; on peut aussi utiliser l’avocat.

huile_oliveLes huiles 1ère pression à froid, comme elles l’indiquent bien ne doivent jamais être chauffées car elles perdent toute valeur nutritive et sont traitées comme un déchet à éliminer. Aucune huile, aucun corps gras  ne supporte la cuisson. On peut utiliser l’huile de sésame, d’olive, de noix et l’huile de chanvre qui a des propriétés remarquables par sa stabilité et sa teneur équilibrée en Oméga 3.et Oméga 6

Dans les protéines végétales, la graine de chanvre décortiquée est aussi au premier rang.

Elle contient les 8 acides aminés essentiels et son rapport Oméga 3/Oméga 6 est idéal. On prépare des laits, des fromages, des crèmes ..etc.

La spiruline, la Klamath, les algues de mer, les oléagineux, les champignons, les plantes sauvages, les graines germées, la graine de chanvre décortiquée sont de bonnes sources de protéines complètes. En fait les sources de protéines dans le monde végétal sont très nombreuses et le mythe de la viande indispensable à la croissance et à la santé est le même mythe que celui du lait…

Les protéines animales sont toutes très acidifiantes et les conditions d’élevage industriel qui s’apparente à des camps de concentration devraient nous faire réfléchir ; les alternatives de nos agro-industriels pour le futur sont les viandes artificielles et les poudres protéinées d’insectes … à vous de choisir…

Le dessert : un petit morceau de gingembre confit, smoothies ou rien … Le besoin d’un dessert sucré en fin de repas dénote à mon sens d’un repas déséquilibré et carencé que le dessert sucré vient camoufler en donnant une sensation de satiété. On réalise aussi de magnifiques gâteaux dignes des grands pâtissiers avec uniquement des ingrédients crus.

LES  EN-CAS

Le chocolat est un faux ami, bourré de minéraux mais bourré d’acides qui neutralisent  ces minéraux comme l’acidité du lait et des fromages neutralisent la charge calcique apportée et donc annulent les bienfaits qu’ils sont censés apporter; il contient des substances addictives …

Les fruits séchés sont parfaits ; Comme pour le petit déjeuner, les baies Goji très peu sucrées, des fruits frais, des oléagineux : amandes, noisettes, cajou, tournesol… (avec lesquels on peut d’ailleurs faire de délicieuses purées, fromages  ou sauces pour les salades ou pour accompagner les plats de légumes.)

DIVERS

Le café est un grand donneur d’acides, déminéralisant et déshydratant, grand consommateur d’oxygène et générateur de douleurs et spasmes (maux de tête, migraines, crampes …). Il fait monter le taux de cortisol et donc le taux de sucre dans le sang.

J’ai vu bon nombre de patient-es guérir de symptômes aussi divers que la migraines, les crampes, l’hypertension, les troubles circulatoires, les règles douloureuses, le mal-être … rien qu’en supprimant le café ;

Un faux-ami n’est pas un ami !

Diminuer les fruits et légumes acidifiants : tomates hors saison chaude et oranges-mandarines-clémentines, les épinards, la rhubarbe, l’oseille riches en acides oxalique ou bien mariez les avec d’autres fruits légumes riches en minéraux-vitamines.

BON APPÉTIT ou bien comme dit Pierre RABBHI, peut-être  faudra-t-il nous souhaiter un jour  plutôt BONNE CHANCE !!!

Produits disponibles sur notre boutique

DÉPARASITER

Beaucoup de gens sont infestés de parasites et de mycoses diverses qui prolifèrent dans le corps parce qu’ils y trouvent de quoi se nourrir : les aliments indigestes, cuits, raffinés dont nous nous bourrons sont difficilement éliminés et le corps dans sa grande intelligence fait appel à ses ressources d’origine que sont les bactéries, les virus, les champignons et les parasites pour se faire aider.

Le NEEM indien, très utilisé en médecine ayurvédique, est le meilleur anti-fongique et anti-parasitaire connu même pour les animaux et les plantes. On fait une cure de 21 jours.

Les huiles essentielles de girofle (eugénia caryophyllata clous), de cannelle (cinnamomum verum écorce ou feuilles) et d’origan Kaliteri (origanum Kalitéri) moins agressif que l’Origan compact, assainissent l’intestin d’une manière remarquable.

DÉPOLLUER

L’eau, l’air, la nourriture sont chargés de polluants chimiques qui n’existaient pas il y a 80-90 ans. L’algue de mer Kombu est un très bon chélateur des métaux lourds.

La Zéolithe activée draine les métaux lourds ainsi que la radio-activité.

Plus connus, la chlorella, l’ail des ours, la coriandre en synergie.

Mais pour se dépolluer, il est capital de se minéraliser ; en effet ce sont les minéraux qui neutralisent les substances toxiques et permettent au corps de tamponner leurs effets destructeurs. voir MINÉRALISER.

OXYGÉNER

Pas de mouvement = pas d’oxygène = pas de circulation du sang, de la lymphe et des micro-capillaires. Le manque d’oxygénation, les apnées du sommeil peuvent engendrer une mauvaise assimilation des nutriments, des troubles divers de la digestion, de l’amaigrissement, de la fatigue chronique, la perte de mémoire, une baisse de moral …

Activités physiques –  L »EAU KAQUN –  le Bol d’air Jacquier et  la thérapie ZVyoline sont de puissants soutiens.

HYDRATER

L’eau doit être faiblement minéralisée, on n’assimile pas les minéraux qui se trouvent dans l’eau; pour cela il faut qu’ils soient végétalisés c’est à dire transformés et assimilés par les plantes. Les eaux les moins minéralisées contiennent moins de 30mg de résidus secs par litre …

L’eau Kaqun oxygène et réhydrate le corps en profondeur; en effet pour que l’eau arrive jusqu’à vos cellules, l’oxygène est indispensable.

Voir l’article complet sur l’eau Kaqun, dans la rubrique « articles ».

On peut boire de l’eau tiède ou chaude sans autre substance ajoutée. Notre corps a besoin d’eau pure pour s’hydrater, se nettoyer, Voir l’article sur « notre corps réclame de l’eau ».

Et notre corps a besoin d’eau à température du corps, la température du Foie est de 40°. On prend de petites quantités : 1 verre 5 à 8 fois/jour à intervalles réguliers.

ÉLIMINER LES ACIDES

Le corps utilise ses minéraux pour neutraliser ses acides (voir article sur l’équilibre acide-base) .

Les acides les + forts : sucres blancs – féculents raffinés  (pain-pâte-riz blancs) – viandes rouges – viande de porc – sodas et boissons sucrés – sauce tomate – les médicaments …

Les féculents cuits génèrent beaucoup d’acides et de troubles digestifs symptômes de l’encrassement des intestins; les féculents cuits sont des colles indigestes qui alourdissent le corps  et étouffent notre émotionnel perturbé. On se « bourre » de pain, de riz, de pâtes, de gâteaux pensant être « calés » et bien nourris, en fait notre système digestif doit mobiliser toutes ses charges enzymatiques pour arriver à dissoudre et transformer, évacuer toutes ces molécules cuites et modifiées.

Si les féculents sont des colles (amidons ), les laitages qui sont riches en caséine sont une autre colle (utilisés dans l’industrie).

L’alimentation vivante crue est la meilleure façon de se reminéraliser sous forme de jus faits avec un extracteur, de smoothies, de purées ou de soupes crues (mais chaudes) etc.

On élimine les acides tout simplement en supprimant les féculents cuits et les laitages de son alimentation quotidienne. Nous avons un système digestif identique à ceux des grands singes et une dentition qui nous permet de broyer des végétaux.

SE REMINÉRALISER

Le monde végétal, émanation de la lumière cosmique verte, est d’une richesse infinie et tout ce qui se trouve dans les produits animaux,  se trouve dans le monde végétal. Les féculents cuits et les laitages sont des aliments plaisir mais pas des aliments SANTÉ.  La variété, la richesse et les saveurs du monde végétal sont très supérieures à celle que nous offre le monde animal et sans souffrance.

Simplement essayer l’alimentation vivante pendant quelques semaines et constater par vous-même des effets sur votre état de santé et votre niveau d’énergie.

Fortement minéralisant pour combler les déficiences d’une alimentation industrielle : les jus vertsla spiruline – les algues de mer – les graines germées – le pollen frais – le plasma marin isotonique ou hypertonique – l’aloe vera non pasteurisé – la sève de bouleau non pasteurisé – le Celloxygène …

Il vaut mieux prendre des minéraux et vitamines dans leur forme naturelle plutôt que des cocktails fabriqués en laboratoires et en gélules …. Seule exception, la vitamine D indispensable à apporter en supplément pendant les mois sans soleil.

 La vitamine D est produite dans votre peau sous l’effet du soleil, et plus précisément sous l’action des rayons ultraviolets. Dans les pays du Nord de l’Europe, 80 % de la population souffre d’une carence en vitamine D pendant l’hiver.  Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la régulation du métabolisme phosphocalcique indispensable au bon fonctionnement musculaire, intestinal, neurologique et à la minéralisation des os ; elle est aussi fortement impliquée dans la synthèse de l’insuline par le pancréas. Enfin, elle exerce des fonctions physiologiques de type hormonal sécostéroïde en exerçant de multiples effets sur l’expression des gènes. En effet, la vitamine D influence plus de 3000 gènes dans le corps dont, par exemple, les gènes qui contrôlent la lutte contre les infections, et qui produisent plus de 200 peptides anti-microbiens.

Êtes-vous carenecé en Vitamine D ?

La réponse en six questions :

  • Quel est votre temps d’exposition quotidienne au soleil ?

10 à 30 minutes d’exposition au soleil par jour suffisent à couvrir les besoins en VIT. D.

  • Où habitez-vous ? Le risque est plus grand chez les habitants de l’hémisphère Nord.
  • Quel est votre âge ? À partir de 35 ans, la capacité de la peau à produire de la Vitamine D lors de l’exposition au soleil diminue.
  • Avez-vous une peau claire ou foncée ? Plus la peau est foncée, plus la protection contre les rayons ultraviolets du soleil est efficace et moins de vitamine D sera produite.
  • Êtes-vous en surpoids ? Les besoins en vitamine D sont également proportionnels au poids corporel. Les personnes en surpoids ont davantage besoin de vitamine D.Souffrez-vous d’une maladie chronique ? Malade l’organisme exige davantage de vitamine D                                     

En fonction des derniers développements de la recherche, on peut considérer qu’un adulte vivant dans l’hémisphère Nord devrait prendre un supplément de 2000 à 3000 UI de vitamine D par jour d’octobre à mars et même toute l’année pour les personnes s’exposant peu au soleil.

Les sources et les formes de vitamine D

Sous l’action du soleil, via la peau, l’organisme fabrique du cholécalciférol ou Vitamine D3. La vitamine D provient également de l’alimentation sous deux formes : l’ergocalciférol, ou Vitamine D2, que l’on trouve dans les végétaux, et le cholécalciférol qui provient des produits animaux. On en trouve dans un nombre limité d’aliments : les poissons gras marins, l’huile de foie de morue, le jaune d’œuf, et un peu moins dans les abats, les champignons, la spiruline … Il n’existe aucun moyen de le savoir avec certitude sauf en réalisant une prise de sang afin de mesurer le taux de calcidiol ou 25(OH)D3 qui devrait être supérieur à 50 ng/ml toute l’année, tant chez les enfants que chez les adultes. Votre résultat devrait être autour de 60-80 ng/ml, car cela permet au corps d’avoir un peu de vitamine D en réserve.  Les différentes formes de vitamine D sont transportées et métabolisées au foie en calcidiol ou 25(OH)D3, puis au rein où il prendra sa forme active, le calcitriol ou 1-25(OH)²D3 qui engendre la majorité des effets bénéfiques. Il faut impérativement prendre de la vitamine D3, car la vitamine D2 est un produit de synthèse fabriqué en exposant certaines plantes à des radiations ultraviolettes.

Surdosage                                                                                                                                                                          Face à tous ses bienfaits pour la santé, ses dangers sont limités. Il est impossible de souffrir de surdose de vitamine D naturelle fournit par la seule alimentation. Il faudrait prendre par jour des doses supérieures à 20 fois les apports journaliers recommandés (AJR), autrement dit avaler une douzaine de pilules ou d’ampoules de VIT. D/jour de synthèse, pour observer des effets indésirables.

Les incroyables propriétés de la vitamine D

De récentes recherches ont démontré que la carence en vitamine D joue un rôle majeur dans le développement d’au moins 17 variétés de cancer, des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, de l’hypertension, des maladies auto-immunes, du diabète, de la dépression, des douleurs chroniques, de l’arthrose, de l’ostéoporose, des anomalies congénitales, des maladies parodontales, et la liste n’est pas exhaustive. Ces dernières découvertes nous concernent tous puisqu’à travers le monde au moins 50 % des adultes au-delà de 50 ans souffrent d’un déficit en vitamine D Cette carence affecte aussi une proportion importante de jeunes adultes et des enfants. La vitamine D ne peut plus être considérée comme uniquement nécessaire à la prévention du rachitisme et de l’ostéomalacie. Son rôle préventif de l’ostéoporose et des fractures du col du fémur ( avec le pidolate de calcium) chez le sujet âgé est bien établi.

La vitamine D réduit la mortalité : plusieurs études ont montré qu’une carence en vitamine D augmente la mortalité due au cancer, aux maladies cardio-vasculaires et au diabète de type II, soit les pathologies à l’origine de 70 % des décès des pays civilisés.

La vitamine D et le système immunitaire : la vitamine D joue un rôle immunitaire et protège l’organisme contre les infections. Les gens qui sont déficients en vitamine D souffriront plus fréquemment de rhume et de la grippe durant l’hiver. Outre son action immunostimulante, la vitamine D a aussi une action immunomodulatrice qui explique son action favorable dans les maladies à composante inflammatoire ou auto-immune.

La vitamine D et le cancer : plusieurs chercheurs affirment qu’en plus de contribuer à prévenir plusieurs formes de cancers, la vitamine D pourrait aider aussi les personnes déjà atteintes en ralentissant la progression de la maladie.

La vitamine D et le cœur : Une carence, même modérée, en vitamine D pourrait représenter un risque accru de souffrir de troubles cardiovasculaires. Les personnes en manque de vitamine D présentent deux fois plus de risque de développer un infarctus, une insuffisance cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, comparativement à celles dont les taux de vitamine D sont élevés.

La vitamine D et la mémoire : plusieurs études indiquent que les hommes qui ont les taux les plus bas de vitamine D sont aussi ceux dont les capacités intellectuelles s’amenuisent le plus en vieillissant. Une équipe de chercheurs de l’université de Los Angeles a découvert que la vitamine D et la curcumine, un élément naturel se trouvant dans le curcuma, pourraient se révéler utiles pour prévenir et traiter la maladie d’Alzheimer.

La vitamine D et le tonus musculaire : en plus de son action favorable sur le système ostéo-articulaire, la vitamine D augmente la force musculaire. Une étude récente réalisée en maison de repos chez des séniors supplémentés en vitamine D a montré une réduction de 22 % des chutes parmi les pensionnaires.

Les posologies

Une réglementation européenne totalement inadaptée aux besoins des patients

La nouvelle réglementation européenne autorise la prise de 150 μg de vitamine K2 et de 300 UI de vitamine D par jour. Ces normes sont correctes pour la vitamine K2 mais totalement insuffisante pour la vitamine D. En fonction des derniers développements de la recherche, on peut considérer qu’un adulte vivant dans l’hémisphère Nord devrait prendre un supplément de 2000 UI de vitamine D par jour d’Octobre à Mars et même toute l’année pour les personnes s’exposant peu au soleil.

 

Gélules dosées à 300UI

 résultats < 20 ng/mL : 6 gélules par jour pendant 4 mois puis contrôle sanguin

entre 20 et 30 ng/mL : 4 gélules par jour pendant 4 mois puis contrôle sanguin

entre 30 et 50 ng/mL : 2 gélules par jour pendant 4 mois puis contrôle sanguin

Vit D > 50 ng/mL = uniquement prévention : 1 gélule par jour en entretien

Le Plasma de Quinton reconnu par le ministère de la Recherche

 

À l’occasion d’un colloque qui s’est tenu le 17 septembre 2011 au ministère de la Recherche, des scientifiques et des médecins ont fait le point sur les résultats des études qu’ils ont menées sur le Plasma de Quinton. Dermatologie, traitement prénatal ou médecine dentaire, le sérum fait des merveilles dans des disciplines aussi variées qu’inattendues.

L’éclair de génie de René Quinton a été de postuler que l’eau de mer, une fois diluée et stérilisée à froid pouvait être rigoureusement identique au milieu intérieur de l’organisme. Pour prouver ce qu’il avance, Quinton fait un premier test au début du xxe siècle sur un chien saigné à blanc et lui injecte une solution d’eau de mer qui se substitue au sang. Le chien, baptisé « Sodium », trotte dès le lendemain dans le laboratoire.

Cette première expérience sera le point de départ de l’ouverture de « dispensaires marins » à Paris, en province et à l’étranger. Rapidement, les résultats s’accumulent, et en 50 ans d’activité, les injections de « Plasma de Quinton » sauveront des dizaines de milliers d’enfants atteints de gastro-entérites, de choléra infantile, de dénutrition et de retard de développement.
Le Plasma de Quinton semble alors promis à un avenir fabuleux en médecine, tant en solution buvable qu’en solution injectable. Il tombera pourtant dans l’oubli pendant près de cent ans. C’est seulement aujourd’hui que la science moderne lui rend hommage, au point d’organiser un colloque scientifique au ministère de la Recherche, pour en reconnaître officiellement les mérites.

Faciliter la grossesse Le docteur Jacques Donnet, qui a lui-même reçu des injections de Quinton quand il était enfant, a exercé la pédiatrie jusqu’en 1963 et la médecine générale jusqu’en 1983. Il a expliqué au cours du colloque qu’il avait pu, à de nombreuses reprises, vérifier les puissants effets du Plasma et notamment dans le traitement prénatal. Les femmes enceintes recevant le plasma en solution buvable voient disparaître la fatigue, les vomissements et les troubles gastro-intestinaux liés à leur état. Le Dr Donnet a également observé que des femmes ayant eu des fausses couches à répétition ou des prématurés, des mort-nés, ou des enfants atteints de maladies héréditaires, une fois traitées au plasma de Quinton à l’occasion d’une nouvelle grossesse, accouchent d’enfants en parfaite santé.
Par ailleurs, il a constaté, au cours de ses années de pratique, les vertus du plasma dans le traitement du
psoriasis et de multiples formes d’eczéma. Dans les deux cas, les lésions se sont résorbées rapidement et sans laisser de traces visibles sur la peau.

Réveiller l’immunité Le docteur Marie-José Stelling, docteur ès-sciences et travaillant dans une unité de recherche en biochimie de l’OMS a rapporté, quant à elle, les résultats in vitro de ses recherches sur l’activité immunostimulante du Plasma de Quinton. Le compte-rendu de ces études montre que le Plasma peut être injecté sans dommage dans l’organisme. Cette solution étant en tout point identique au milieu intérieur, les globules blancs leucocytaires, pourtant fragiles, continuent à présenter une activité normale. De plus, le plasma de Quinton stimule la reconstitution d’une masse sanguine saine, ce qui l’indique dans les cas d’immuno-dépression et d’anémie.

Névralgie faciale Plusieurs dentistes et chirurgiens dentistes qui utilisent le Plasma de Quinton depuis des années ont également fait état de leurs résultats dans de multiples affections. Les injections ont, d’après l’expérience clinique du docteur Nicolas Stelling, dentiste, la propriété de régénérer les parties osseuses détruites ou rongées de la mâchoire.
Le docteur Michel Arteil, dentiste, traite, pour sa part, avec succès, les névralgies faciales qui s’effacent en trois jours après une injection de Plasma. En pansement sur une carie, le Plasma stabilise la dégradation des tissus durs de la dent, émail et dentine. Enfin, les injections permettent de reminéraliser les dents et de nettoyer les canaux calcifiés ou rétrécis.

Nos 60 trillions de cellules se nourrissent d’eau ionisée. Cette eau ionisée assure le métabolisme cellulaire et maintient la polarité cellulaire. La perméabilité de la membrane est la clef de son fonctionnement. Lorsque divers toxiques envahissent cette eau-mère, on assiste alors à un effondrement de la polarité cellulaire qui aura pour conséquence :

  1. une altération de la nutrition cellulaire

  2. une altération du métabolisme cellulaire

  3. une modification du PH sanguin

  4. une désorientation immunologique

  5. un effondrement cellulaire complet

On peut observer alors dans un premier temps une alternance de problèmes de fatigue suivi de périodes d’agitation nerveuse.

L’identité incontestable de notre eau organique avec l’océan primitif est le fondement des travaux de René QUINTON.

 

 La méthode thérapeutique marine est née avec la publication de son ouvrage majeur « l’eau de mer, milieu organique » en 1904.  Des milliers de bébés ont été sauvé grâce aux injections d’eau de mer à une époque où les diarrhées, les gastro, le choléra infantile et la déshydratation les décimaient.

 L’eau de mer forme un complexe organo-minéral d’une richesse remarquable pour la nutrition de nos cellules avec ses 62 éléments minéraux et ses 300mg/litre de composés organiques.

L’eau de mer actuelle ramenée à une concentration de 9% est analogue à notre liquide extra cellulaire (ou LEC) et cette eau est le seul vecteur de communication entre toutes les cellules. En vieillissant, l’eau à l’intérieur des cellules (liquide intra-cellulaire ou LIC) migre vers l’extérieur pour maintenir la constance du liquide extra-cellulaire qui est de 15% et est nécessaire au fonctionnement des cellules. Le LEC est un système d’information, de communication et de régulation.

On trouve dans ce milieu de l’eau cristalline à 37°, c’est à dire des cristaux qui sont, telle une bande magnétique, des enregistreurs de notre état de pollution.

SES APPLICATIONS THÉRAPEUTIQUES

 Il est un activeur et un régulateur du métabolisme cellulaire :

      • reconstitution cellulaire

      • cicatrisation des plaies atones et trophiques

      • ulcères et escarres, fistules, ulcères gastriques et duodénaux.

      • Il a un effet détoxiquant marqué :

      • abaissement du taux d’urée.

On constate :

      • une amélioration de la formule globulaire sanguine chez les anémiés

      • une action privilégiée sur la sphère cardio-vasculaire : angor pectoris – hémorroïdes – séquelles de phlébite – séquelles d’infarctus – ulcères variqueux – varices.

Des résultats ont été obtenus dans les cas de neurasthénie – de psychasthénie – de psychoses dépressives.

 Son PH – légèrement acide – permet son utilisation dans les terrains pré-cancéreux (terrain alcalin).

Il a une action positive sur :

  1. les terrains allergiques

  2. la détoxication des métaux lourds

  3. la cellulite et le sur-poids

  4. les gastro-entérites et les diarrhées : 1cc d’argile blanche + 2 ampoules d’ hypertonique + pro-biotiques. Mélanger avec une cuillère en bois. C’est également le remède de fond de toutes les M.A.I.

  5. Les ulcères d’estomac : Isotonique deux ampoules par jour puis hypertonique.

  6. La constipation chronique:  hypertonique plus deux à trois litres d’eau par jour.

  7. L’eczéma-le psoriasis:  deux ampoules Isotonique par jour pendant huit jours,

    quatre par jour pendant quinze jours, quatre ampoules  hypertonique par jour à partir de la quatrième semaine. Supprimer gluten et lait.

  8. Le syndrome prémenstruel-la ménopause- la pré ménopause: deux ampoules hypertonique par jour milieu du cycle jusqu’aux règles ou quinze jours par mois.

  9. La grossesse :une ampoule hypertonique à jeun + oméga 3: 2 gr. Si tension artérielle au troisième trimestre: isotonique.

  10. L’accouchement: une ampoule hypertonique par jour pendant un trimestre.

  1. L’allaitement: Deux à trois ampoules par jour d’hypertonique + oméga 3, 2 gr jusqu’à trois mois après l’allaitement.

  1. Les dents : hypertonique en rinçage. La surface des gencives est le seul endroit du corps où le LEC est en contact avec le monde extérieur.

  1. La sclérose en plaque:  isotonique quinze jours puis hypertonique en alternance.

  1. Les brûlures: isotonique en spray par dessus une compresse grasse.

  1. La maladie de Parkinson, alzheimer:  isotonique.

Le Quinton hypertonique relance les organismes fatigués, déprimés, désamorcés.

Le Quinton isotonique en équilibre avec nos liquides organiques rééquilibre la nutrition et le fonctionnement cellulaires.

Aucune interférence avec les médicaments.

Certains thérapeutes l’utilisent en injectable pour redonner l’épaisseur aux disques intervertébraux ou toute autre articulation endommagée ou pour les dents…

 

Que manger quand on ne veut ou peut plus manger de viande ?

La plupart des gens tombent dans les féculents (céréales-légumineuse)s et les laitages : lait-beurre-fromage-yaourt-crème…. ce qui provoque un encrassement majeur de l’organisme, du surpoids peut-être, des troubles digestifs sûrement et une acidification de l’organisme ! laitages et lféculents sont acidifiants !

La décomposition des protéines donnent les 8 acides aminés indispensables à la construction du corps ; que ce soit les hormones, les cellules immunitaires, les muscles ou les tissus des organes, tous sont constitués à partir de ces 8 acides aminés indispensables. Ils portent le nom de : isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine.

Si l’un des acides aminés est manquant, la protéine ne pourra être assimilée ; si l’un d’entre eux est en faible quantité, cela diminuera d’autant la capacité du corps à utiliser les autres acides aminés.Aujourd’hui  seules les protéines animales , dit-on, couvrent tous les besoins en protéines ; mais leur dégradation par l’organisme donnent des déchets hautement toxiques (urée, acide urique, cadavérines etc…) et acidifiants qui nécessitent des émonctoires en parfaite santé et obligent le corps à puiser sur ses réserves minérales pour les neutraliser. Elles sont aussi extrêmement coûteuses à produire et mettent  la santé de la planète  en danger.

Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, les végétaux peuvent avoir une teneur en protéines complètes parfaite, sans les inconvénients de la viande.

Cela est particulièrement vrai pour les plantes sauvages qui poussent dans les terrains qui leur conviennent le mieux et qui présentent de hautes teneurs en protéines et surtout une grande vitalité et résistance.

Voici quelques unes de ces plantes :

La BOURSE À PASTEUR  4,2%

  Le CHÉNOPODE BLANC    4,2%

La MAUVE  4,5%

 L’ÉGOPODE    6,7%

Les AMARANTHES     5 à 8%

 L’ORTIE    9%

Il s’agit de protéines complètes qui ne nécessitent aucun apport supplémentaire.

Un régime végétarien riche en légumes-feuilles et en légumes sauvages est un excellent moyen pour vivre loin des maladies de dégénérescence de notre siècle qui sont dues principalement à notre alimentation toxique.

LES AUTRES SOURCES DE PROTÉINES COMPLÈTES

les ALGUES DE MER :

Kombu – wakamé – nori – dulse – laitue de mer – spaghetti de mer – aramé – …. cuites dans les potages, le riz , les légumineuses ou crues dans les salades, en tartare ou en pickles.

Riches en oligo-éléments, vitamines, minéraux, acides aminés.

                       les MICRO-ALGUES D’EAU DOUCE :

Spiruline – Chlorella – Afa-Klamath

La spiruline est une micro-algue bleue-verte d’eau douce dont la forme est une spirale parfaite à l’image du brin d’ADN. C’est l’un des plus vieux « habitant » de notre planète apparue il y a 3milliard 600millions d’années …. à peu près. Elle est le maillon entre les bactéries et les plantes vertes. Elle a servi de nourriture depuis la nuit des temps et partout dans le monde, aux plantes, aux animaux, aux humains.

Sa composition générale

PROTÉINES

65%

LIPIDES

5%

GLUCIDES

18%

MINÉRAUX

7%

Sa composition en Vitamines/10grammes

VITAMINE A

23000UI

BÉTA CAROTÈNE

14mg

VITAMINE C

0

VITAMINE D

1200UI

VITAMINE K

200mcg

B1 THIAMINE

0,35mg

B2 RIBOFLAVINE

0,40mg

VITAMINE B12

20mcg

Les GRAINES GERMÉES

Fenugrec – Alfalfa – lentilles béluga – brocoli – ail – poireau  ….  sources de vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels, acides aminés (tous)  ! que des bonnes choses, économiques, faciles à faire, agréable à manger.

 

LE CHANVRE

Les graines de chanvre sont une bonne source végétale de protéines complètes. Elles ont une délicieuse saveur de noix, et peuvent êtres transformées en un large éventail de produits : huile de chanvre, lait de chanvre, tofu et tempeh de chanvre, fromage de chanvre, crème glacée au chanvre, farine de chanvre, bière de chanvre, et davantage. Les graines de chanvre entières contiennent environ 23% de protéines; les graines écaillées en contiennent aux alentours de 30-31%. Les graines écaillées ont la coquille fibreuse extérieure retirée et servent à fabriquer des produits comme le lait, le fromage et le tofu de chanvre.

Les graines de chanvre contiennent les 8 acides aminés essentiels, plus trois autres acides aminés qui sont considérés essentiels pour les enfants et bébés.
Les graines de chanvre contiennent la plus grande quantité (65%) de protéines d’édestine parmi les graines végétales. Il s’agit d’une forme qui est facilement digérée et utilisée par le corps. Édestine est un type de protéine globulaire, classifié par leurs formes de globes. Tous les anticorps et enzymes dans le corps sont des protéines globulaires, comme le sont plusieurs des protéines trouvées dans le sang et les hormones. Ces protéines exécutent plusieurs fonctions vitales importantes. Des études sur l’alimentation animale ont établi que les protéines d’édestine sont capables de servir de source unique de protéines dans les diètes animales.

L’huile  de chanvre est aussi une des quelques sources végétales d’acide gamma-linolénique de type oméga 3

 

Pour tout cela le chanvre est vraiment une protéine d’avenir et de protection de la Nature contre les besoins carnivores destructeurs des humains.

 

 

Le SOJA LACTO-FERMENTÉ

Miso – Tamari – Tempeh – Tofu – yaourt de soja

Il n’est pas conseillé de boire le lait de soja qui n’est pas lactofermenté et contient une substance toxique pour le foie. Le lait de soja est très riche en phyto-oestrogènes, ce qui en fait un aliment tout à fait impropre à la consommation pour les enfants et même les hommes.

                                                                         

                                                                      Les OLÉAGINEUX
Oléagineux vient du latin, oleum qui veut dire huile. Les oléagineux représentent la famille de végétaux dont on peut extraire de l’huile. Leur valeur énergétique est élevée : 578 kcal pour 100 grammes dont 60% proviennent des lipides mais la composition des graisses est principalement insaturée, donc favorable à la lutte contre les maladies cardiovasculaires.
Noix, noisettes, amandes, cajou, pistache, olive, avocat, tournesol, lin, graine de courge, graine de chanvre … les oléagineux sont riches en protéines, en fibres et minéraux, en particulier du calcium, du fer, du zinc et du magnésium. Cette richesse en calcium permet d’éviter la consommation de lait de vache (Rappelons que pour ce dernier,  la charge acide qu’il véhicule neutralise tout l’apport calcique) … Les vitamines B et E ne sont pas en reste dans les bienfaits des oléagineux.
Les amandes, riches en lysine, sont une bonne source de protéines (19% environ). Riches en acides gras mono insaturés, en acides gras essentiels et en vitamine liposoluble E, elles se consomment fraîches ou séchées, grillées, effilées, pilées, en lait ou encore en pâte. On la retrouve aussi bien dans des préparations salées que sucrés . Le sirop d’orgeat est lui aussi préparé à partir d’amandes.
L‘olive: immangeable crue et très amère doit macérer dans un mélange spécifique, puis être mise en saumure pendant un mois pour éliminer son amertume. Cette manipulation lui enlève  sa teneur en vitamine C et la rend très riche en sel.
Sa teneur en matière grasse est de 8 % pour les noires à 16 % pour les vertes. Elle est riche en vit E,
Lavocat. L’avocatier est un arbre de la famille des lauracées comme le laurier sauce. Le mot avocat vient de ahuacalt, qui en un dialecte aztèque, veut dire testicule.
Sa teneur en acides gras est importante (14 %) . Sa teneur en protéine n’est pas très élevée (- de 2%) mais sa composition aminée étant aussi équilibrée, il est donc une bonne source de protéines.
Sa teneur en vitamine C (1,1%) et autres vitamines fragiles est intacte du fait qu’on le mange cru. On en fait des sauces délicieuses, des smoothies, des soupes crues à haute valeur nutritionnelle.
Les  oléagineux vendus grillés ou salés sont riches en matières grasses cuites et en sel  ce qui n’apporte rien d’intéressant.

Ceux-ci sont beaucoup plus digestes pré-trempés dans de l’eau la veille ; ils gonflent et libèrent dans l’eau les enzymes inhibiteurs de pourrissement qui nous les rendent indigestes.                                                                                                                                                                 On peut aussi faire de succulents fromages végétaux avec les amandes, le tournesol, la cajou, la noisette …  qui remplace avantageusement tous les produits laitiers.. On utilise un ferment particulier qui est le Réjuvélac (voir cours de cuisine)

                                                         

Les CHAMPIGNONS

Les champignons contiennent 80 à 90% d’eau en moyenne. Ce pourcentage descend à 50% pour la Truffe Noire Tuberosum Melanosporum.
Le champignon est relativement riche en protéines et contient 2 à 5 % de protéines. Ils contiennent tous les acides aminés essentiels, mais la répartition est inégale. Les acides aminés soufrés (méthionine, cystéine) sont généralement en faible quantité, alors que l’acide glutamique et l’acide aspartique sont les plus abondants.
Les champignons colorés sont une source importante de caroténoïdes. Ils sont particulièrement riches en canthaxanthine qui est un antioxydant.
IIs sont sources de vitamines du groupe B (B2, B3, B5) et de la vitamine D.
Les champignons sauvages contiendraient plus de vitamine D que les champignons cultivés car ils produisent plus de précurseur de la vitamine D2.
Certaines espèces de champignons apportent plus de micronutriments que d’autres. La chanterelle par exemple est le champignon qui contient le plus de vitamine B3 et de vitamine D.
Les champignons apportent également des minéraux comme le cuivre, le sélénium ou le potassium, à hauteur de 10% de la matière sèche.
Ils possèdent généralement une faible teneur en sodium, et conviennent donc au régime des hypertendus.

Leur seul inconvénient est qu’ils absorbent les particules radio-actives.

                                                     

                                                                                   LE LUPIN
Le lupin est une légumineuse qui  fait partie de la famille des pois.
Elle a été consommée par les Mayas & les Égyptiens il y a plus de 4 000 ans…
Il existe plus de 200 variétés différentes de lupin, mais celui dont on extrait la farine comestible est le lupin blanc.

Ssa farine est sans gluten.Elle contient :
–  40% de protéines, ce qui fait d’elle une les légumineuses les plus protéinée.
– 10% de glucides, mais ne contient pas damidon.
– 10 % de lipides, dont 14% d’acides gras saturés, 67% d’acides gras monoinsaturés, 13,5% d’oméga 6 et 5,5% d’oméga 3
– elle contient plus de 30% de fibre

 Elle a une belle couleur jaune dor très prononcée qui domine quand on la mélange à d’autre farine.
Elle
a un grand pouvoir émulsifiant : il est donc intéressant de l’utiliser pour remplacer les oeufs. La farine de lupin commercialisée est précuite à la vapeur, on peut donc l’utiliser sans la cuire : on peut la mélanger par exemple  avec du yaourt de soja, elle donne alors une crème ayant tout à fait l’apparence et la  consistance de la mayonnaise.
Elle fait partie des saveurs amères, on l’utilise en petite quantité, elle est donc bonne pour le coeur et le foie.
Lorsqu’on l’utilise, on la mélange à une autre farine (ou plusieurs autres farines), en proportion d’un tiers.

Elle peut se montrer un peu difficile à digérer et être source de flatulences pour les systèmes digestifs fragiles

Les LÉGUMINEUSES

Lentilles vertes, brunes, corail – Pois chiche – haricot rouge, blanc, noir…- Azukis – Pois cassé – Soja vert … les pré-tremper, les faire germer avant de les cuire avec une algue et les associer avec une céréale pour une meilleure assimilation des protéines.

Mélange un peu difficile à digérer pour nos organismes d’aujourd’hui et à cause de la sédentarité. Si nos ancêtres s’en accommodaient parfaitement, n’oublions pas qu’ils parcouraient des kilomètres, portaient des charges lourdes et brûlaient ainsi tout ce qu’ils consommaient, ce qui est loin d’être notre cas.

 

ET SI C’ÉTAIT PLUS SIMPLE QU’ON NE NOUS L’A FAIT CROIRE  !!!                                       

Nos aliments nous enrichissent ou nous détruisent ; les minéraux, oligoéléments, vitamines, les acides aminés et les acides gras sont les briques de construction indispensables à notre corps. Notre système immunitaire est fort grâce à eux et dépend d’eux…

Quand les acides corrosifs, les toxines, les polluants chimiques, les substances médicamenteuses envahissent le sang, alors les organes et les cellules, la nutrition et l’oxygénation cellulaires sont dangereusement compromises.

Nous avons besoin de nos vitamines, oligoéléments, minéraux pour nous nourrir et nous défendre pour être en bonne santé.

Voici une liste non exhaustive des sources les meilleures :

En tête de ligne, les légumes (sauf tomate-oseille-rhubarbe qui sont acidifiantes et déminéralisantes), en jus, crus, décrudits, pas trop cuits et surtout pas dans une cocotte minute ! Si vous mangez votre linge, vous serez aussi bien nourri en fibres  … une fois vos légumes ébouillantés dans un cuiseur à pression.

Les fruits frais – en jus –en compote-en smoothie ( orange-mandarine-clémentine sont  acidifiantes et déminéralisantes et doivent être utilisées en petites quantités !)

Fruits secs et oléagineux pré-trempés une nuit la veille (le pré trempage enlève les enzymes inhibiteurs de pourrissement qui sont aussi inhibiteurs de digestion.). Source de bons acides gras, calcium et autres.

les graines germées– dans les salades ou en jus

Les algues de mer si précieuses et si complètes: Kombu – wakamé – nori – dulse – laitue de mer – spaghetti de mer – aramé – ….

On les utilise cuites dans les potages, le riz , les légumineuses ou crues dans les salades, en tartare ou en pickles. Absolument délicieux ! et si riches en oligo-éléments, vitamines, minéraux, acides aminés.

Les œufs frais bio, surtout le jaune, à consommer mollet mais attention aux fragiles des Intestins.

Les algues d’eau douce irremplaçables protéines végétales et aussi délicieuses : spiruline – chlorella – A fa-klamath

riches en fer, chlorophylle,vitamine D,  bêta-carotène, acides aminés, cellules souches.

Les lacto-fermentés  : choucroute crue (1cuillère à soupe/jour) par exemple qui apporte des enzymes, de la vie à votre système digestif; au lieu de vider votre compte en banque enzymatique, remplissez-le !  C’est  votre premier capital vieillesse…                                                   

Il existe aussi les jus lacto-fermentés, le jus Breuss en est le champion et a fait ses preuves en cas de pathologies lourdes.

Le Miso, pâte de soja lactofermentée pendant 3 ans avec un ferment très particulier: l’aspergillus orizae. Riche en enzymes, acides aminés, minéraux, il facilite toutes les digestions, renforce le système immunitaire, protège des pollutions radio-actives.

Attention, n’achetez que du non pasteurisé.

Le pollen frais congelé : encore un aliment vivant riche en oligo-éléments, vitamines, minéraux, acides aminés et surtout en enzymes facilitant toutes les digestions. Le pollen séché a perdu toute sa richesse enzymatique.

Le Quinton : eau de mer contenant tous les oligoéléments marins dans un rapport équilibré identique aux eaux cellulaires et au liquide amniotique. Mieux que les cures d’huîtres un peu trop risquées!!

Le Celloxygène : préparation à base de légumes, fruits, levures vivantes, riche en oligo-éléments, vitamines du groupe B, minéraux, acides aminés et en levures vivantes, il nourrit le corps en profondeur, comble les carences d’une alimentation ordinaire et répare les intestins.

La sève de bouleau : l’eau de vie, riche en oligo-éléments, vitamines, minéraux,  Eau pure qui permet une détoxication des 6 émonctoires : 

rein-poumon-colon-foie-lymphe-peau.                                                                 

Attention prendre de la sève de bouleau NON PASTEURISÉE.  Le jus de bouleau n’est pas de la sève mais de l’infusion de feuilles.

L’Aloe vera : très connu aussi, toujours pasteurisé, Personnellement, je préfère utiliser la feuille fraîche directement, un petit morceau mixer avec mon jus de légumes du matin : trop délicieux ! un cocktail d’ oligo-éléments, vitamines, minéraux, enzymes et une saveur  un peu amère qui le rend bénéfique au cœur et au foie….

Le lait de jument ou d’ânesse  : un aliment à haute valeur énergétique et nutritive pour les organismes éprouvés par la maladie, pour les bébés et les enfants qui ne supportent pas le lait de vache qui n’a jamais été fait pour nos enfants; le lait de vache est riche en caséine indigeste alors que le lait de jument et d’ânesse se rapprochent du lait maternel par leur richesse en albumine. Un petit détour pour rappeler que les laitages (lait-fromage-beurre-crême-yaourt) sont acidifiants et leur acidité neutralise les charges minérales qu’ils peuvent éventuellement apporter : 1 moins 1 = Zéro …  Donnez des laits végétaux à vos enfants (sauf soja) !  :  châtaigne, riz, quinoa, amande, noisette, millet, coco … ils ne s’en porteront que mieux et sans carence.                            Les super-aliments : maca-Lucuma-Acérola-Nopal-Griffe du chat-                      Açai-Aguaymento-Guarana-Urucum…etc                                                                     à découvrir en culinaire dans un prochain article ou dans les cours de cuisine

 

L’ÉQUILIBRE ACIDE – BASE

 L’équilibre acide–base correct se situe entre 7,25 et 7,35, sauf le muscle cardiaque qui se situe à 6,9 à cause de l’acide lactique et carbonique produits en permanence ;

Un demi point ou un point de différence conduit à la dégradation du tissu pour cause d’acidose.

Un organisme sain produit des déchets métaboliques acides dus à la dégradation des protéines  :

            * du gaz carbonique dû à la décomposition des glucides et des sucres.

            * de l’acide lactique lors d’activité musculaire

            * de l’acide acétique avec les sucreries et les graisses

            * de l’ acide tannique et chlorhydrique  avec le thé noir et le café (qui absorbent de grandes quantités d’Oxygène)

            * de l’acide sulfurique avec la nicotine ainsi qu’avec la viande de porc et les laitages  et de l’acide nitrique capables de dissoudre l’or ! Ces 2 acides ramollissent les disques intervertébraux. L’acide sulfurique dissout les îlots de Langherans du Pancréas responsables de la production d’insuline ! …

La rhubarbe, les épinards génèrent de l’acide oxalique et le cacao de l’acide acétique et oxalique.

Les boissons gazeuses de l’acide carbonique.

Les flatulences retenues pénètrent dans les liquides organiques et produisent de l’acide sulfurique à partir de l’hydrogène sulfuré qu’elles contiennent.

Le stress, la peur, la contrariété, les expériences négatives génèrent de l’acide chlorhydrique.

Tous ces acides sont éliminés par les 5 émonctoires heureusement !         Mais pour neutraliser ces acides le corps utilisent ses réserves minérales et alcalines des os, des dents, des cheveux, de la peau , du sang, des cartilages … etc

SELS MINÉRAUX + ACIDES = SELS NEUTRES = DÉCHETS RÉSIDUELS

La plupart des déchets résiduels sont éliminés par le corps sauf si les organes sont surchargés et affaiblis .

Chaque atome de substances minérales qui neutralise une molécule d’acide urique se transforme en molécule de calcium urique susceptible de créer un calcul.

L’acide oxalique se transforme en calcium oxalate, l’acide sulfurique en calcium sulfurique … etc,

c’est ainsi que le corps dans son intelligence sacrifie son calcium et autres minéraux pour la survie du corps tout entier.

L’acide sulfurique, tout comme l’acide nitrique que l’on retrouve dans les viandes salées, est éliminé par les pieds ce qui crée des sensations de brûlures. La peau et les pieds sont des « reins » de secours.

Le tissu adipeux est le premier à servir de dépotoir, puis vient le tissu conjonctif, puis les muscles et les articulations, puis la peau, les os, les organes, les glandes, les organes des sens et enfin les organes vitaux… le film hydrolipidique de la peau devient le camion poubelle des acides de l’organisme d’où eczéma, tâches dites de vieillesse, allergies.               Le processus de vieillissement chimique du corps est entamé.                   Le vieillissement est une perte graduelle et lente de nos réserves minérales et une descente vers l’acidose.

LES SYMPTÔMES DE L’ACIDOSE :

les premiers symptômes de l’acidose et de la déminéralisation  :                  1) Les maux de tête (ceux-ci sont le 1er symptôme du transport des acides et toxines dans le cuir chevelu pour y être neutralisés par les sels minéraux).                                                                                                                                                                    2) Les dents cariées                                                                                                        3) La perte des cheveux et les cheveux qui  blanchissent.

Le corps sacrifie ce qui est le moins essentiel; les cheveux sont l’expression de la richesse minérale du corps et son surplus se manifeste dans une chevelure abondante et saine.

Puis transpiration malodorante, langue chargée, infections (les microbes se nourrissent de nos acides !), gencives rétractées, plaque dentaire, mycoses, contractures, inflammations, varices, hémorroïdes, règles douloureuses, ostéoporose, rides, vergetures, rhumatisme, goutte, arthrite-ose, obésité, raideur et plus encore les maladies auto-immunes où un dérèglement immunitaire est mis en cause alors que l’on oublie que les acides corrosifs détruisent les tissus du corps ….

COMMENT POTENTIALISER L’ÉLIMINATION DES ACIDES ?       

La dissolution de ces déchets résiduels déposés dans les tissus doit impérativement se faire en même temps que la reminéralisation. Celle-ci se fait essentiellement en buvant de l’eau et des tisanes amères : gentiane, camomille, centaurée … qui dissolvent les déchets résiduels accumulés .

La sève bouleau est à la fois reminéralisante et drainante.

La chimie du corps exige que nous absorbions 75% d’aliments riches en sels minéraux et 25% d’aliments générateurs d’ acides et que nous buvions de l’eau pure (sans adjonction) de préférence à température du corps très régulièrement dans la journée.

AUTRES SOINS :

Soins alcalinisants : bains de pieds alcalins ; douches alcalines ; bains de mains ; soins de la zone génitale ; massage avec du sel alcalin; soins dentaires; douches nasales; masques de beauté , boissons alcalines (Dr Peter Jentshura)

Bain à détoxination ionique qui décharge de grandes quantités d’acides et de toxines par les pieds.

Thérapie Bemer : thérapie par excellence de nettoyage de la micro circulation;

Tisanes anti-acides

Les draineurs qui reminéralisent en même temps  : Sève de bouleau – Aloe vera – pollen frais

Jus verts et jus de légumes – Alimentation végétarienne : acide le matin – neutre le midi – alcaline-minérale le soir.

Boire de l’eau pure

Drainage lymphatique

Assainissement de la flore intestinale – Hydrothérapie du colon – Cure Xanthis

Qi gong – Relaxation – méditation

 

Pour plus d’info lire le livre du Dr Peter Jentschura et Josef Lohkâmpfer « la santé par la dépuration »

ou m’appeler ou laisser un commentaire sur ce blog

Merci

 

C’EST À BOIRE, À BOIRE, À BOIRE

C’EST À BOIRE QU’IL NOUS FAUT !

Nos premières nourritures sont l’eau et l’air; or il a été mis en évidence que la plupart des gens sont en hypoxie (insuffisance d’oxygène) et déshydraté. La plupart des gens respirent mal et ne boivent pas d’eau. Et seule l’eau pure réhydrate. Café, thé, alcool, boissons sucrées DÉSHYDRATENT l’organisme. Cet état d’hypoxie et de déshydratation est à l’origine de bien des douleurs migraines-douleurs diverses-crampes, bien des maux (voir article info-santé) et des maladies. Votre corps a besoin d’eau et particulièrement le Foie qui est en charge de nettoyer et évacuer vers les émonctoires tous les toxiques et les déchets.

Le but est d’opérer une véritable réhydratation qui va vous permettre de dissoudre les acides et déchets résiduels :

Boire au lever 2 à 3 bons verres d’eau, seulement de l’eau sans rien y ajouter, chaude ou tiède.
L’eau froide spasme le corps et est évacuée très rapidement sans que le corps ait pu en profiter réellement. Elle épuise le « feu digestif ».

Ensuite, attendre 1/4heure avant de prendre le petit déjeuner

Si ce dernier comporte des solides, éviter de boire ou manger pendant 2h, puis boire un verre d’eau toutes les heures.

Ce qui vous amènera à boire un verre d’eau ½ heure avant le repas de midi. Lire la suite